Il faut continuer de se protéger! Oeuvre artistique rue Berri (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Après trois semaines consécutives de ralentissement des cas de COVID-19, l’arrondissement a connu une hausse importante des nouveaux cas depuis une semaine.

Bien que la tendance sur 14 jours se maintienne à la baisse, Ahuntsic-Cartierville s’est hissé en troisième place des arrondissements ayant connu le plus de nouveaux cas dans les deux dernières semaines, selon l’état de situation hebdomadaire publié par la Direction régionale de la santé publique (DRSP).

Hausses marquées dans plusieurs secteurs

Avec 163 nouveaux cas rapportés entre le 27 avril et le 3 mai, le taux d’incidence dans l’arrondissement est remonté au niveau qu’il avait enregistré au milieu de la deuxième vague à la fin novembre dernier, soit 121,42 cas par 100 000 habitants. Il s’agit d’une augmentation marquée (+ 54 %) par rapport à la semaine dernière.

Deux secteurs ont connu des augmentations importantes des nouveaux cas depuis une semaine, soit Ahuntsic-Nord-Ouest avec 22 nouveaux cas (+ 16 cas par rapport à la semaine précédente) et Bordeaux-Cartierville 52 nouveaux cas (+ 11) qui affichent respectivement de taux d’incidence de 153,52 cas/100 000 habitants et 131,81 cas/100 000. Avec Saint-Sulpice (18 nouveaux cas, 145,45 cas/100 000) et Saint-Sulpice-Est (21 cas, 136,85 cas/100 000), ces quatre secteurs d’Ahuntsic-Cartierville figurent sur la liste des secteurs de voisinage affichant les taux d’incidences les plus élevés à Montréal, où le taux moyen se situe à 88,45 cas/100 000.

« En plus de la transmission communautaire qui est toujours active à Montréal, nous observons plusieurs éclosions au niveau du milieu scolaire, milieu de travail et service de garde. Nous invitons les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville à aller se faire vacciner sur un site de leur territoire dès qu’ils en ont la chance », indique Éric Forest, porte-parole de la DRSP.

Le rapport sur les éclosions actives fait état de 36 éclosions en milieu scolaire, 11 éclosions en milieu de garde et 26 en milieu de travail sur le territoire du Centre intégré universitaire intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal, qui inclut également Saint-Laurent et Montréal-Nord qui sont aussi parmi les arrondissements les plus touchés par la pandémie.

Cas en baisse dans les écoles

En date du 4 mai, le Centre de services scolaires de Montréal (CSSDM) rapporte moins de 20 élèves positifs et une demi-douzaine de membres du personnel infectés dans les écoles d’Ahuntsic-Cartierville. Il s’agit du nombre le plus faible depuis la mi-novembre.

Une douzaine de classes sont néanmoins en isolement dans sept écoles différentes, dont deux à l’école Évangéline, deux à Sophie-Barat (pavillon principal) et trois à François-de-Laval.

Selon des informations diffusées ces derniers jours par COVID Écoles Québec, deux cas auraient été confirmés dans une même classe à Saint-Isaac-Jogues, en plus d’un cas chez un membre du personnel de cette école qui avait été la première de l’arrondissement à être touchée par les nouveaux variants.

Deux tiers des cas chez les moins de 45 ans

Les jeunes d’âge préscolaire et primaire représentent un peu plus du quart des cas rapportés entre le 1er avril et le 5 mai, selon des données fournies par la DRSP au JDV. Le groupe d’âge des parents d’enfants d’âge scolaire, soit les 35-44 ans, demeure le plus affecté avec près de 20 % des cas pour cette période.

Au total, les moins de 45 ans représentent 70 % de l’ensemble des cas rapportés depuis un mois dans Ahuntsic-Cartierville.

La proportion des cas touchant les 65 ans et plus est, pour sa part, en nette diminution par rapport à la période du 1er au 29 mars avec un recul de 4 % chez les 65-74 ans et 3 % chez les 75 ans et plus.

Ceci pourrait traduire l’effet de la vaccination dans ce groupe d’âge qui a eu accès au vaccin dès la première phase de la campagne de vaccination dans la population générale au début mars.

Reste à voir si l’élargissement de la vaccination à toute la population adulte au cours du moins de mai, et aux 12-17 ans dans le courant de l’été, aura le même effet chez groupes d’âge plus jeune.

Emboitant le pas à Santé Canada qui a autorisé l’administration du vaccin Pfizer aux 12-17 ans, le gouvernement du Québec a en effet annoncé jeudi que les jeunes du secondaire pourraient être pleinement vaccinés d’ici la rentrée scolaire, avec une première dose avant la fin de l’année scolaire au début juin et une seconde dose en septembre.

La vaccination progresse

Le CIUSSS indique avoir vacciné, en date de mardi, près de 150 000 personnes sur son territoire, dont 10 000 membres de son personnel soit plus du deux tiers de l’ensemble de ses effectifs.

Environ 3600 deuxièmes doses avaient également été administrées.

« La vaccination de la 2e dose dans nos CHSLD publics et privés devait se terminer [mercredi]. Nous devrions commencer l’administration des 2e doses en RPA lundi prochain », précise Emilie Jacob, relationniste au bureau des relations médias et des affaires publiques du CIUSSS.

Mentionnons, comme l’a rapporté journaldesvoisins.com, que le principal site de vaccination d’Ahuntsic-Cartierville déménagera des Galeries Normandie à l’édifice de l’ancien Loblaws sur le boulevard Henri-Bourassa Ouest sous peu. À compter du 12 mai prochain, les citoyens qui auront pris leur rendez-vous pour se faire vacciner doivent se présenter à l’ancien édifice Loblaws.

La clinique de dépistage demeurera toutefois aux Galeries Normandie.

Par ailleurs, plus de 400 personnes incarcérées à la prison de Bordeaux avaient également été vaccinées. La vaccination d’environ la moitié de la population carcérale survient alors qu’une éclosion touchant des membres du personnel de l’établissement de détention s’est déclarée il y a deux semaines. Jusqu’à présent, aucun cas n’a été déclaré chez les personnes incarcérées.

Hospitalisations : Sacré-Coeur est l’hôpital le plus sollicité au Québec

Alors que la situation épidémiologique se stabilise dans la région montréalaise, le nombre d’hospitalisations dans Ahuntsic-Carterville continue d’osciller autour de la barre des 30 depuis la fin avril.

En date du 5 mai, 27 personnes étaient hospitalisées en lien avec la COVID-19 dans les hôpitaux du CIUSSS du Nord, dont deux à Fleury et 25 à Sacré-Cœur. De ce nombre 15 étaient alitées aux soins intensifs.

L’âge des 14 personnes hospitalisées aux soins intensifs de Sacré-Cœur variait entre 40 et 70 ans, indique le CIUSSS.

Selon les données sur le nombre d’hospitalisations actives par centre hospitalier mises à jour quotidiennement par le ministère de la Santé et des Services sociaux, l’hôpital Sacré-Cœur est le seul hôpital au Québec où le nombre de cas aux soins intensifs est supérieur au nombre de cas aux soins réguliers.

« Nous accueillons des citoyens de notre territoire, mais également de territoires limitrophes selon les besoins. Notre taux d’occupation reflète les besoins de la grande région métropolitaine », indique Emilie Jacob, en réponse à une question du JDV concernant cette situation particulière à Sacré-Coeur.

La quinzaine de personnes admises aux soins critiques de Sacré-Coeur représente 9,7 % de l’ensemble des hospitalisations en soins intensifs liées à la COVID-19 dans la province. L’hôpital est donc actuellement l’établissement qui accueille à la fois le plus grand nombre et la plus forte proportion de l’ensemble des personnes admises aux soins intensifs en lien avec le coronavirus au Québec, juste devant l’hôpital Royal Victoria (13 cas, 9 % du total) et l’hôpital de Hull (11 cas, 7,6 % du total).

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Jasmin, Lucie
Jasmin, Lucie
6 Mois

Je côtoie quotidiennement cet œuvre. Ignorant son véritable nom, je l’appelle L’ORIGNAL EPORMY-ARBRE . . .(en référence à l’autre célèbre de Gauvreau: l’Orignal épormyable )

Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19 : écoles et hôpitaux sous pression dans Ahuntsic-Cartierville

Le début de la troisième vague se fait sentir dans l’arrondissement, notamment…

Le coin des commerçants – Semaine du 12 novembre 2021

Ailleurs dans l’arrondissement Un St-Hubert rénové, a réouvert ses portes, mais change…
Au 10 rue Mongeau après abattage des arbres (Photo : Courtoisie) Ahuntsic Cartierville Montréal

Abattage d’arbres: plus de clarté dans Ahuntsic-Cartierville

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a décidé une fois pour toutes de clarifier les règlements…

Exproprier pour réaliser la future Promenade des Berges?

Pour réaliser la future Promenade des Berges, entre les parcs de l’Île-de-la-Visitation…