Une voiture avait embouti la vitrine avant de la boutique Citron que c’est bon, en janvier dernier. (Photo: Jean Poitras)

En janvier dernier, un automobiliste avait démoli la vitrine avant du commerce Citron que c’est bon (maintenant appelé Fraîchement bon!). Ce faisant, le mobilier urbain, ci-devant le support à vélos placé devant le magasin par l’arrondissement qui en avait défrayé le coût d’origine, avait été arraché. 

L’arrondissement a toutefois confirmé au JDV que le support à vélos serait remplacé à cet endroit. Toutefois, cela ne sera pas fait de sitôt malgré la volonté de l’arrondissement, explique Emilie Miskdjian, chargée de communication pour l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville. 

« [Il sera remplacé] dès qu’une nouvelle commande de supports à vélos sera reçue. Présentement, nous n’en avons plus en stock. En tout, 70 nouveaux supports ont été installés au début de l’été. » 

Le support à vélos n’a toujours pas été remplacé. (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Lors de l’incident, l’automobiliste tentait de sortir d’une place de stationnement sur Fleury Ouest, devant le commerce Citron que c’est bon, mais il avait malencontreusement appuyé sur l’accélérateur en marche arrière alors qu’il croyait être en marche avant. 

Le commerce avait dû procéder à des travaux pendant plusieurs semaines. Heureusement, personne n’avait été blessé lors de l’incident. 

Du matériel onéreux pour l’arrondissement

Malgré le fait que l’automobiliste ait été la cause du bris du support à vélos, ce ne sont pas ses assurances qui défraieront le coût du matériel et de l’installation. C’est donc l’arrondissement qui devra casquer pour les coûts du remplacement du matériel. 

« Habituellement, nous ne recevons pas de dédommagement pour ce genre de bris, explique Mme Miskdjian. Incluant l’installation, le coût est de 280 $. » 

Des dizaines de supports à vélos sont installés chaque année par l’arrondissement, et ils sont habituellement retirés à partir de la mi-octobre en prévision de l’hiver. Ce sont souvent les commerçants qui demandent à avoir un support à vélos devant leur commerce, comme le souligne le site Web de l’arrondissement: 

« Le plus souvent à la demande de commerçants, des supports à vélos peuvent être installés sur certains trottoirs de l’arrondissement, particulièrement ceux qui se situent près d’endroits stratégiques. » 

Dans le cas de la boutique Fraîchement bon!, la clientèle à bicyclette doit présentement utiliser des supports situés plus loin, soit devant la boucherie Ça va barder ou devant le restaurant Le St-Urbain.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Une rue-école à Saint-Benoît

La cloche sonne, indiquant la fin des cours à l’école primaire Saint-Benoît.…
Chantier bassin Lavigne

La fin d’un cauchemar appelé bassin Lavigne

Près de cinq ans de souffrance plus tard, les résidants des abords…

Ne mettez pas le vélo d’hiver sur la glace! Défi le 5 février…

Les deux enseignants, Marie-Claude Mackay et Yvan Bélisle empruntent tous les jours…

Inauguration de la rue ludique sur Sacré-Cœur

Sur le thème du cirque, plusieurs dizaines de personnes étaient présentes pour…