La construction du bassin Lavigne, près de la rue du même nom, dans Cartierville débutera à l’automne 2017. Journaldesvoisins.com vous en informait déjà en novembre dernier. Le processus d’appel d’offres qui arrive à mi-chemin entre dans sa troisième semaine. Cependant, ce n’est que dans cinq semaines que nous connaîtrons le nom du soumissionnaire responsable de l’important chantier qui permettra de réduire la quantité de polluants rejetés lors des périodes de déverses.

La construction du bassin qui débutera à l’autonome comprendra en tout deux phases réparties sur environ deux ans. « On estime la durée entre 24 et 30 mois pour la réalisation des deux phases du projet. La phase I consiste en la construction de deux tunnels pour acheminer l’eau du futur bassin Lavigne vers l’intercepteur. La phase II du projet consiste à construire le bassin de rétention de forme cylindrique (environ 30 000 mètres cubes) et les conduites d’égout dans le boulevard Gouin », indique Philippe Sabourin, relationniste à la Ville de Montréal.

Rappelons que le projet vise à réduire les débordements des eaux usées vers les milieux naturels lorsque les pluies sont abondantes. Il permettra aussi d’accroître la performance du réseau d’égouts en évitant les refoulements liés à l’abondance des eaux en périodes d’averse.

Un important projet
Le projet s’inscrit dans un chantier plus large qui comprend au total cinq bassins de rétentions répartis dans plusieurs arrondissements, dont celui d’Ahuntsic-Cartierville pour les bassins Lavigne et Leduc. Chaque bassin permettra la rétention des eaux dans son secteur, ne bénéficiant pas qu’aux arrondissements, mais à l’ensemble du territoire de la Ville.

« Évidemment dans le cadre de ce projet, ce sont les eaux de chaque secteur qui sont interceptées et dirigées vers le bassin de rétention. Cependant, le projet représente un actif pour la Ville de Montréal dans la mesure où il permet de réduire les débordements vers le milieu naturel. Aussi, la construction du bassin de rétention Lavigne s’inscrit dans un plan d’action qui prévoit la construction de cinq bassins de rétention (Marc-Aurèle Fortin, Rockfield, Lavigne, William et Leduc)», explique M. Sabourin.

« Durant la saison estivale, c’est la Station d’épuration Jean-R.-Marcotte qui traite plus de 99 % des eaux usées de toute l’agglomération », précise-t-il. Reste à voir si les échéances prévues pour cet important chantier seront respectées.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Règlement d'urbanisme, Sault-au-récollet

Règlement d’urbanisme, les citoyens invités à s’exprimer

L’arrondissement veut écouter les citoyens pour améliorer son règlement d’urbanisme qui aurait…
Conseil d'arrondissement Ahuntsic-Cartierville 10 juin 2024

Ce qu’il faut retenir du conseil d’arrondissement du 10 juin

Le conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville s’est tenu le 10 juin à la salle…

Aliments, vêtements… les dons sont nécessaires toute l’année

En cette période de partage, on pense aux plus démunis facilement, le…

À Ahuntsic, des femmes pédalent pour la première fois grâce à Toutes à vélo

Depuis mai 2021, Vélo Québec offre, à des femmes qui n’ont jamais…