Quentin Miller pourrait devenir le premier Ahuntsicois à se faire repêcher dans la LNH depuis une dizaine d’années. (Photo: courtoisie)

L’Ahuntsicois Quentin Miller repêché par un club de la LNH? C’est une sérieuse possibilité.

Cet article est paru dans la version imprimée du Journal des voisins, le Mag papier de juin-juillet 2023, à la page 14.

Bien qu’ils étaient nombreux à une certaine époque, les hockeyeurs d’Ahuntsic-Cartierville qui excellent à un haut niveau se font désormais rares. L’Ahuntsicois Marc Denis a été l’un des derniers à faire carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2009.

Au cours des dernières années, très peu ont même séjourné au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Le gardien de but Quentin Miller vient cependant d’accomplir ce tour de force avec les Remparts de Québec qui évoluent dans cette dernière ligue. 

Plus jeune, Quentin Miller n’a pas toujours évolué aux plus hauts niveaux. Il a joué pour l’organisation locale du quartier, les Braves d’Ahuntsic, de novice à pee-wee. Il se remémore positivement cette période: «Les Braves, ça a été ma vie pour plusieurs années. J’ai joué avec les mêmes gars longtemps. Je n’ai que de bons souvenirs. On a même gagné la Coupe Montréal quatre années de suite!» 

Celui qui a grandi dans le Sault-au-Récollet a toujours rêvé de jouer dans la LNH. Pour ce faire, il devait évoluer à un niveau plus compétitif qu’avec les Braves. Après quelques saisons avec Hockey Montréal et le Collège Notre-Dame, il a réussi à se tailler une place dans le Midget AAA à l’automne 2020. Malheureusement, la pandémie a frappé de plein fouet.

Arrêt pandémique

Mesures sanitaires obligent, Quentin n’a pas pu disputer de match lors de cette saison. Au moins, les entraînements sur la glace se sont poursuivis en petits groupes de sept ou huit. Fait à noter, Quentin portait deux masques; un pour se protéger des rondelles et l’autre de la COVID. «Ce n’était pas une situation idéale, mais j’ai pu continuer à m’améliorer et travailler ma technique», relativise-t-il. 

Malgré les circonstances, Miller avait fait assez bonne impression lors des années précédentes auprès des recruteurs de la LHJMQ. En juin 2021, lui et quatre de ses coéquipiers se sont rassemblés pour regarder le repêchage junior. La journée fut plus difficile que prévu pour le jeune homme: «Les rondes avançaient et je voyais mes amis se faire repêcher. J’attendais mon tour et je ne savais pas si ça allait arriver ou non.» 

Le gardien de but a finalement été sélectionné par les Remparts de Québec au 176e rang lors du 10e tour. «J’étais vraiment content. C’était un beau moment», s’exclame-t-il. 

L’attente en a valu la peine

Quentin Miller a dû attendre un peu avant de faire ses débuts avec les Remparts. Il a été retranché de l’équipe et a passé la saison 2021-2022 avec le Rousseau-Royal de Laval-Montréal, dans le Midget AAA. Le scénario fut toutefois différent en 2022. Un gardien expérimenté venait alors de quitter les Remparts et la porte était soudainement ouverte pour Miller. 

Le début de saison ne fut pas facile puisque le jeune homme de 6’3’’ a dû partager les tâches d’auxiliaire avec un autre gardien et jouait donc très peu. Le 7 octobre, Patrick Roy, l’entraîneur-chef des Remparts, lui a finalement annoncé qu’il disputerait son premier match en carrière dans la LHJMQ. Roy avait bien choisi le moment puisque la rencontre était disputée assez près de son domicile familial ahuntsicois, à Boisbriand. «J’étais super heureux», dit-il au bout du fil. Ses proches ont donc pu le voir jouer, et remporter, son premier match par la marque de 4-3.  

Le restant de la saison aurait difficilement pu mieux se dérouler pour Quentin Miller. Il a présenté certaines des meilleures statistiques individuelles de la ligue et son équipe a été dominante. Il a terminé la campagne avec 14 victoires et quatre défaites, en plus de finir au premier rang de la LHJMQ avec une moyenne de buts alloués de seulement 2,11. Son efficacité de .911 sur les lancers lui a aussi valu le quatrième rang du circuit. 

