Dans un jugement rendu le 5 avril, la juge Chantal Tremblay de la Cour supérieure autorise en partie le recours collectif intenté par le groupe Les Pollués de Montréal-Trudeau (LPMT) contre Aéroports de Montréal, NAV Canada, et le Procureur général du Canada.

L’action collective dirigée contre Aéroports de Montréal (ADM,) NAV-Canada et le ministère fédéral des Transports a été déposée en Cour supérieure en décembre 2016 afin d’obtenir une atténuation du bruit excessif généré par les avions au-dessus du ciel montréalais.

La juge Tremblay devait déterminer si la demande de recours répond aux critères prévus par la loi. Il ne s’agissait pas à ce stade de se prononcer sur le fond du problème, soulevé par le Comité de citoyens Les Pollués de Montréal-Trudeau.

Pour l’instant, ni l’avocat du groupe de citoyens, Maître Gérard Samet, ni le président des Pollués de Montréal-Trudeau, Pierre Lachapelle, n’avaient de commentaires à émettre.

Au cours des prochaines semaines, les demandeurs vont prendre connaissance du jugement de façon plus détaillée.  À suivre.

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information sur des faits avérés, qui soit vraie, vérifiable et d’intérêt public.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Prostituée négocie avec un client

Prostitution : des clients pourraient éviter la prison

Des clients de prostituées pourraient éviter les poursuites judiciaires et la prison…
Paires de bas pour maman et bébé, tricotées par la maman d’une directrice d’école.

Marwah Rizqy comblée par de touchantes attentions de ses électrices

Le monde de la politique est parfois touchant. Comme ces marques d’affection…

Le mois d’août en photos

Le JDV vous présente un survol des actualités du mois d’août dans…

La Centrale agricole : un laboratoire unique d’économie circulaire

Située dans le District central, au sud-ouest d’Ahuntsic, la Centrale agricole représente…