Aménagement proposée pour le réaménagement du boulevard Gouin Ouest dans le secteur Saraguay (Source : Ville de Montréal)

Lors d’une consultation publique qui s’est tenue en ligne le mardi 18 août dernier, les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville, et plus précisément ceux résidant dans les alentours du Bois-de-Saraguay, ont pu en apprendre davantage sur le projet de réaménagement du boulevard Gouin Ouest qui se situe en grande partie vis-à-vis le Bois-de-Saraguay.

Le boulevard Gouin est le seul lien est-ouest au nord de la voie ferrée dans ce secteur. Il traverse le parc-nature du Bois-de-Saraguay qui possède le statut de site patrimonial. Le projet consiste à le réaménager entre le boulevard Toupin et l’avenue Martin puis éventuellement jusqu’au boulevard Pitfield.

L’objectif du projet est de réaménager ce tronçon du boulevard Gouin tout en sécurisant le passage des cyclistes et des piétons. Le projet s’inscrit dans le Plan local de déplacements de l’arrondissement.

Le but est d’offrir des parcours sécuritaires et conviviaux pour tous les types d’usagers. Pour l’instant, l’absence de trottoir et de lien cyclable rend les déplacements périlleux dans ce secteur. On remarque aussi une absence d’aménagement aux arrêts d’autobus.

« Le réaménagement permettra enfin d’y implanter un trottoir continu et une piste cyclable, ce qui est impossible dans la configuration actuelle trop étroite », a déclaré la mairesse de l’arrondissement Émilie Thuillier.

Pour réaliser le projet, la solution trouvée est l’enfouissement des fils aériens par Hydro-Québec, libérant ainsi de l’espace. Au total, 1 483 mètres de fils électriques présents sur le tronçon doivent être enfouis pour permettre les aménagements voulus. Les travaux d’enfouissement sur le boulevard Gouin Ouest doivent commencer en 2022.

Deux options étudiées

Deux options sont étudiées pour l’emplacement du lien cyclable.

Option 1 proposée pour le réaménagement du boulevard Gouin Ouest dans le secteur Saraguay (Source : Ville de Montréal)

La première option consiste en l’aménagement du côté nord du boulevard Gouin Ouest d’une piste cyclable bidirectionnelle protégée par un terre-plein avec l’implantation d’un trottoir.

Option 2 proposée pour le réaménagement du boulevard Gouin Ouest dans le secteur Saraguay (Source : Ville de Montréal)

La seconde option propose l’implantation de bandes cyclables unidirectionnelles sur les avenues Jean-Bourdon et Joseph-Saucier, et des trottoirs sur Gouin Ouest.

Ces deux options ont été présentées aux participants de la consultation publique virtuelle du 18 août. Ces derniers étaient invités à les commenter et à poser leurs questions.

Les citoyens ne sont pas appelés à voter pour l’une ou l’autre. Cependant, tous pouvaient partager leurs impressions qui seront compilées par l’arrondissement. De cette manière, les préférences des citoyens peuvent facilement être observées.

Pendant la consultation publique, plus de 220 questions et commentaires ont été envoyés. Le processus décisionnel se fera en fonction de tous les commentaires reçus puis des discussions avec des professionnels et les élus. Les citoyens ont jusqu’au premier septembre pour envoyer leurs commentaires et questions en ligne. Des bonifications aux deux options pourraient être apportées en fonction des commentaires des résidants.

Une option favorite

Nombreux étaient les participants et les commentaires reçus lors de cette consultation publique. Les commentaires ont dégagé une option beaucoup plus populaire que l’autre. Il s’agit de l’option 1, soit la piste cyclable bidirectionnelle protégée par un terre-plein avec l’implantation d’un trottoir sur Gouin Ouest.

« La séparation des usages dans l’option 1 semble profitable pour tous, en diminuant les conflits. Bravo », exprimait un participant.

« Il est assez clair et logique de retenir l’option 1 qui est de loin la meilleure », écrivait un autre.

« L’option 1 semble idéale. Le boulevard Gouin est actuellement dangereux pour les cyclistes. Il est primordial de sécuriser le tout par une piste protégée sur Gouin », de dire un troisième.

Un des graves problèmes soulevés par les participants de la consultation concernant l’option 2 est que les résidants des rues Jean-Bourdon et Joseph-Saucier perdraient la possibilité de garer leur voiture sur leur rue.

Le Comité pour la mise en valeur du Bois-de-Saraguay favorise aussi l’option 1.

L’échéancier

Le concept d’aménagement retenu sera dévoilé au mois de septembre 2020.

Un sentier temporaire entre l’avenue Joseph-Saucier et le collège Ste-Marcelline sera construit à l’automne 2021. La transplantation et l’abattage des arbres sont prévus à l’automne 2021. Ce sont 150 arbres qui devront être abattus. Ces arbres seront replantés.

La réalisation du projet de réaménagement est prévue pour 2022.

Le budget pour l’enfouissement est d’environ 10 millions de dollars et celui pour l’aménagement est d’environ 20 millions de dollars.

Lien pour visionner la consultation complète : https://www.youtube.com/watch?v=PMbKohxuyCM

Vous avez jusqu’au 1er septembre pour émettre un commentaire ou poser une question au sujet du réaménagement en écrivant à : francine.dubeau@montreal.ca

 

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

9 commentaires
  1. Il s’agit d’un article biaisé, qui cache que la piste cyclable sécuritaire existe déjà depuis des années sur la rue Jean-Bourdon entre Joseph-Saucier et Henri d’Arles. Et que le projet en question cible le déménagement d’une piste cyclable existante sur une rue tranquille vers une artère parallèle à celle-ci, mais beaucoup plus étroite achalandée et dangereuse. Les résidents demandent depuis toujours que la ville construise deux trottoirs sur la lisière appartenant à la ville sur les accotements sud et nord du Boulevard Gouin Ouest. La ville nous surprend bizarrement en imposant l’abolition de tout stationnement si l’option 2 est retenue, la ville et les élus ciblent la zizanie entre les résidents les uns contre les autres. Nous avons une mairesse d’arrondissement qui cache la vérité et compromet à outrance la sécurité du public. L’option 2) est la meilleure option pour tous, ne déménageons pas la piste et gardons là en sécurité sur Jean-Boudon, elle pourra devenir biderctionnelle sans l’abolition du stationnement des voitures et avec la construction de deux trottoirs sur les cotés nord et sud du boulevard Gouin Ouest entre Albert-Prévost et Joseph Saucier comme ce fut illustré dans les diapos # 37 et 38 de la présentation de la ville du 18 aout 2020.

  2. Bonjour Jules,
    Je suis un des residants sur le Boul Gouin O. Malheuresement la ville ne vous a pas dit qu’ il y a une très GRANDE opposition à l’option#1 de plusieurs des résidents. Il semble que la ville ne mentionne pas ça parce qu’il préfère l’option 1. Les residents sur le Boul Gouin O. vont perdre 2 mètres de leur terrain et déjà on ne peut stationner sur la rue!! Ou stationneront-ils nos visiteurs?

    Tout le monde propose une piste cyclable bidirectionnelle sur une coté de la rue de Jean Bourdon et Joseph Saucier. Tous les résidents du coin sont d’accord avec cette proposition, mais personne nous écoute. La seule raison les résidents de Jean Bourdon et Joseph Saucier oppose l’option#2 est parce la ville veut leurs enlève les 2 cotés de la rue pour le stationnement. Pourquoi ne pas proposer un coté pour staionnement et l’autre coté pour une piste cyclable?

    C’est clair que la ville a déjà fait son choix sans prendre en consideration les opinions de ces résidents, et sans prendre en consideration la sécurité des cycliste.
    Merci.

  3. Les deux options sont mauvaises. Le boulevard Gouin est dangereux pour les cyclistes. Les accidents sont fréquent. Pourquoi ne pas mettre une piste cyclable bidirectionnelle sur Jean-Bourdon et laisser ainsi du stationnement pour les résidents ? Le projet est malhonnête et instaure un clivage entre les résidents de Jean-Bourdon et les résidents de Gouin. Non à l’option 1. Revisiter l’option 2 pour permettre le stationnement sur un côté de la rue

  4. 220 questions et commentaires et vous ne pouvez citer AUCUN commentaire favorable à l’option 2 ?? Pourtant de nombreux participants ont mentionné que la piste cyclable pouvait être maintenue sur son trajet actuel sans supprimer le stationnement sur Jean-Bourson et Joseph-Saucier, ce qui éviterait des expropriations inutiles aux résidents de Gouin nord. Il avait également été mentionné que l’option 1, en déplaçant la chaussée de 2 mètres vers le sud et éliminant toute possibilité future de construction de trottoir du côté sud, diminuerait de façon significative la sécurité des résidents du coté sud. D’ailleurs, avec un débit de véhicules de 10,000/jour sur Gouin vs <100 sur Jean-Bourdon, il est difficile d’argumenter qu’il serait plus sécuritaire pour les cyclistes de circuler sur Gouin que Jean-Bourdon. Le bilan routier des accidents graves en fait foi, avec de multiples face à face dans ce segment de Gouin vs aucun accident auto-velo sur Jean-Bourdon.
    Tout bon journaliste impartial aurait été capable de présenter les arguments et opinions des partisans des 2 options et aurait compris que l’option 2 inacceptable présentée par la ville ne visait qu’à rallier les résidents de Jean-Bourdon et Joseph-Saucier à l’option 1 qu’elle privilégie depuis le début. La vraie option proposée par les résidents (statu quo pour le trajet de la piste cyclable, sans modification au stationnement) aurait rallié TOUS les résidents du secteur.

