Un train circulant en direction de la gare Bois-Franc. (Photo : Éloi Fournier, JDV)

En raison des consignes données cette semaine par le premier ministre François Legault, les chantiers des futures stations Bois-Franc et Du Ruisseau ne seront pas ouverts avant le 4 mai prochain… au plus tôt.  

Alors que la construction devait originellement débuter dès janvier, celle-ci avait été repoussée à mars.

Avant le début de la crise de la COVID-19, le Réseau express métropolitain prévoyait interrompre le service de la ligne du train de Deux-Montagnes à compter du 30 mars.

Cependant, CDPQ-Infra a indiqué la semaine dernière que les travaux commenceront plus tard, conformément aux consignes données par le gouvernement. 

« À la suite des plus récentes directives du gouvernement du Québec, tous les chantiers du Réseau express métropolitain cesseront leurs activités jusqu’au 14 avril prochain, afin d’assurer la santé et la sécurité de tous. Nous assurons une veille systématique et soutenue de la situation avec les autorités compétentes. […] Dès que les directives gouvernementales seront levées, nous pourrons reprendre l’exécution des travaux planifiés en coordination avec nos partenaires. » 

Avec les circonstances actuelles, il ne serait guère surprenant que la construction soit retardée davantage.

Lorsque celle-ci débutera, les passagers du train de la ligne Deux-Montagnes devront quitter celui-ci à la gare Bois-Franc, où une navette les transportera directement à la station Côte-Vertu. Les usagers devront donc, en toute vraisemblance, prendre le métro pour se rendre au travail. 

La construction devait durer jusqu’au mois de juin à la gare Bois-Franc, mais il n’y a aucun doute que cette date sera également repoussée. Les trains ne circuleront cependant pas entre ces stations jusqu’à 2022 afin d’adapter les voies aux spécifications du REM. 

Le chantier sera en cours pour une plus longue durée à la gare Du Ruisseau. Les travaux impliquent ces étapes: 

« Le retrait et la conversion à terme du système caténaire (câblage aérien assurant l’alimentation électrique du train, puis du REM), ainsi que le retrait des rails et du ballast de pierres sur lequel repose les rails. De nouveaux rails seront installés à terme, correspondant aux spécifications du REM. »

Les résidants de ces secteurs d’Ahuntsic-Cartierville devront donc s’armer de patience ou encore changer leurs habitudes pour se rendre au centre-ville.

Davantage de mises à jour seront certainement faites à ce sujet durant les prochaines semaines, par rapport à l’évolution de la pandémie au Québec. 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Des avions qui dérangent et nuisent à la santé

Dans les dernières semaines, il est fort probable que certains résidants de…
Sur la RUI François Poulin, directeur de la maison des jeunes de Bordeaux-Cartierville et Guillaume B.Turenne, responsable du projet RUI au CLIC.

De l’argent et des actions pour la RUI cette année

Les projets cette année dans la zone Revitalisation urbaine intégrée (RUI) de…

Le coin communautaire – Semaine du 4 mars 2022

Nouvelles du Centre des femmes solidaires et engagées (CFSE) L’écriture, c’est une…

Le goût de l’été bientôt, et encore avec le Festigoût, à la Maison du Meunier

Le Festigoût Café, qui a remplacé le Bistro des Moulins en 2016…