L’oeuvre de Guerino Ruba est entre les mains de spécialistes de la conservation et de la restauration du Centre de conservation du Québec (Photo: Robert Savoie, sur Action citoyenne Île de la Visitation).

La pandémie de la COVID-19 aura interrompu bien des travaux. Parmi ceux-ci, le déménagement de l’œuvre d’art «Limite temps» de Guerino Ruba, installée depuis 1990 entre l’autoroute 19 et l’église de la Visitation, puis récemment déménagée à proximité du pavillon d’accueil du parc de l’Île-de-la-Visitation. Les travaux ont repris récemment.

Cette sculpture avait été installée et financée par Hydro-Québec à un endroit qui à l’époque était bien exposé, mais la végétation ayant fait son œuvre, elle en était venue à être plutôt cachée et souvent prise à partie par les graffiteurs.

D’un commun accord entre l’artiste, la Ville et Hydro-Québec, l’œuvre a été déménagée à son nouvel emplacement afin d’être revalorisée et mieux appréciée.

Les travaux qu’impliquait ce déménagement devaient se conclure au printemps. Or, l’arrivée de la COVID-19 a fait qu’il en a été autrement.

Plantation d’arbres

Au printemps, l’entrepreneur responsable du projet a pu au moins procéder à la plantation d’arbres au site initial de l’œuvre. Cette démarche était incluse dans le contrat puisqu’Hydro-Québec s’était engagé à replanter les arbres qui devaient être abattus pour permettre le déplacement de la structure.

Travaux sur l’œuvre

« L’artiste Guerino Ruba a demandé à ce qu’on modifie quelque peu son œuvre », informe Jonathan Laporte, porte-parole chez Hydro-Québec.

Un tailleur de pierre a donc travaillé sur la sculpture sous la supervision de l’artiste lui-même.

Selon une citoyenne, ce sont des spécialistes du Centre de conservation du Québec qui procédaient hier à des travaux de nettoyage de l’œuvre, ce qu’ont pu constater des résidants des environs.

L’un d’entre eux a même joliment mentionné sur la page Facebook Action citoyenne Île de la Visitation:

«Des mains culturelles travaillent ici aujourd’hui.»

Bientôt, il ne manquera que l’installation des trois morceaux de bronze restants et la pose d’une couche de protection anti-graffitis.

Enfin, on devra installer de la tourbe autour du socle.

Fin des travaux

« Les travaux sont presque terminés. On est sur les derniers milles», assure Jonathan Laporte.

Le projet sera entièrement complété cet automne. L’ensemble des coûts associés sont assumés par Hydro-Québec. Le porte-parole de la société d’État indique qu’il pourrait y avoir un vernissage, mais il n’a pas encore de détails à ce sujet.

À la fin des travaux, la responsabilité entière de l’œuvre de Guerino Ruba sera transférée d’Hydro-Québec au Bureau d’art public de Montréal.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Les Brèves

Mise en chantier du «skate park» Ahuntsic en mai 2021

Les élus de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville espèrent que le chantier du skate park…

Points de presse du 2 juin 2020 – 51 593 cas confirmés – Le PM Legault lance sa campagne de recrutement

Le premier ministre François Legault est revenu au début de son point…

Une œuvre de Jacques Lebleu attire le regard sur Christophe-Colomb

Les usagers empruntant les voies actives sécuritaires (VAS) sur l’avenue Christophe-Colomb peuvent…