Véronique Lambert autrice de Dans les souliers d'Amadée, présentait son livre à la Librairie Fleury le 6 octobre 2022 - Crédit Séverine Le Page
Véronique Lambert, autrice de Dans les souliers d’Amédée, présentait son livre à la Librairie Fleury le 6 octobre 2022. (Photo : Séverine Le Page, JDV)

Paru le 3 octobre dernier et écrit par Véronique Lambert, Dans les souliers d’Amédée est assurément un livre pour enfants à découvrir.

L’histoire raconte celle d’un cordonnier qui découvre qu’il peut se mettre à la place des gens comme par magie en mettant leurs souliers. Le personnage principal, Amédée, est confronté à plusieurs réalités différentes et prend conscience que la vie n’est pas simple pour tout le monde.

Le livre est une belle façon de parler d’empathie avec nos tout-petits, grâce à ce cordonnier qui se met littéralement dans les souliers des autres.

L’autrice, Véronique Lambert, a grandi à Ahuntsic-Cartierville et vit toujours dans le quartier. Cette jeune femme de 33 ans a découvert sa passion pour l’écriture au fil de ses voyages qui auront duré six ans. Cette passion n’est pas venue de façon spontanée : ça a plutôt été un long processus de questionnements qui a débuté à la suite de sa maitrise en science des communications qu’elle a complété à l’Université de Montréal en 2014.

Aujourd’hui, elle consacre tout son temps à l’écriture, à la francisation des immigrants adultes et au partage de sa passion, le yoga. Elle a notamment complété un an de formation en enseignement du yoga en Australie, durant l’année 2018-2019.

Véronique Lambert, autrice du livre pour enfants Dans les souliers d’Amédée. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

L’empathie comme sujet principal

Au départ, l’objectif de l’écrivaine n’était pas d’écrire un livre pour enfants. Elle avait son idée principale du cordonnier et savait qu’elle voulait parler de l’empathie. Elle a donc commencé à écrire son histoire, puis a demandé à sa mère, qui était enseignante spécialiste de la petite enfance, pour quel groupe d’âge elle pensait que son récit s’adressait.

L’éditeur aussi l’a aidée à déterminer le public cible; Dans les souliers d’Amédée s’adresse donc aux bambins à partir de trois ans (mais le livre convient à toute la famille, peu importe l’âge du lecteur!).

Au fil des années, Mme Lambert s’est rendu compte à quel point il est important de ne pas juger au premier abord.

« On se fait vraiment des idées assez arrêtées très rapidement parfois, puis, j’ai juste réalisé, au fil des années, que nos premières impressions sont souvent erronées, dit-elle. L’empathie est un outil pour freiner le jugement. […] si on jugeait tous un peu moins, le monde serait un peu meilleur. »

Sensibilisation à l’itinérance

L’itinérance est aussi évoquée au courant de l’histoire. C’est un sujet qui touche particulièrement Véronique Lambert. Elle se met souvent à la place des gens qui vivent dans la rue et elle avait envie d’en parler afin de sensibiliser les adultes. Son but était d’ouvrir la discussion des parents avec leurs enfants à ce sujet.

Selon elle, pour la plupart des adultes, il est devenu normal de croiser des personnes en situation d’itinérance et elle voulait faire prendre conscience que non, ce n’est pas normal. « On est gêné, on ne sait pas trop quoi faire, fait-elle remarquer. Ça soulève une grande problématique qu’on ne sait pas toujours comment aborder, mais peut-être aussi que si on commençait juste par se regarder et se dire bonjour, ce serait un bon début. »

Elle était curieuse de connaître l’opinion des enfants face à cette problématique. « On a beaucoup à apprendre des enfants sur ce sujet-là, j’ai l’impression, en tant qu’adulte. Je m’adressais beaucoup aux parents en fait avec cette partie-là de l’histoire. »

Véronique Lambert a hâte et est très curieuse d’avoir des discussions avec les enfants sur ce sujet.

Outil pédagogique et processus d’écriture

La maison d’édition jeunesse Fonfon qui a publié le livre de Véronique Lambert travaille avec les enseignants afin de faire une trousse pédagogique associée à chacun des livres. Des fiches techniques sont mises en ligne gratuitement sur son site. Selon l’écrivaine, les membres de l’équipe de cette maison d’édition sont très avant-gardistes.

Tout le processus de la création du livre a été un travail d’équipe et a pris presque trois ans. Elle a travaillé en étroite collaboration avec l’éditrice Véronique Fontaine et l’illustratrice, Éléna Comte.

« En tout et pour tout, ça été un long processus et le livre, ce n’est pas juste moi qui lui ai touché, affirme Mme Lambert. Il y a beaucoup, beaucoup de gens qui ont pu faire en sorte qu’aujourd’hui, il ressemble à l’objet aussi joli qu’il est. »

Conseils pour les jeunes qui veulent écrire : l’autrice mentionne que l’écriture, c’est comme dans n’importe quoi, il faut simplement se demander pour quelles raisons on veut le faire et qu’est-ce qu’on a envie d’apporter comme contribution. Elle ajoute qu’il faut s’assurer de le faire pour soi et avec plaisir. « Essayer, c’est déjà le faire. »

Retours de lecteurs

Bien que le livre de Véronique Lambert ne soit pas publié depuis longtemps, elle a tout de même reçu quelques commentaires des lecteurs. Notamment ceux de sa famille et de ses amis, mais aussi ceux de plusieurs enseignants qui lui ont affirmé que son livre allait être un objet utile pour aborder le sujet de l’empathie avec leurs élèves.

Lors de sa première lecture au Salon du livre de l’Estrie, elle mentionne que les enfants ont beaucoup aimé son histoire. Elle est très contente des retours qu’elle a eus pour l’instant.

Où  peut-on se procurer son livre?

Vous pouvez retrouver son livre sur le site des libraires indépendants en notant le titre du livre (Dans les souliers d’Amédée) et en inscrivant votre code postal. De cette façon, une liste de librairies près de chez vous qui possèdent le livre ainsi que le nombre d’exemplaires disponibles vont s’afficher.

Prochaines dates de dédicace

Véronique Lambert ainsi que l’illustratrice, Éléna Comte, seront présentes le dimanche 20 novembre à 10 h 30 à la librairie Le Renard perché dans Hochelaga-Maisonneuve, afin de faire une activité de lecture et un atelier de dessins avec les enfants.

Pour les dédicaces, l’écrivaine sera présente au Salon du livre de Montréal le jeudi 24 novembre de 18 h à 19 h 30 ainsi que le vendredi 25 et le samedi 26 novembre de 11 h à 12 h.


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’Université du troisième âge à la recherche d’élèves

L’Université du troisième âge (UTA) est un programme qui permet aux gens…
Logo de l'outil-O-thèque, cette bibliothèque d'outils prêtés gratuitement à la population - Crédit : gracieuseté

L’outil-O-thèque, pas juste des outils… des costumes d’Halloween, aussi!

Le Journaldesvoisins.com (JDV) avait couvert en septembre 2021 l’ouverture de l’outil-O-thèque à…
Les décorations en préparation à l'Halloween sur la ruelle, coin Péloquin et Sauriol. (Photo: François Robert-Durand, JDV)(Photo: François Robert-Durand, JDV)

Où passer l’Halloween dans l’arrondissement?

Dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, une pléthore de ruelles et de lieux hantés pour…

Inauguration de la rue ludique sur Sacré-Cœur

Sur le thème du cirque, plusieurs dizaines de personnes étaient présentes pour…