REcherches kouakou bateaux père 055

Malgré le beau temps, le coeur n’est pas à la fête en cette veille de Pâques et les recherches continuent sur terre et sur l’eau pour tenter de retrouver le jeune Ariel Jeffrey Kouakou qui est toujours porté disparu depuis le lundi 12 mars.

Les pompiers, les policiers, ainsi que la garde côtière vérifient la rivière en aval du parc des Bateliers, là où aurait été vu pour la dernière fois le jeune Kouakou.

Pendant ce temps, une battue a été organisée au parc des Bateliers avec les bénévoles qui ont commencé à affluer pour y participer.

Selon Ariane Daigle, bénévole de la société de Sauvetage médicale, qui participe aux recherches, près de 200 à 350 personnes sont attendues aujourd’hui pour participer aux recherches le long de la berge, du côté de Montréal mais aussi du côté de Laval au cas où le petit Kouakou se serait retrouvé à cet endroit en longeant le chemin piétonnier le long du pont du chemin de fer.  Avec la fonte des neiges des derniers, jours Ariane Daigle espère que de nouveaux indices pourraient être visibles pour les bénévoles.

Voyez notre photoreportage ci-dessous.

Bénévoles participant à la battue au parc des Bateliers

Glace encore présente au parc des Bateliers

Policiers, pompiers et garde côtière participants aux recherches pour retrouver le jeune Ariel Jeffrey Kouakou.  En arrière plan, l’île Perry au large du parc des Bateliers et du parc de la Merci.

 

Affiche au parc de la Merci, en aval du parc des Bateliers

 

Le père du jeune Kouakou (deuxième à partir de la gauche) revenant de la battue au parc des Bateliers

Trou utilisé par les plongeurs pour tenter retrouver le jeune Ariel Jeffrey Kouakou au parc de la Merci, en aval du parc des Bateliers.

 

Ariane Daigle, Alexandre Pinard, et le chien pisteur Bailey, bénévoles de la société de sauvetage médical, à l’entrée du parc des Bateliers pour la battue en vue de retrouver le jeune Ariel Jeffrey Kouakou

 

Au parc de la Merci avec le pont Viau en arrière plan

 

Au moment de sa disparition, Ariel, 10 ans, portait un pantalon gris, un manteau noir et des espadrilles jaunes.

Endroits fréquentés : Maison des jeunes au parc Mésy, parc Marsclin-Wilson, les Galeries Normandie.

Si vous avez des informations pertinentes, communiquez avec les enquêteurs au 9-1-1.

Lisez ici notre article précédent sur Ariel.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Des citoyens pris en otages à cause d’une ruelle privée

Une vingtaine  de propriétaires riverains d’une ruelle du district d’Ahuntsic ont appris…

Le coin communautaire – Semaine du 1er octobre 2021

Lancement de livre, en hommage à un frère Un lancement de livre…
CPE du Domaine Saint-Sulpice - Grève du 4 novembre 2021- Salaire d'aujourd'hui - on rit de nous - Crédit Leïla Fayet

Débrayage dans les CPE et garderies : «Notre salaire d’aujourd’hui, c’est rire de nous»

Demain, les garderies privées non subventionnées ont prévu une journée de grève;…
Anaït Alexanian Amine Esseghir entrevue

Le CACI, un phare pour les immigrants et réfugiés

Le Centre d’appui aux communautés immigrantes, le CACI, installé à Cartierville depuis…