Valérie Plante lors de la soirée de sa réélection le 7 novembre 2021 à l’Olympia. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

La mairesse sortante de l’arrondissement, Emilie Thuillier, a été réélue dimanche soir avec plus de 55 % des suffrages selon les résultats préliminaires publiés par Élections Montréal.

En plus de conserver la mairie d’arrondissement et les districts d’Ahuntsic et du Sault-au-Récollet, Projet Montréal a par ailleurs arraché le district de Saint-Sulpice à Ensemble Montréal.

Une victoire décisive de Projet Montréal

Au moment où la victoire de Valérie Plante a été annoncée peu après 21 h, Emilie Thuillier avait déjà une longueur d’avance dans la course à la mairie d’arrondissement.

Emilie Thuillier, élue pour un second mandat à titre de mairesse de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. (Photo: François Robert-Durand) –

Au terme du dépouillement des bulletins de votes, Emilie Thuillier était créditée de 20 000 voix, soit une avance de plus de 6000 votes sur la candidate d’Ensemble Montréal, Chantal Huot.

« On voit qu’on est en phase, qu’on est au diapason des besoins de notre population et de leurs aspirations », souligne la mairesse Thuillier qui a plus que triplé son avance par rapport à 2017.

Principale candidate d’opposition Chantal Huot est arrivée bonne deuxième avec près de 40 % des votes, tandis que la candidate de Mouvement Montréal, Kassandre Chéry Théodat, a terminé loin derrière avec un peu moins de 2000 voix, ou 5 % du vote.

« Pour une première campagne, ce n’était pas facile », reconnait la candidate de Mouvement Montréal qui se dit tout de même fière de la campagne qu’elle a menée.

Si elle dit vouloir laisser la poussière retomber, Kassandre Chéry Théodat ne ferme pas la porte à se représenter en politique.

« C’est sûr que la passion m’anime toujours. Ce n’est pas la défaite d’hier qui a fait que le rêve a été tué », insiste-t-elle.

Impasse pour Parizeau dans Saint-Suplice

Le seul candidat sortant à n’avoir pas été reconduit dans ses fonctions est Hadrien Parizeau qui a échoué à se faire réélire sous la bannière d’Ensemble Montréal.

La candidate de Projet Montréal Julie Roy est parvenue à le devancer d’un peu plus de 500 voix, obtenant tout juste un peu moins de 50 % des votes.

De gauche à droite: les candidates de Projet Montréal Julie Roy (élue dans Saint-Sulpice) et Anne-Marie Kabongo (défaite dans Bordeaux-Cartierville) lors de la soirée électorale municipale du 7 novembre 2021 à l’Olympia. (Photo: François Robert-Durand)

Après avoir brièvement mené en début de soirée, le candidat sortant a perdu son avance au fur et à mesure que le dépouillement avançait dimanche soir. Avec un peu plus de 4 600 voix, Julie Roy l’a finalement emporté sur Hadrien Parizeau qui a récolté un peu plus de 4000 voix, ou 44 % des suffrages.

« On s’attendait à ce que ce soit beaucoup plus serré », admet la nouvelle élue qui souligne que son adversaire jouissait d’un capital de notoriété beaucoup plus fort et qu’il avait été élu avec une solide majorité en 2017.

La candidate de Mouvement Montréal, Briana McCarthy, a obtenu moins de 600 votes ou 6 % des voix dans le district, soit le meilleur score réalisé par le parti de Balarama Holness dans Ahuntsic-Cartierville.

Effie Giannou conserve son siège dans Bordeaux-Cartierville

La conseillère sortante de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou, a été ré-élue, mais a vu sa majorité fondre considérablement par rapport aux élections de 2017. La candidate d’Ensemble Montréal avait alors récolté 59 % des suffrages.

Si elle a obtenu cette année une majorité de 51 % des voix avec un peu moins de 1000 voix de majorité, son avance a fondu de moitié en nombre absolu par rapport à il y a quatre ans.

Effie Giannou du parti Ensemble Montréal, conseillère de ville du district de Bordeaux-Cartierville, réélue aux élections du 7 novembre. (Photo: archives JDV)

Bordeaux-Cartierville, qui est par ailleurs le district qui a observé le plus faible taux de participation dans l’arrondissement, soit à peine 32,97 %, sera donc le seul bastion de l’opposition à Ahuntsic-Cartierville.

C’est d’ailleurs là que Projet Montréal a fait son pire score : la candidate Anne-Marie Kabongo y a récolté un peu moins de 2500 voix, soit à peine 37 % des votes.

La candidate indépendante Rana Atie a devancé de peu le candidat de Mouvement Montréal, Jean David Prophète, qui ont chacun obtenu moins de 500 voix et environ 6 % du vote.

Le plein d’appuis dans Ahuntsic

Le district d’Ahuntsic a été emporté facilement par la conseillère sortante, Nathalie Goulet.

