Un nouveau projet de partage de véhicules à échelle communautaire s’implantera au printemps prochain dans Ahuntsic-Cartierville, résultat d’un partenariat entre l’arrondissement et l’organisme Solon. Ce dernier se décrit comme une communauté engagée qui déploie des solutions collectives pour une transition sociale et écologique.

Le projet de Solon, qui fonctionne déjà dans trois communautés de Rosemont ainsi qu’à Sherbrooke, se nomme Locomotion. Ahuntsic-Cartierville sera le deuxième arrondissement de Montréal à l’adopter.

Qu’est-ce que Locomotion?

Le projet s’inscrit dans une logique de transition socio-écologique. Il a pour objectif de donner accès à une panoplie de véhicules, de réduire les émissions de gaz à effets de serre et la place de la voiture de manière à récupérer l’espace pour d’autres usages et de renforcer les liens de voisinage.

« L’idée est de se partager un véhicule entre voisins à l’intérieur d’un petit rayon qui se marche », explique Jean-François Desgroseillers, directeur de cabinet du bureau de la mairie et des élu(e)s de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

On parle de toutes sortes de véhicules : automobile, vélo cargo, pick-up, remorque, etc. Il pourra s’agir des véhicules personnels des résidants qui les partageront avec leurs voisins. La plateforme Locomotion est également faite pour s’adapter à un véhicule qui serait acheté en commun par quelques voisins. Solon achètera aussi des véhicules qui seront mis à disposition du voisinage.

La plateforme s’occupera de régler toutes les questions qui pourraient rendre complexe le partage de véhicule : facturation, paiement, tarification, plage de disponibilité, assurances, manière de déverrouiller les portes, etc.

Source: Facebook Solon

Appel à intérêt

Solon et l’arrondissement vont lancer d’ici la fin du mois un appel à intérêt pour des communautés d’Ahuntsic-Cartierville qui seraient intéressées de participer à ce projet de partage de véhicules.

« L’objectif est de voir l’intérêt et de choisir un minimum de deux communautés pour l’implantation d’un test », explique Bertrand Fouss, un des fondateurs de Solon.

Si la mobilisation est au rendez-vous, Solon annoncera les communautés choisies en début d’année prochaine pour une implantation de Locomotion au printemps.

Une communauté peut varier en périmètre et en nombre de personnes selon les lieux,  mais Jean-François Desgroseillers estime une communauté moyenne à une vingtaine de personnes pour environ cinq voitures dans un rayon de 500 mètres.

Libérer l’espace

Jean-François Desgroseillers explique que l’arrondissement a approché Solon puisque leur projet Locomotion était tout à fait en lien avec le plan stratégique de développement durable et le plan local de déplacements d’Ahuntsic-Cartierville.

« Le partage est une voie d’avenir », croit-il.

M. Desgroseillers observe qu’à n’importe quelle heure du jour, dans les rues d’Ahuntsic-Cartierville, il y a beaucoup d’autos qui « dorment ». Il trouve donc logique d’en parager l’usage afin de réduire le nombre de voitures qui prennent de la place inutilement dans les rues.

« Notre but, à terme, est d’avoir moins de voitures dans nos espaces publics, ce qui permettrait notamment de faire davantage de pistes cyclables », poursuit-il.

[La suite est une mise à jour – 2019-09-30, 21 h (P.R.)] L’annonce officielle du projet a été faite le  28 septembre dernier au chalet d’accueil du Parcours Gouin. Ce sera également l’occasion de lancer la recherche de communautés avec notamment une campagne de communication sur les réseaux sociaux.

«C’est un cadre flexible et communautaire pour s’organiser plus efficacement», a mentionné Émilie Thuilier, mairesse d’Ahuntsic-Cartierville lors de la réunion d’information.

Dans Rosemont, un groupe LocoMotion a permis plus de 300 occasions d’échange au cours de la dernière année, qu’il s’agisse d’emprunts de véhicules moteur, vélos électrique ou remorques à vélo.

À titre d’exemple, les tarifs existants (sujets à modification) pour qu’un membre emprunte un des véhicules moteurs appartenant à un autre membre, sont les suivants :

  • Petite sortie de 4 heures incluant 10 km, 10$
  • Moyenne sortie de 8 heures, incluant 50 km, 22$
  • Grosse sortie de 24 heures, incluant 150 km, 44$

Pour plus d’information ou pour vous inscrire, cliquez ici.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

BIXI disponible toute l’année dans Ahuntsic

BIXI tenait une conférence de presse courue dans le Vieux-Montréal mercredi matin…
Les premières stations en bois ont été installées à Ahuntsic-Cartierville afin d'accueillir les vélos Bixi cet hiver. (Photo: courtoisie La Hutte)

Des stations en bois pour accueillir les BIXI d’hiver à Ahuntsic-Cartierville

Pour la première fois, les vélos BIXI seront disponibles tout au long…

Le Journal des petits voisins en BD: une fable vieille comme le monde

Dans cette bande dessinée, le Journal des petits voisins vous conte, sur…

Première balade de vélo d’hiver pour la cohorte de la subvention de 2023-2024

Une cinquantaine de personnes, adultes et enfants, n’ont pas eu froid aux…