Pour le 375e de Montréal, à Cartierville, à l’initiative du CLIC, e mythique parc Belmont renaît pour 13 jours. (Photo: Philippe Rachiele, archives JDV)
La « femme à barbe », jongleuse.

C’est une météo en montagnes russes qui a accueilli le premier jour de la renaissance du légendaire Parc Belmont, à plus petite échelle, le samedi 8 juillet, à l’emplacement même où il était situé pendant 60 ans au pied du pont Lachapelle à Cartierville.  À l’occasion des festivités de quartier du 375e anniversaire de Montréal, les élus et autres invités d’honneur ont procédé au dévoilement d’une exposition de photos permanente, «Le parc Belmont : souvenirs d’un lieu mythique».

La grosse bonne femme qui rit, un carrousel, une grande glissoire, des miroirs déformants, des anciennes photos et artéfacts, un vieux camion de pompier, un ancien autobus de la STM, un ancienne auto de police, et de nombreux stands de plusieurs organismes locaux étaient également sur place pour l’occasion.

Se souvenir/faire connaissance

C’est le Conseil local des intervenants communautaires de Bordeaux-Cartierville (CLIC) qui a organisé la fête pour «non seulement permettre à tous et à toutes de se souvenir de ce parc d’attractions unique, mais surtout pour faire découvrir à tous nos concitoyens et concitoyennes issus de tous les pays du monde, un pan important de l’histoire de Montréal».

Après le lancement des 8 et 9 juillet  au site même du Parc Belmont, il y aura onze autres jours de festivités qui vont se poursuivre avec le «Parc Belmont mobile» dans plusieurs autres parcs de l’arrondissement.

Pour connaître les dates et lieux du parc Belmont mobile, la date du défilé de clôture et toute la programmation, cliquez ici.

Pour consulter le site Web Parc Belmont 2017, cliquez ici.

L’exposition de photos permanente, «Le parc Belmont : souvenirs d’un lieu mythique».

«La bonne femme qui rit» en chair et en os.

 

La reconstitution mécanique de «La bonne femme qui rit».

 

Espace Trad a occupé la scène pendant trois heures lors du week-end festif du parc Belmont (Courtoisie: Espace Trad).
La personne « mi-femme, mi-homme ».

 

Une ancienne auto utilisée au parc Belmont.
Ancienne poussette utilisée au parc Belmont!

 

Des souvenirs du parc Belmont.

 

Souvenir du parc Belmont.

 

Ancien modèle d’autobus utilisé par la STCUM (ancêtre de la STM).

 

Le conteur et historien, Stéphane Tessier.

 

La photo des élus et des partenaires.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Aménager une ruelle verte à Ahuntsic-Cartierville

Les ruelles vertes ont le vent en poupe chez les citoyens qui…
exposition cafe de da photographie

Photographie: une exposition unique en son genre au Café de Da

L’exposition photographique «C’est cliché» est visible au Café de Da jusqu’au 17…

Les brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 6 mai

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de nouvelles ou…

L’AGA du JDV a eu lieu ce mercredi!

Hier, le 15 mai, l’Assemblée générale annuelle du Journal des voisins a reconduit…