  5. En allant dans le même sens que Elie.
    La ville propose seulement 2 options afin d’en privilégier une. L’option 2 est tellement absurde (retrait de tout stationnement sur les rues), qu’elle ne fait que favoriser l’option 1. Étant moi-même utilisateur du vélo par moment, je préfère les rues calment pour ma propre sécurité et pour minimiser la respiration du monoxyde de carbone des véhicules. Le tracé actuel de la piste cyclable passe déjà à travers le parc Beauséjour et puis rejoint Jean-Bourdon via Henri-D’Arles qui est protégé par un feu de circulation. Le tout étant très sécuritaire et agréable.
    Une option intéressante aurait été de poursuivre la piste cyclable soir à travers le Bois-de-Saraguay ou sur le côté sud de Gouin Ouest qui longe le bois.
    Selon le plan de circulation locale de l’arrondissement Ahunstic-Cartierville: https://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/page/arrond_ahc_fr/media/documents/plan_circulation_locale_v_finale.pdf
    À la page 9, on peut voir que 8.2% des déplacements du quartier sont dans la direction de St-Laurent. La ville veut dépenser 30 M$+ pour favoriser le vélo pour une très faible minorité? Ça n’a pas de sens.
    Ajustons l’option 2 afin de maintenir le stationnement actuel (peut-être prendre seulement un seul côté de rue) et seulement faire les travaux sur la section Bois-de-Saraguay/Gouin O et puis on va avoir économiser 25M$+.

  6. M. Jules Couturier, je suis contre le déménagement de la piste cyclable actuelle du boul. Jean-Bourdon vers l’artère parallèle Gouin Ouest à quelque 300 pieds de celle-ci. La section sur Gouin Ouest où la ville cible le déménagement de la piste dans son option 1) est dangereuse aux cyclistes et piétons, car elle est 50 fois plus achalandée en voitures, autobus et camions par rapport à Jean-Bourdon où se situe la piste présentement.
    Je suis contre l’option 1), car elle abolira à jamais la construction d’un trottoir sur la lisière appartenant à la ville sur l’accotement sud du boul. Gouin Ouest, elle mettra ainsi la sécurité du public en danger, surtout les piétons et les utilisateurs du transport en commun.
    Je suis pour l’option (2) avec une piste cyclable bidirectionnelle protégée sur Jean-Bourdon et Joseph-Saucier permettant le maintien du stationnement de voitures sur ces rues. Je constate que vous faites de la propagande dans votre article pour favoriser l’option 1), car vous avez caché toutes les questions qui ont été postées par les résidents qui se sont opposés à l’option 1) lors de la rencontre virtuelle du 18 aout 2020.

  7. Dans les combats de lutte libre auxquels j’assistais à la télé dans le temps, j’étais toujours surpris quand les lutteurs suscitaient la haine des spectateurs plutôt que leur être sympathique afin de gagner leur appui!
    Je n’aurais jamais imaginé que cette même approche pouvait s’appliquer sur la scène municipale!
    La mairesse et son équipe se comportent comme des conquérants de la ville et non comme des élus. Sous leur règne, la démocratie ne joue plus aucun rôle et l’agenda prescrit par la minorité est repoussé nonobstant l’avis des citoyens qui ont voté pour cette même équipe et qui s’attendaient à ce que leurs voix soient entendues et prises en considération!
    Ainsi les décisions maladroites se succèdent l’une plus maladroite que l’autre!

