Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Plusieurs écoles en chantier pour la rentrée

Différents travaux de réfection et d’agrandissement sont à prévoir pour la rentrée 2018 dans au moins 14 écoles de la CSDM situées sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville. Ces écoles sont déjà ou seront en travaux prochainement. Il s’agit d’un vent de renouveau pour plusieurs de ces établissements victimes de l’augmentation importante d’élèves sur le territoire et de structures ne répondant plus aux normes.

 La rentrée 2018 sera un défi pour certains parents.

D’après la commissaire Chantal Jorg, responsable du district Cartierville-Ahuntsic-Ouest à la CSDM, l’arrondissement sera un véritable chantier. Un soulagement puisque plusieurs écoles devaient être remises à jour et que les taux d’occupation explosent à Ahuntsic-Cartierville.

« Tous les projets de travaux soumis au ministère ont été acceptés. Je suis la seule commissaire qui a eu tous ses projets acceptés, se réjouit Mme Jorg. Par contre, on est complètement en construction. »

Les travaux touchent principalement l’agrandissement, le maintien et la mise aux normes des écoles du quartier.

La CSDM refuse de confirmer une date de fin des travaux, et penche plutôt pour des dates souhaitées qui varient entre 2018 et 2020. Selon Mme Jorg, les travaux peuvent prendre de trois à cinq ans selon les différentes étapes et le type de travaux nécessaires.

« Dans les travaux de maintien, il y a quand même des ouvrages majeurs. Quand on parle de chaufferie, de plomberie, des toits, c’est majeur », affirme Chantal Jorg.

Soutien Alzheimer - Des fêtes pour tous : Info ici!

Publicité

Les toitures de l’école secondaire Sophie-Barat et de l’école Saint-André Apôtre seront refaites. Et au moins six écoles bénéficieront d’une remise à neuf de leur système de plomberie.

Par courriel,  le responsable des relations de presse de la CSDM, Alain Perron, en plus de faire parvenir gracieusement à journaldesvoisins.com un volumineux document de plusieurs centaines de pages pour donner l’heure juste à nos lecteurs, a laissé entendre qu’il était difficile d’évaluer les coûts et les budgets pour l’ensemble des travaux en cours ou à venir, compte tenu des imprévus et des changements possibles.

La CSDM avait cependant augmenté ses budgets d’investissement en infrastructures scolaires au cours de l’année 2017. De 140 M$ en 2016, le budget est passé à 203 M$ pour 2017-2018.

Manque d’espace

Plusieurs écoles du secteur sont ou seront agrandies dont les écoles Louisbourg, Sainte-Odile, Saint-Benoît, Christ-Roi et Saint-Isaac-Jogues. À cette fin, certaines classes sont et devront être relocalisées. Ce sera notamment le cas des écoles Christ-Roy et Saint-Benoît. Certains élèves de l’école Saint-Benoît étaient déjà accueillis à l’Annexe Tolhurst cette année. Ce sera toujours le cas pour la rentrée de 2018.

« Presque toutes nos écoles sont agrandies et celles qui ne seront pas agrandies auront des classes préfabriquées. Certaines sont déjà livrées comme à Ahuntsic-Annexe et d’autres sont en construction comme à Saint-Benoît », souligne Chantal Jorg.

Six classes modulaires seront ajoutées à Saint Isaac-Jogues, sept à Saint-Antoine- Marie-Claret et deux à Alice Parizeau. Et d’après le Plan 2018-2021 de répartition et de destination des immeubles scolaires par la CSDM paru en 2017, l’école Gilles-Vigneault devra maintenir ses classes modulaires jusqu’à ce que le besoin d’espace soit résorbé.

Selon des prévisions du Ministère de l’Éducation, des Loisirs et des sports (MELS), Cartierville-Est et Ahuntsic-Bordeaux seront déficitaires de 45 locaux d’ici 2021 à 2022 alors que 900 élèves de plus seront à scolariser. Le Ministère a d’ailleurs accepté toutes les demandes d’agrandissement de Chantal Jorg, au soulagement de cette dernière qui s’inquiète du manque de places.

« Nous sommes un quartier qui accueille beaucoup de réfugiés et de demandeurs d’asile. Ahuntsic-Cartierville est l’un des quartiers les plus préoccupants présentement en termes de capacité d’accueil », a ajouté Mme Jorg.

Hausse des budgets provinciaux 

En entrevue téléphonique avec journaldesvoisins.com, Christine Saint-Pierre, députée de la circonscription L’Acadie, soutient que le gouvernement a procédé a une accélération des budgets en matière de réfection d’infrastructures scolaires.

Selon la députée et ministre, depuis trois ans,  près de 14 millions de $ ont été injectés dans les écoles de la circonscription s’étendant à l’ouest de Saint-Laurent jusqu’à O’Brien. Trente-six projets touchant majoritairement la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, mais aussi la CSDM.

«On voit une croissance démographique et on voit aussi qu’il y a des écoles qui doivent être mises aux normes», tranche la députée.

Mme Saint-Pierre se dit consciente du besoin de capacité dans le secteur.

«Il faut être en mesure d’avoir des classes, d’avoir des professeurs et d’offrir des services. D’où la décision de certaines commissions scolaires d’utiliser des centres communautaires. »

Mais si la construction d’annexes et d’écoles transitoires est de mise, trouver une place pour chaque enfant peut parfois se révéler complexe.

«On doit localiser et asseoir tous nos élèves dans des classes. Ça, ça va être un défi» rappelle la commissaire Chantal Jorg