« C’est énormément d’émotions après une très, très longue campagne », confie Mme Goulet.
Nathalie Goulet, réélue à titre de conseillère du district d’Ahuntsic. (Photo: François Robert-Durand)

Avec une majorité de 3500 voix et 66 % d’appui, la candidate a transformé en véritable château fort ce qui avait été le premier bastion de Projet Montréal dans le nord de l’île.

« Le terrain était bon », indique la conseillère visiblement satisfaite d’avoir consolidé la position de son parti dans le nord de l’île. 

Le candidat d’Ensemble Montréal, Yves Normandin, a dû se contenter d’une lointaine seconde place avec 3000 voix et 31 % des suffrages, tandis que le candidat d’Action Montréal-Équipe Gilbert Thibodeau, Éric Lessard, n’est parvenu à récolter qu’un peu plus de 300 votes et 3 % des voix.

Le Sault refait le saut

Si le candidat sortant dans le district Saut-au-Récollet, Jérôme Normand avait arraché la victoire de justesse en 2017, il a signé une victoire sans équivoque dimanche en obtenant un second mandat avec 60 % des voix et une avance de plus de 2000 votes sur sa rivale d’Ensemble Montréal.

« On sent qu’il y a quand même un appui pour la direction qu’on a prise qui est d’embarquer dans la transition écologique, de ne pas en faire des slogans, mais vraiment d’amener des modifications appliquées concrètes à la trame urbaine, à l’urbanisme, à l’aménagement de nos parcs, [de] nos rues », observe le conseiller.

Jérôme Normand, réélu à titre de conseiller du district du Sault-au-Récollet.(Photo: François Robert-Durand)

Gaetana Colella d’Ensemble Montréal a terminé en seconde place avec un peu moins de 3400 votes et 36 % des suffrages, tandis que le candidat de Mouvement Montréal, Dimitrios Tomaras, n’a obtenu qu’un peu plus de 375 votes, ou 4 % des voix.

Une élection impopulaire

Si Bordeaux-Cartierville a enregistré un taux de participation famélique, la course à la mairie de Montréal n’a pas fait courir les foules. À peine 38 % des quelque 1,1 million d’électeurs et d’électrices ont voté dimanche.

Dans Ahuntsic-Cartierville, c’est dans le Sault-au-Récollet que le taux de participation a été le plus élevé, à 47,98 %.

« Ma lecture, c’est en fait que les résidents de Sault-au-Récollet, sont, globalement, bien au fait des enjeux, ont envie de participer, ont envie de donner leur voix au chapitre, l’ont fait lors de la journée du vote – à quarante huit pour cent, c’est vraiment, pas mal! L’arrondissement au complet est au dessus de la moyenne montréalaise. Je pense qu’on peut vous voir ça comme du positif », remarque d’ailleurs Jérôme Normand.

Quoi qu’il en soit, les électeurs et électrices ont fait leurs choix.

La course très serrée qui s’annonçait à la mairie de Montréal a plutôt donné lieu à une victoire sans équivoque de Valérie Plante qui l’a emporté avec près de 60 000 voix d’avance sur Denis Coderre qui n’a récolté que 38 % des voix.

Même les quelque 30 000 votes récoltés par Balarama Holness, qui est arrivé troisième ou 7 % des voix, n’auraient pas suffi à faire pencher la balance du côté d’Ensemble Montréal.

Maintenant au travail!

Réélue avec une mince majorité au conseil municipal, l’administration de Projet Montréal devra maintenant se mettre au travail pour réaliser les nombreux engagements contenus dans sa plateforme électorale, tant à l’échelle de la métropole que de l’arrondissement.

[NDLR : le JDV s’est entretenu avec plusieurs candidates et candidats après la publication de cet article. Le texte a été mis à à jour au fil de la journée pour y inclure les réactions obtenues. Un porte-parole d’Ensemble Montréal a fait savoir lundi matin que les candidats et candidates dans Ahuntsic-Cartierville ne serait pas disponibles pour commenter les résultats avant quelques jours.]

Pour voir quels étaient les résultats en 2017, c’est ici.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Bloc québécois: André Parizeau déçu d’avoir été «tassé»

Le candidat du Bloc québécois dans Ahuntsic-Cartierville en 2019, André Parizeau, a…

COMMUNIQUÉ: Apaisement de la circulation dans Bordeaux-Cartierville :  L’équipe Thuillier va rendre la rue de Salaberry et les rues locales plus sécuritaires

La candidate de Projet Montréal à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, et…

COMMUNIQUÉ – L’équipe Thuillier va augmenter le verdissement et développer l’agriculture urbaine

Montréal, le 26 octobre 2021 – La candidate de Projet Montréal à la…
Nat

Nathalie Goulet : « Il y a du pain sur la planche » dans Ahuntsic

Le JDV s’est entretenu la semaine dernière avec la conseillère réélue du…