Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Premiers locataires dans environ 1 an au 1675 Gouin Est

Quartier des générations: travaux de déconstruction commencés

Publié le 05/10/2017
par Alain Martineau

Les travaux de déconstruction ont commencé au 1675 Gouin Est (Photo: jdv P. Rachiele)

Avec un peu de retard, les travaux de démolition (ou déconstruction, car des matériaux sont récupérés) ont finalement commencé sur l’immeuble dans lequel, il y a quelques années encore, demeuraient les prêtres à la retraite du diocèse de Montréal, au 1675 boulevard Gouin, un peu à l’ouest de l’Église historique de la Visitation.

Les travaux ayant débuté à la mi-septembre prendront fin bientôt, puis d’autres ouvriers prendront la relève des démolisseurs afin de préparer le terrain pour la construction d’un immeuble qui abritera 40 logements pour les aînés autonomes et des locaux pour des services communautaires.

Les locataires pourront emménager à la fin de l’automne 2018, a indiqué Annie Poirier, la responsable des communications et des relations publiques au Quartier des générations, une initiative lancée par la Fondation Berthiaume-Du Tremblay, ayant concocté le projet d’habitation à vocation sociale.

« Ce sont des délais administratifs qui ont un peu retardé le projet, a précisé Mme Poirier au journaldesvoisins.com. C’est que tous les plans devaient être conformes aux demandes de la Société d’habitation du Québec (SHQ) responsable du programme Accès-logis », a-t-elle indiqué.

L’arrondissement est aussi intervenu au chapitre du stationnement, notamment. Des arbres ont été abattus, mais on a pris soin de préciser que certains étaient malades alors que d’autres se devaient d’être coupés pour des raisons techniques afin de respecter les plans ratifiés par l’arrondissement.

Le projet de construire 40 logements dans un nouvel établissement localisé entre les CHSLD Berthiaume-Du Tremblay (privé) et Laurendeau (public) permettra de revitaliser le secteur, qui compte aussi deux autres unités d’habitations pour gens âgés. Un aménagement paysager viendra embellir les lieux, ce qui devrait satisfaire les gens du quartier et les visiteurs, dont des cyclistes utilisant le Parcours Gouin.

Intérêt pour les logis

Jusqu’ici, 150 personnes âgées autonomes, en majorité des femmes, ont postulé pour avoir la chance d’habiter un logement au 1675. Des réunions auront lieu dans les prochaines semaines pour leur expliquer les objectifs de la maison et le processus de sélection.

La moitié des logements seront réservés à des gens ayant un revenu d’environ 28 000 dollars ou moins par année (ils paieront 25% de leur revenu pour leur loyer), pouvant ainsi profiter du Programme de supplément au loyer (PSL) de la SHQ.

Ce sont surtout des logis de trois pièces (une chambre fermée) qui seront offerts. Mais on a aussi prévu quelques studios (plus petits) ainsi que quatre appartements de quatre pièces.

La Fondation insiste pour dire que le lieu sera pour des aînés qui bougent et qui ont à cœur la vie communautaire.

« Nous misons sur la participation sociale, avec des aînés actifs, la santé et la sécurité de nos gens », a rappelé Mme Poirier.

Espaces collectifs

Le nouvel  immeuble abritera des espaces collectifs, dont des locaux communautaires, une cuisine, une salle de séjour, et des bureaux pour offrir des services comme la coiffure ou des soins de santé.

« Des partenariats seront créés avec des groupes du quartier pour diverses activités. Par exemple, un dimanche, l’on pourra mettre à la disposition d’un groupe notre cuisine afin de favoriser les cuisines collectives », a poursuivi Mme Poirier.

Déjà, la Fondation Berthiaume-Du Tremblay compte bon nombre d’activités au CHSLD et au Centre de jour comme le marché mobile favorisant l’alimentation saine et la biblio mobile, une fois par mois. L’été dernier une activité multigénérationnelle a rassemblé des gens de tous âges pour un concert à la grotte, située tout près du CHSLD.

Rappelons que la Fondation, qui a déjà eu son siège social sur la rue Fleury, a pour mission de promouvoir le mieux-être des aînés dans leurs milieux.  Dans le Quartier des générations, elle s’occupe déjà de deux autres complexes de logements pour aînés autonomes.

 

 

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone