Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Ariel Jeffrey Kouakou est toujours recherché

Des plongeurs retournent fouiller l’eau glacée de la rivière

Publié le 29/03/2018
par Christiane Dupont

Les plongeurs du SPVM sont de retour sur la rivière des Prairies mercredi (Photo: jdv P. Rachiele)

Des recherches par des plongeurs ont repris sur l’eau glacée de la rivière des Prairies mercredi, face au parc des Bateliers, là où serait possiblement tombé le jeune Ariel Jeffrey Kouakou, disparu depuis plus de deux semaines maintenant. Mardi, le Groupe d’intervention tactique (GIT) a sillonné la rivière en bateau. Mercredi, une embarcation zodiaque transportant des plongeurs sillonnait la rivière,  et un véhicule amphibie était également sur la rivière pour casser la glace en profitant du temps plus doux des derniers jours.

Rappelons que les premières recherches en rivière n’ont rien donné.

Le SPVM privilégie toujours la thèse de l’accident et de la noyade, puisque le jeune garçon de 10 ans, de Bordeaux-Cartierville, aurait été vu pour la dernière fois dans le parc des Bateliers, en souliers de course.

De multiples recherches sur le terrain faites par le SPVM et dans les quartiers Ahuntsic, Bordeaux et Cartierville, par de nombreux bénévoles n’ont toujours rien donné.

Plus de 700 informations ont été transmises au SPVM par la population à ce jour.

Par ailleurs, le SPVM s’est fait reprocher de n’avoir pas entrepris les recherches pour retrouver Ariel le jour même de l’annonce de sa disparition. Pourtant, selon une source du journaldesvoisins.com, le soir de la disparition d’Ariel,  les enquêteurs du SPVM ont communiqué avec tous les enfants de la classe d’Ariel; ces premières démarches n’ont toutefois rien donné. C’est le lendemain que les recherches ont débuté sur le terrain et qu’une alerte AMBER a été lancée, pour être abandonnée par la suite.

La semaine suivante, des recherches en rivière étaient entreprises par des plongeurs, alors que les bénévoles continuaient à ratisser le terrain.

La famille est persuadée qu’Ariel a été enlevé, hypothèse qui n’est pas rejetée par le SPVM.

Au moment de sa disparition, il portait un pantalon gris, un manteau noir et des souliers jaunes.

Endroits fréquentés : Maison des jeunes au parc Mésy, parc Marselin-Wilson, les Galeries Normandie.

Si vous avez des informations pertinentes, communiquez avec les enquêteurs au 9-1-1.