    La piste cyclable sur Gouin Est fut démantelée si vite : https://www.journaldemontreal.com/2020/08/18/montreal-nord-demantelera-une-piste-pandemie

    Ainsi pour le réaménagement du boul. Nôtre-Dame ouest :
    https://www.google.ca/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwjVp8nfuLnrAhVGJt8KHarjA0oQFjADegQIBBAB&url=https%3A%2F%2Fwww.journaldemontreal.com%2F2020%2F07%2F31%2Ftravaux-sur-la-rue-notre-dame-la-ville-de-montreal-fait-marche-arriere-1&usg=AOvVaw3On2XaHZ8oDlqqYU5gyCiy

    Ceci sans oublier la bordure en béton qui fut construite sur la rue Clark et qui a coûté des centaines de milliers de dollars (voir photo de LaPresse ci-jointe) :

    Ces exemples ne sont que pour démontrer que la ville dépense des sommes astronomiques sur des projets mal conçus!

    D’autre part, tout est entrepris sous le prétexte de réduire les émissions de CO2 mais en réalité, la ville est en train d’augmenter les émissions avec ces travaux. Tous les embouteillages à n’en plus finir créés afin de consacrer des espaces vides pour les cyclistes occasionnels ne réalisent que l’effet contraire. Un engin qui prend deux fois plus de temps à parcourir le même trajet qu’il prenait avant les obstructions, va forcément émettre deux fois plus de CO2.

    En plus, éliminer des espaces de stationnement pour créer des autoroutes pour cyclistes est une démarche dangereuse car ceci va contribuer à ruiner beaucoup de commerces et va les obliger à déclarer faillite! Ces commerces doivent pouvoir poursuivre légalement la ville pour ses actions. L’autoroute pour cyclistes sur St-Denis en est un des exemples!

    Et «la cerise sur le Sunday » n’est autre que ce qui se passe sur le boul. Gouin O. entre le boul. Albert-Prévost et la rue Joseph-Saucier où une piste cyclable fonctionnelle existait dans le secteur depuis des dizaines d’années. Sur cette portion étroite du boul. Gouin, la ville a décidé d’insérer à tout prix et de toutes pièces une piste cyclable protégée. Elle devra dépenser des dizaines de millions pour réaliser une continuité rectiligne de la piste cyclable malgré les compromis et les inconvénients :
    • La trajectoire des piétons ne sera plus rectiligne. Un usager du transport en commun doit marcher jusqu’à 700 mètres de plus pour prendre l’autobus en sécurité.
    • Pas de trottoir du côté sud, ce qui rend dangereux de payer une visite à des voisins qui se trouvent sur le même côté du boulevard.
    • Le bruit et les vibrations des poids lourds va s’approcher davantage des chambres à coucher des habitants du sud du boulevard.
    • Quand l’arrondissement a vu le refus de la population pour son projet, il a fait une rencontre virtuelle en date du 18 août pour proposer une autre solution controversée qui a pour but de faire avorter l’opposition à la première solution en proposant d’éliminer tous les stationnements sur les rues qui sont des pistes cyclables!
    • La ville met en danger la sécurité des personnes âgées et leurs déplacements pour accéder au transport en commun.

    En résumé
    Je m’adresse aux responsables de la ville :
    • Ne nous faites pas haïr les cyclistes. Il y a des limites à toutes vos décisions; il ne faudrait pas les dépasser.
    • Le trajet rectiligne pour les piétons et les utilisateurs du transport en commun devrait être une priorité sur la modification rectiligne du parcours en faveur des cyclistes.
    • Il y a d’innombrables projets essentiels pour une large métropole. Ne vous attardez pas sur les projets des pistes cyclables.
    • Une bonne partie de la population utilise les voitures comme outils de travail dans leurs transports. Ne leur faites pas perdre leur source de revenu.
    • Nous sommes prêts à vous aider dans toutes les démarches qui contribuent à la prospérité de la ville, toutefois nous avons l’impression que vous nous prêtez la sourde oreille.
    • Le nombre des cyclistes va stagner malgré tous les efforts que vous déploierez. Montréal est une grande ville, habitée par une population vieillissante et des familles avec enfants ainsi que bien d’autres personnes qui ne désirent pas utiliser leurs bicyclettes dans un climat comme le nôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Installation de « corridors sanitaires » sur Fleury

Vous voulez marcher sur Fleury de façon sécuritaire et en respectant la…

Conteneurs privés trop pleins: des amendes peuvent être données aux propriétaires

L’arrondissement n’est pas responsable du transport et de la vidange des conteneurs…

Manifestation pour la sécurité des piétons, rue de Lille

Après être descendue de l’autobus 121, Albertine Komenan est en invalidité depuis…
permis neige déneigement

Où déposerez-vous votre neige cet hiver ?

Bien que la chaleur soit exceptionnellement au rendez-vous, ces jours-ci, Montréal ne…