Une cycliste au coin des rues Berri et Crémazie (Photo: François Robert-Durand, archives jdv)

L’Association pour la mobilité active d’Ahuntsic-Cartierville (AMAAC) a présenté à l’arrondissement un rapport, suivi de recommandations, pour favoriser la mobilité active, en mars dernier. Du côté de Bordeaux-Cartierville, l’AMAAC préconise un grand ménage, alors que du côté ahuntsicois, elle propose une cure de modernité. Le JDV vous présente les grandes lignes de ce rapport de 32 pages (80 avec les annexes). 

Table rase dans Bordeaux-Cartierville

Avec les futures stations du REM (Bois-Franc et Du Ruisseau) qui seront prêtes entre 2023 et 2027, c’est une occasion en or, selon les auteurs, de transformer les infrastructures afin de faciliter le transport actif vers ses deux principaux pôles: l’Hôpital du Sacré-Coeur et le futur Centre communautaire et culturel de Cartierville.

Là où le bât blesse, toujours selon les auteurs du rapport: la culture du tout-à-la-voiture dans ce coin montréalais. 

«Dans Bordeaux-Cartierville, tout est à faire. Ça inclut la culture cycliste et la culture de la marche à pied», selon Jacques Lebleu, l’un des auteurs du rapport.  

Outre l’autobus 69, il n’existe pratiquement aucune façon de se rendre à Sacré-Coeur sans voiture. Et la piste cyclable qui longe le boulevard Gouin n’est pas perçue comme étant adaptée aux besoins d’aujourd’hui. 

«On est dans la logique des années 80 où le vélo est un loisir et où on faisait ça dimanche, en famille. On veut que ça soit efficace, pas juste ludique», affirme Cynthia Falaise, une autre auteure du rapport.

Créer des habitudes dans Bordeaux-Cartierville

Pour les auteurs de ce rapport, il est important que ces infrastructures soient érigées avant l’arrivée des deux stations du REM pour que les habitudes de déplacement des usagers soient bien implantées. 

«Pour les gens qui travaillent à Sacré-Coeur, ils prendront le REM, un Bixi et pourront le déposer à l’hôpital. On a là un trajet parfait», Selon Cynthia Falaise.

Pour sa part, Jacques Lebleu est plutôt pessimiste quant à la réalisation de ce projet dans les délais prescrits par l’AMAAC, i.e. avant l’arrivée des stations du REM.  

« La Ville est extrêmement lente, ajoute à cela l’arrondissement, le Consortium NouvLR, et le CIUSSS, on a là quatre dinosaures qui marchent dans des directions opposées.» 

Et du côté ahuntsicois?

C’est le même son de cloche du côté ahuntsicois, avec une attention toute particulière sur le pourtour du Collège Ahuntsic. Avec sa population de 9000 à 10 000 personnes, Cynthia Falaise estime que cet établissement a les atouts nécessaire au développement d’infrastructures davantage axées sur le transport durable.

«On se rend compte que les gens viennent de proche, plus de 50% des étudiants et des employés habitent à moins de dix kilomètres. On a aussi une très forte proportion de gens qui y vivent à moins de cinq kilomètres, donc le potentiel vers le vélo est grand. C’est aussi une population qui est jeune, sans oublier l’écoquartier Louvain qui s’en vient.»

Bien que le Collège soit bordé par le REV à l’ouest et la piste cyclable de l’avenue Christophe-Colomb à l’est, Mme Falaise souligne que ces deux pistes cyclables sont insuffisantes. D’où l’importance de moderniser la piste cyclable sur Saint-Hubert, c’est-à-dire la rue qui mène au Collège Ahuntsic. 

«Le Collège Ahuntsic est le plus grand générateur de déplacements dans l’arrondissement. Il y a juste deux petites bandes cyclables peinturées au sol (NDLR: sur la rue Saint-Hubert.»

Pour accéder au rapport complet: cliquez ici 

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brendan O'Neill
Brendan O'Neill
2 Mois

Pour les cégépiens qui arrivent du métro Crémazie, il devrait y avoir une traverse piéton au niveau de st Arsène.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le Sault profite de la subvention du ministère de la Culture pour les immeubles patrimoniaux

Il y a quelques semaines, la ministre de la Culture et des…

L’Hôpital Fleury sera agrandi l’an prochain

Un projet d’agrandissement de l’Hôpital Fleury progresse dans les officines gouvernementales. Des…

Un Roundup « léger » vendu dans nos quartiers

Toutes les quincailleries de l’arrondissement offrent du Roundup, un herbicide. Toutefois, il…
Budget

Un budget de 60,3 millions $ et 7,1 millions $ d’investissements en 2022

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville prévoit dépenser un peu plus de 60 millions de dollars…