Une des recommandations pour contribuer à la propreté du territoire consiste à respecter les heures d’interdiction de stationnement pour permettre aux balais mécaniques de bien faire leur travail. (Photo: Philippe Rachiele, JDV)

Le printemps est souvent synonyme de «grand ménage».  Dominique Paquin, directeur des travaux publics d’Ahuntsic-Cartierville a accepté de répondre au Journal des voisins à ce sujet.

Quelles sont les particularités du «grand ménage» réalisé par l’arrondissement cette année?

Durant la première semaine d’avril, la neige  a occasionné un retard de quatre à cinq jours.  Beaucoup de branches d’arbres sont tombées et il a fallu les ramasser pour faciliter le passage des balais mécaniques.

Combien de temps dure cette période de «grand ménage»?

Cela dure habituellement de cinq à six semaines.  Malgré le retard causé par la neige, nous prévoyons de terminer autour du 15 mai.

Un  amas de déchets sur un terrain privé situé près du boulevard Gouin dans Cartierville.  (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

 

Quels sont les défis à relever chaque printemps?

Plusieurs défis se présentent à cette période : l’intensification des opérations de colmatage des nids de poule, le balayage de 296 km de rues, la vidange des puisards, la préparation des 50 terrains sportifs, la tonte de gazon, le nettoyage de 480 km de trottoirs et de 200 espaces verts, l’ouverture de 72 fontaines d’eau, et la plantation de 30 000 fleurs…

Exemple de nettoyage réussi à Fleury Ouest. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Quelle machinerie est nécessaire pour cette opération?

Nous utilisons l’équipement habituel de l’arrondissement, c’est-à-dire :

  • 5 balais aspirateurs;
  • 6 tondeuses à gazon;
  • 2 aspirateurs-trottoirs;
  • 7 camions-tasseurs;
  • 10 camionnettes pour le nettoyage manuel;
  • 1 camion-citerne pour arroser les rues;
  • 1 balai compact pour nettoyer les pistes cyclables;
  • ​1 tracteur-chargeur avec brosse rotative.

Pour la période du printemps, plusieurs appareils supplémentaires sont ajoutés, notamment cinq aspirateurs-balais, quatre camions-citernes, et neuf véhicules lave-trottoirs.

Exemple de véhicule lave-trottoir en opération sur la rue Clark en 2019 (Photo: Philippe Rachiele, JDV)

Ce nettoyage nécessite le déploiement de combien d’employés?

En plus des 25 employés de l’arrondissement répartis sur plusieurs quarts de travail, il y a une douzaine d’employés qui manient les équipements loués des entreprises privées durant cette période.

Exemple de passage du balai-brosse rue Grande-Allée (Photo: Philippe Rachiele, JDV)

Quel est le coût du grand nettoyage de printemps?

Pour les équipements loués avec opérateurs, le coût s’élève à 416 000 $ et pour le salaire des cols bleus et des contremaîtres, la mairie dépense environ 230 000 $. Le financement provient du budget de fonctionnement de la voirie.

Rue Fleury Ouest, la plupart des devantures des commerces sont propres, mais l’entretien de certains terrains résidentiels laisse à désirer. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Comment les citoyens peuvent-ils aider pour améliorer la propreté?

– En participant aux corvées de nettoyage organisées par Ville-en-Vert;

– En déplaçant leurs véhicules pour respecter les heures de passage du balai mécanique;

– Si on voit une poubelle pleine, en trouver une autre plutôt que d’ajouter des ordures par-dessus;

– Respecter l’horaire des différentes collectes. À noter que, dorénavant, le ramassage des encombrants se déroule une semaine sur deux.  Aller sur Info-Collectes pour avoir les informations spécifiques à votre rue.

Exemple d’un propriétaire de chien qui laisse des sacs d’excréments sur un terrain au coin du boulevard St-Laurent et Prieur (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Avez-vous une nouveauté à nous signaler?

Oui, nous avons mis sur pied un kit de propreté pour sensibiliser les écoliers à la propreté.  Le kit contient des pinces, gants, sacs à ordures et sacs de résidus verts.  Cinq écoles de l’arrondissement l’ont déjà demandé : Ste-Odile, De la Visitation, Fernand-Séguin, Louis-Collin et St-Simon. Concernant les déchets alimentaires, dorénavant, la collecte est effectuée pour les immeubles de neuf logements et pour les commerces dans les districts Ahuntsic et Sault-au-Récollet.  Ce sera aussi le cas, avant mai l’année prochaine, pour les deux autres districts : St-Sulpice et Bordeaux-Cartierville.

Quand une poubelle est pleine, il est recommandé de passer à la poubelle suivante. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Comment les citoyens peuvent-ils rapporter des situations problématiques ?

Appeler le 311, est le meilleur réflexe à avoir.  Vous pouvez également le faire sur l’application numérique 311.

Pour les encombrants, la collecte se fait toutes les deux semaines. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Certaines réponses de ce texte ont été jumelées et condensées pour en faciliter la lecture.

Toutes les photos ont été prises en avril 2024 sauf celle du lave-trottoir.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Planches cloutées sans surveillance dans un parc-école

Stigmates du démontage des patinoires dans le parc-école Saint-André-Apôtre, des planches contenant…

Cinq photos pour résumer l’actualité du mois de janvier

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois de janvier…

Dossier Itinérance – Travailler pour exister: «Ça m’apporte une certaine fierté»

L’itinérance, visible ou cachée, isole ceux qui la vivent. Pour s’en sortir,…

Le mois de mai en photos

Le Journal des voisins vous présente un survol des actualités du mois…