Simon Van Vliet, éditeur du Journal des voisins (JDV), s’adresse aux invités présents au lancement du Mag papier de février 2023, à la brasserie Silo, dans le District Central, le jeudi 9 février. (Photo: Anne Marie Parent, archives JDV)

Début septembre, Simon Van Vliet, notre éditeur, a quitté le Journal des voisins (JDV) pour relever d’autres défis professionnels.

À une époque où on répète que les organisations sont avant tout des personnes qui travaillent ensemble vers un même but, voir le leader partir est souvent un moment difficile. Surtout quand celui-ci est apprécié pour ses qualités humaines et professionnelles, comme ce fut le cas avec Simon.

En fait, lorsque l’équipe et le conseil d’administration du JDV ont appris son départ, à la fin de l’été, nous avons été attristés et mélancoliques. On passe souvent plus de temps avec les collègues de travail qu’avec nos proches, même à l’époque du télétravail. Perdre un membre de cette deuxième famille ébranle des habitudes.

D’autant plus que l’implication de Simon au sein du JDV était indéniable. À une période de transition assez compliquée entre les fondateurs, qui ont fait un travail inouï, et la nouvelle réalité d’un organisme sans but lucratif (OSBL) qui doit voler de ses propres ailes, Simon s’était investi corps et âme. Parfois au mépris de sa propre santé.

Les médias en transition

Concrètement, un tel investissement, dans une période où gérer un média est particulièrement pénible, relève du défi et de la ténacité. Car les médias d’information subissent une transformation radicale. L’environnement est souvent hostile. Tellement, que nombre d’entre eux tombent constamment au combat et que les certitudes d’autrefois ne tiennent plus.

Pour les personnes qui dirigent un média comme le JDV, avec son caractère local et communautaire, le défi est immense. Simon s’est acquitté de ses responsabilités avec zèle, talent et opiniâtreté. Son legs est immense.

Balado «Comment vont les médias locaux?» diffusé par Projet J le 5 juin 2023. Le journaliste Steve Proulx discute avec Simon Van Vliet et Stéphane Desjardins du Journal des voisins. (Photo: saisie d’écran, https://j-source.ca/comment-vont-les-medias-hyperlocaux-balado/)

J’ai connu Simon il y a une décennie, à une époque où je dirigeais mes propres journaux hyperlocaux. Il m’a impressionné par son intégrité, son sens de la justice sociale, sa sensibilité et son éthique, qui représentaient alors des valeurs fondamentales animant sa vie.

Le hasard a fait que nous nous sommes retrouvés au sein du JDV: ces valeurs ne l’avaient pas quitté. Au contraire! Son engagement social n’en était que renforcé. Il a laissé une marque importante au sein d’un des rares médias qui connaît du succès malgré les vents contraires.

Nous allons donc continuer dans la direction qu’il a imprimée au sein de notre organisation, en continuité avec celle des fondateurs.

Au nom de notre équipe, du conseil d’administration et en mon nom personnel, je te remercie, Simon, d’avoir consacré ton temps et ton énergie à la cause du Journal des voisins. Je te souhaite tout le bonheur personnel et professionnel que tu mérites.

NDLR: Stéphane Desjardins occupe dorénavant le poste d’éditeur par intérim, en plus d’être le rédacteur en chef du Journal des voisins.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Leïla Fayet
Admin
8 Mois

Quel bel hommage si touchant et si juste.
Merci Simon pour ta belle présence.
Et merci Stéphane pour ce beau texte.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Dans la tête du prof – Plaidoyer pour une école incarnée

La pandémie a été marquée par l’enseignement en ligne. Plutôt que de faire…

Passez de très joyeuses Fêtes! Le Journal des voisins en congé

L’année 2023 fut compliquée et a posé toutes sortes de défis pour…

Lettres ouvertes – Projets de recherche d’étudiant-e-s du Collège de Bois-de-Boulogne

Exceptionnellement, le Journal des voisins a accepté de publier six textes résumant…

Lettre ouverte – Les organismes d’Ahuntsic-Cartierville se prononcent sur la fin du financement de l’ÉCCR

Le ministère de la Sécurité publique a annoncé dernièrement la fin du…