Le Spot, salon de barbier des HLM Saint-Sulpice, s’était invité au Parc Ahuntsic pour la fête de l’arrondissement en mai dernier. (Photo: courtoisie Greg Pradel)

Un salon de barbier communautaire, baptisé Le Spot, occupe désormais un local au 1070, rue de Louvain Est. Ouvert au public, le lieu vise à former les jeunes des trois HLM d’Ahuntsic. Rendez-vous ce jeudi 29 juin de 16 h à 19 h pour l’inauguration.

Une centaine de jeunes de 10 à 30 ans, locataires des Habitations à loyer modique (HLM) Saint-Sulpice, André-Grasset et Meunier-Tolhurst, ont un nouveau «spot» pour développer leurs compétences.

Le concept? Un salon de barbier, qui accueillera à terme un studio d’impression de t-shirts ainsi qu’un bar à ongles et cils.

Fruit d’une collaboration entre le Carrefour jeunesse emploi (CJE) et l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM), le Spot est ouvert au public du vendredi au dimanche.

Le reste de la semaine, les jeunes des trois HLM peuvent venir y suivre des ateliers offerts par l’organisme Entre-Maisons Ahuntsic. Ils pourront y apprendre les rudiments de la coupe de barbe et de cheveux, ou encore la pose d’ongles et de cils.

De plus, des professionnels du métier se rendront sur place deux fois par mois pour animer les ateliers. Encore en construction, le Spot a pour but de «semer un amour pour l’entrepreneuriat» chez les jeunes, souffle Greg Pradel, chargé de projet au CJE, au Journal des voisins (JDV).

L’inauguration du Spot aura lieu ce soir (jeudi 29 juin 2023) de 16 h à 19 h, au 1070, rue Louvain Est. Sur place, coupes gratuites et remise de prix de présence sont prévus dans les locaux des HLM Saint-Sulpice.

Sortir de son carré

Le Spot se veut un tremplin pour les jeunes, afin que ceux-ci puissent faire confiance à leurs compétences et se lancer. Dans les HLM d’Ahuntsic, les jeunes se connaissent depuis la maternelle et grandissent ensemble. Beaucoup restent ainsi facilement dans leur milieu, sans quitter «leur carré».

«Dans mes interventions, je leur explique souvent qu’ils ne sont pas forcément un produit de leur environnement, mais bien de leurs circonstances. L’endroit d’où tu viens ne doit pas déterminer où tu vas aller», affirme Greg Pradel.

Nombre d’entre eux vivent des préjugés et des enjeux de scolarisation ou de précarité, dont il est difficile de sortir. En outre, les jeunes sont bien souvent confrontés à du négatif lorsqu’ils essaient de bénéficier des ressources traditionnelles.

Servant de plateforme pour une première expérience professionnalisante, le Spot vise également à être une «ressource première ligne» pour ces jeunes, selon Greg Pradel.

Identité et communauté

Dans la culture afro ou maghrébine, le barber shop est un lieu rassurant où les hommes se retrouvent. Ils y parlent de leur masculinité et y entretiennent une relation toute particulière avec leur barbier, qui devient leur confident. Leur identité s’y construit et se fortifie.

Greg Pradel confie ainsi au JDV que le Spot est une «façon indirecte de faire de l’intervention sociale», puisque «tout se dit dans un barber shop». Les jeunes peuvent y aborder leurs problématiques ou leurs questions de puberté, en toute aise.

Ryad, qui vit aux Habitations Saint-Sulpice, est l’un des deux barbiers résidents du Spot. (Photo: courtoisie Greg Pradel)

Deux résidents des HLM Saint-Sulpice tiennent désormais le salon de barbier pour y offrir des coupes à prix réduit. Ryad et Victor ont commencé dans leur chambre, où ils coupaient la barbe ou les cheveux de leurs copains. Ils offrent désormais leurs services et leur oreille à leurs congénères, mais aussi à la communauté.

Le Spot s’invite en effet à des activités communautaires, comme à la fête de quartier du parc Ahuntsic en mai dernier. Le salon participera par ailleurs à un événement de la programmation estivale de la Station Youville, le 10 août.

Ouvert au public

Les habitants des HLM peuvent bénéficier de coupes au Spot contre une donation volontaire ou une modique somme de 10 $. Le salon de barbier est aussi ouvert au grand public, pour qui le tarif est de 20 $. Ce prix raisonnable permet néanmoins de valoriser les jeunes et leur travail.

Le Spot accueillera à terme un bar à ongles et cils, dont les gestionnaires sont encore en formation. Un studio d’impression sur t-shirt est également prévu, mais a été retardé en raison des délais de livraison du matériel.

Les deux stations à venir donneront également des ateliers de formation aux jeunes des HLM qui le souhaitent.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Carole Charbonneau
Carole Charbonneau
10 Mois

Un programme de responsabilité devrait être envisagé dans ces OMHM. Les bacs noirs toujours ouverts de détritus avec puanteur, des rats qui circulent, des oiseaux qui picorent et des écureuils qui s’invitent. Personne n’y fait rien et tous (élus) se renvoient la balle. Loyers modiques = corvées obligatoires.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Itinérance: polémique autour d’animations de camping urbain dans les parcs d’Ahuntsic

Un événement de camping urbain prévu dans deux parcs d’Ahuntsic-Cartierville crée la…

L’actualité du mois de février à Ahuntsic-Cartierville en photos

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois de février…

Une trame verte pour relier les parcs à Ahuntsic

Le boisé de l’éco-centre Acadie. (Photo: François Robert-Durand, archives JDV) De nos…
Giroux Laberge jardin communautaire Ahuntsic

Les non-résidents expulsés des jardins communautaires d’Ahuntsic-Cartierville

Ahuntsic-Cartierville a décidé de réserver ses jardins communautaires à ses seuls résidents.…