«Mon équipe m’aide énormément. Je n’ai pas eu beaucoup de tirs quand je jouais et c’est à cause d’eux», explique-t-il. 

En effet, les Remparts étaient une des puissances de la ligue. Ils ont terminé au premier rang du classement général de la saison régulière et en séries, Québec n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires en les balayant lors des trois premiers tours. En finale de la Coupe du Président, Québec a disposé d’Halifax en six matchs, devenant ainsi champion de la LHJMQ pour la première fois depuis 1976. 

Un entraîneur d’exception

Rares sont les joueurs de hockey qui peuvent se targuer d’avoir comme entraîneur celui qui est considéré par certains comme étant le meilleur gardien de l’histoire du sport. Il s’agit cependant du cas de Miller et des Remparts, qui étaient jusqu’à tout récemment menés par Patrick Roy, champion de quatre Coupes Stanley, trois trophées Vézina (remis annuellement au meilleur gardien de la LNH), ainsi que détenteur d’un record pour le plus grand nombre de victoires en séries dans l’histoire de la ligue. 

«Dans les premiers mois, c’était quelque chose de le voir à tous les jours. Je suis désormais un peu plus habitué, mais c’est quand même un exploit de jouer pour un athlète de sa trempe. C’est inspirant», avoue-t-il à propos de son entraîneur. 

Malgré tout le succès que Patrick Roy a connu en tant que gardien au cours de sa carrière, ce dernier s’occupe peu de ceux de son équipe. En effet, cette tâche est réservée à Pascal Lizotte, l’entraîneur des gardiens de but des Remparts. Quentin Miller admet toutefois qu’il arrive à l’ancien numéro 33 d’aider ses protégés: «Il m’a donné quelques conseils, mais rien de trop gros.»

Une possibilité réelle?

Le rêve de jeunesse du gardien semble de plus en plus près de se concrétiser. Son excellente saison chez les Remparts a retenu l’attention de plusieurs équipes de la LNH. Il a même été classé au neuvième rang des meilleurs espoirs nord-américains devant le filet par la centrale de recrutement de la ligue. Quentin Miller a déjà discuté avec plus d’une dizaine de formations, dont les Coyotes de l’Arizona et le Kraken de Seattle. Il a même été contacté par le Canadien de Montréal. 

Les chances qu’il se fasse sélectionner à l’occasion du prochain repêchage de la LNH sont réelles, mais il préfère ne pas trop s’en faire: «J’essaie de ne pas mettre trop d’attentes, mais il reste que le but est de se faire repêcher, donc je mets le plus d’efforts possible pour y arriver.» Il avoue d’ailleurs que se faire repêcher par le Canadien, son équipe favorite, serait particulièrement spécial.  

On prêtera donc une attention particulière au repêchage de la LNH, qui se tiendra les 28 et 29 juin à Nashville, alors que Quentin Miller pourrait devenir le premier Ahuntsicois à se faire repêcher dans cette ligue depuis bien longtemps. Même si ce n’est pas le cas, il pourrait aussi se faire inviter au camp de formation d’une équipe. En outre, il obtiendra aussi davantage de temps de glace à Québec l’an prochain. 

Voilà donc un jeune athlète de l’arrondissement dont le parcours sera à suivre de près au cours des prochaines années!



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Félicitations à Joëlle White, deuxième position chez les femmes au Marathon de Montréal

L’Ahuntsicoise Joëlle White a couru les 42,2 km en 2 heures 58…

Visite inspirante du CF Montréal à l’école Évangéline

Les élèves de l’école Évangéline, à Bordeaux-Cartierville, ont eu de la grande…

Les joueurs de soccer des Braves d’Ahuntsic solidaires des victimes du tremblement de terre du Maroc

L’équipe U14 masculine de soccer des Braves d’Ahuntsic se rend au Maroc dans…
Festival sportif_1

Le sport en fête à Ahuntsic-Cartierville

Depuis 2004, le Festival sportif Ahuntsic-Cartierville revient chaque année. Ce grand événement…