Gouin Ouest
Le boulevard Gouin Ouest devant le Collège Sainte-Marcelline. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

Le chantier devait commencer cette année. À deux mois de la fin de 2022, très peu de choses ont été faites sur le boulevard Gouin Ouest, là où des citoyens attendent un trottoir et éventuellement une piste cyclable depuis des décennies.

Même sur la carte des travaux prévus dans l’arrondissement en 2022, une longue ligne mauve est tracée sur le boulevard Gouin Ouest près du bois de Saraguay, là où les piétons et les cyclistes doivent marcher sur un accotement, à proximité des véhicules.

« C’était vraiment notre objectif. Tout le monde a travaillé en ce sens », regrette Emilie Thuillier, mairesse d’Ahuntsic-Cartierville.

Gouin Ouest carte travaux 2022
Les travaux sur Gouin Ouest étaient bel et bien prévus pour 2022. (Extrait de la carte des travaux de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville)

L’appel d’offres pour les travaux ne sera lancé qu’à la fin de cette année pour une exécution l’année prochaine. En cause, selon l’élue, les procédures d’expropriation qui concernent quelques propriétaires sur le boulevard Gouin Ouest.

« En fait, la ville a des servitudes, de grandes portions de servitudes, mais pour faire un tracé qui soit quand même un minimum droit, en plus des servitudes, quelques expropriations sont à faire. C’est cela l’enjeu. Il y a plusieurs propriétaires de petites parcelles et cela fait beaucoup de gens avec qui engager des conversations techniques et juridiques. Cela a été beaucoup plus long que prévu », indique Mme Thuillier.

Même si elle confirme le report des travaux, la conseillère de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou, élue de l’opposition, déplore toutefois un manque de communication de la part de l’administration au pouvoir vis-à-vis d’elle et des citoyens.

« Tout ce que je sais, c’est qu’ils lancent l’appel d’offres avant la fin de l’année. (…) Je n’ai aucune visibilité sur ce qui se passe. Pourquoi il y a eu des délais? Je ne sais même pas quoi répondre aux gens. »

Elle assure qu’elle n’a aucun contrôle sur le dossier qui est entre les mains de la Ville-centre.

« Un citoyen m’a dit qu’il est forcé de bouger son muret avant la fin de l’automne 2022. Il m’assure qu’on lui a dit que les travaux vont se faire cet automne. J’ai dit au Monsieur, tout a été repoussé et il me répond, il n’y a personne qui m’a dit ça », raconte-t-elle.

Signes

Le projet envisagé consiste en l’aménagement sur le côté nord du boulevard Gouin Ouest, entre le boulevard Toupin et l’avenue Martin, d’une piste cyclable bidirectionnelle protégée par un terre-plein avec l’implantation d’un trottoir.

Est-ce qu’à la fin de l’année prochaine, le chantier sera terminé? La mairesse croit que cela est possible.

« Il y a quelques lots dont l’acquisition est plus difficile que d’autres. Cela va dépendre de ces lots-là aussi », souligne-t-elle.

Proposition de réaménagement du boulevard Gouin Ouest dans le boisé de Saraguay (Source : Ville de Montréal)

Certaines décisions préalables ont été déjà prises pour pouvoir lancer le chantier. La première, qui n’est pas des moindres, est l’enfouissement des fils électriques et de télécommunication.

Il y a deux ans, en juin 2022, la Ville avait voté un budget de plus d’un demi-million de dollars pour demander à Hydro-Québec de concevoir les travaux d’enfouissement de ses installations.

En janvier de cette année, la Ville de Montréal a accordé un contrat de gré à gré à Vidéotron de plus de 340 000 $ pour mettre ses câbles sous terre.

L’arrondissement a aussi octroyé, en août 2021, un contrat de services professionnels de 108 866,43 $ pour faire expertiser le muret de la maison Dorothy-Molson. Cet élément patrimonial en maçonnerie qui présente des signes de dégradation doit être restauré avant de remettre les machinerie des travaux publics.

Par ailleurs, 150 arbres ont été déjà coupés. La mairesse de l’arrondissement assure qu’ils seront remplacés.

Politique

Ce chantier n’a rien de grandiose. Au final, c’est juste un trottoir et une piste cyclable protégée de moins de 2 km de long. Pourtant, sa réalisation n’en est pas moins emblématique, car elle répondrait à une demande qui traîne depuis au moins 30 ans.

Elle a été formulée par les riverains, le Collège Sainte-Marcelline et la résidence de l’Amitié. Une demande qui a buté sur les promesses non tenues des administrations qui se sont succédées.

Mme Giannou craint que le nouveau délai soit dépassé une fois de plus.

« Des estimations de coûts avaient été faites il y a quelques années, mais la COVID est passée par là. On sait que tous les prix ont augmenté dans la construction, dans les matériaux. Cela m’inquiète », dit-elle.

Elle rappelle que des projets ont été reportés et de nouveaux appels d’offres ont été lancés parce que le prix proposé dépassait les prévisions.

« C’est comme un problème généralisé. J’espère que les appels d’offres vont rentrer à un prix qui convient. Il a fallu qu’on repousse les travaux pour mon parc ici dans le quartier, Avila-Vidal, parce que les offres étaient trop élevées », illustre-t-elle.

Alors qu’il semblait cette fois mis réellement sur rails, le projet continue de vivre malgré tout des retards, telle une malédiction. Toutefois, Mme Thuillier semble optimiste et assure que son administration ne lâchera pas cette fois.

« C’est cela la force de Projet Montréal, c’est d’être cohérent. On dit qu’on veut protéger les piétons et les cyclistes, mais on agit aussi », affirme-t-elle.

Pour elle, la Ville est confrontée à des difficultés quand il s’agit de trouver de l’espace pour des aménagements.

« Dans ce cas-là, trouver de l’espace, cela veut dire trouver la place dans le boisé [de Saraguay] en ayant le moins d’impact possible sur la végétation, c’est aller reprendre les servitudes qui appartiennent à la Ville de Montréal, mais que les gens occupent depuis toujours. Nous en sommes bien conscients. Nous sommes dans une ville où nous ne pouvons plus construire sans déranger personne si on veut faire des changements, aussi bénéfiques soient-ils, comme l’installation d’un trottoir. »

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Vaccination COVID-19

COVID-19 : on souffle enfin… et sans masque

Il y en a qui ont hâte au 14 mai, d’autres s’en…
Lyanna a récolté 3 médailles d'argent 60m, saut en hauteur et saut en longueur- pour Ahuntsic-Cartierville - Crédit Photo : Lyanna a récolté 3 médailles d'argent (épreuves: 60m, saut en hauteur et saut en longueur) pour notre arrondissement, Crédit Photo Vanessa Hernande

Jeux de Montréal : 3e place pour l’arrondissement et toute une organisation

Aux Jeux de Montréal, du 26 au 29 mai dernier, les jeunes…

Pôle alimentaire de l’écoquartier Louvain Est : différents scénarios à l’étude

Les résultats de deux études de faisabilité du projet de pôle alimentaire…

RAP Jeunesse: 20 ans d’aide aux laissés-pour-compte

L’organisme Rue-Action-Prévention Jeunesse (RAP Jeunesse) souffle sa vingtième bougie cette année; un…