Ville de Montr-al - Arrondissement de Ville-Marie-Le projet de l
Des vélos cargos participant au projet pilote de livraison urbaine écologique de l’arrondissement de Ville-Marie (Photo : Courtoisie deuGroupe CNW/Ville de Montréal – Arrondissement de Ville-Marie)

Davantage de colis pourront bientôt être livrés en vélos-cargo ou en petits véhicules électriques dans Ahuntsic-Cartierville, remplaçant ainsi les plus imposants et polluants camions de livraison. C’est que le projet Colibri, qui assure déjà ce service depuis 2019 au centre-ville, étendra son territoire  de fonctionnement dans de nouveaux arrondissements en 2021, notamment dans Ahuntsic-Cartierville.

Un projet-pilote réussi

Depuis son lancement en 2019, ce projet-pilote de livraison s’est révélé être un franc succès. Depuis novembre 2020, ses activités ont rendu possible la livraison de plus de 5000 colis par semaine. Pour l’instant, les colis sont déposés dans un entrepôt à l’Îlot voyageur dans l’ancienne gare d’autocars de Montréal, près de la station Berri-UQAM. À partir de là, ils sont livrés vers les arrondissements de Ville-Marie et du Plateau-Mont-Royal en vélos-cargo ou autres véhicules légers sobres en carbone.

Plusieurs entreprises de livraison importantes telles Purolator et Courant Plus participent au projet.

« Les entreprises de livraison se sont aperçues que ce système était plus performant pour elles d’un point de vue d’efficacité par rapport aux camions conventionnels dans les milieux denses », affirme Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial, ainsi que du design au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Il y a aussi d’autres bienfaits. D’un point de vue écologique, le projet permet une réduction de gaz à effets de serre. Il diminue également les nuisances associées au camionnage. Il augmente ainsi la sécurité pour les piétons et les cyclistes.

C’est en raison de ce succès que la Ville a voulu déployer le projet Colibri à plus grande échelle.

Déploiement du projet

La Ville de Montréal a accordé le 17 février dernier une contribution financière de 322 883 $ à la Coopérative de solidarité Carbone (Coop Carbone) pour un projet de conception d’un deuxième mini-hub de logistique urbaine, et potentiellement d’un troisième. Ces mini-hubs sont des entrepôts urbains dédiés au transbordement.

« Le deuxième mini-hub devrait être installé dans Villeray, probablement autour du Marché Jean-Talon », estime Luc Rabouin.

Il permettrait d’étendre la livraison décarbonée dans les arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville, Rosemont-La Petite-Patrie, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, Outremont, Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Ce mini-hub devrait être installé d’ici l’été 2021.

« Coop Carbone est à la recherche d’un local de manière intensive », indique M. Rabouin.

Le troisième mini-hub desservirait l’ouest de Ville-Marie, Le Sud-Ouest et Verdun.

Pour les années à venir, Luc Rabouin affirme que la Ville voudrait élargir encore plus le projet pour pouvoir desservir l’ensemble du territoire de Montréal.


 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Rue-École Marie Rivier dans Saint-Michel (Photo Courtoisie)

Rue-École, ou pas d’autos devant l’école

Les enfants bondissent du trottoir et atterrissent sur la chaussée en plein…

Sécurisation des rues : une voie sans fin?

Rendre les rues d’Ahuntsic-Cartierville plus sûres semble être un chantier interminable. Il…

Ruelle privée Saint-Laurent/Grande-Allée : les solutions se font attendre

Le dossier de la ruelle privée située entre Saint-Laurent et Grande-Allée, au…

Des vols et des solutions

Il fait encore clair dehors sur une rue passante du district Saint-Sulpice.…