Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Des récits du cœur des voisins venus d’ailleurs….

Publié le 13/04/2018
par Hassan Laghcha

Les citoyens de l’arrondissement qui ont contribué au recueil en compagnie des élus. (Photo: courtoisie arrondissement)

Bercé par un soleil qui s’est fait longtemps prier, le  Café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic était comble de la plus belle manière qui soit ce lundi 9 avril, en fin de matinée. L’ambiance inspirait un bien-être collectif  chaleureux où scintillaient les mille et une couleurs de la diversité culturelle et artistique montréalaise. Ce haut lieu du savoir-vivre interculturel dans l’arrondissement accueillait un événement socio-littéraire spécial : le lancement d’un ouvrage collectif écrit par nos voisins venus d’ailleurs…

Elles/ils étaient tous et toutes si excité(e)s à découvrir le résultat final de leur labeur dans trois ateliers d’écriture organisés en octobre 2017 par les organismes Concertation-Femme et Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants (CANA), sous la direction de la romancière et anthropologue québécoise d’origine palestinienne Yara El-Ghadban, présidente de l’Espace de la diversité, organisme qui met en dialogue les communautés de diverses cultures par le biais de la littérature.  

Les témoignages émouvants de ces  hommes et femmes qui ont choisi Montréal, et précisément Ahuntsic-Cartierville, comme terre d’accueil ont donné à l’événement toute sa portée humaine universelle.

Présentation officielle de la une du recueil. (Photo: courtoisie de Concertation Femme)

Ça fait du bien…

Visiblement, l’exercice leur a fait beaucoup de bien. Leurs paroles qui venaient droit du cœur, sans artifices littéraires, donnaient raison aux concepteurs de l’ouvrage.

« Avec ces récits, textes, dessins, images, la bibliothèque d’Ahuntsic et ses collaborateurs, le Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants et Concertation-Femme souhaitent vous transporter, vous émouvoir, pour mieux comprendre et accueillir cette belle diversité, ses défis et sa richesse », lit-on en avant-propos de ce recueil  dont le dévoilement a pris l’allure d’une grande fête de de la diversité ethnoculturelle montréalaise.

Et ce, avec la présence et la participation des élus du quartier et à leur tête la mairesse Émilie Thuillier ainsi que de plusieurs responsables administratifs de l’arrondissement et des partenaires institutionnels et associatifs de ce projet éditorial qui a bénéficié  d’un soutien financier du ministère de la Culture.

La portée de l’événement a été augmentée notamment par la participation de  Christine St-Pierre, députée de l’Acadie, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et de Magda Popeanu, vice-présidente au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Un exercice particulièrement fédérateur…

« Les textes témoignent d’autant de parcours vécus par des personnes qui ont choisi Montréal comme terre d’accueil. Venues de Syrie, d’Haïti ou d’ailleurs, elles ont toutes dû quitter leur pays, laissant derrière elles des parents, des amis, une culture, un milieu auxquels elles étaient profondément attachées pour s’établir à Montréal », relève la présentation de cet ouvrage dont les illustrations ont été réalisées par six étudiantes des écoles secondaires Évangéline et La Dauversière, à la suite de leur participation aux ateliers d’arts plastiques tenus à Concertation-Femme.

Quatre citoyennes d’origine syrienne qui ont contribué à l’ouvrage. (Photo: jdv Hassan Lagcha)

À noter que ce projet a bénéficié d’une aide financière du programme de Soutien à la francisation du ministère de la Culture et des Communications du Québec, qui relève de l’Entente sur le développement culturel de Montréal conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

« Les bibliothèques d’Ahuntsic-Cartierville ont profité d’une enveloppe budgétaire non récurrente de 10 000 $, pour la période de septembre 2017 à mai 2018, destinée à la réalisation de projets liés à la francisation. De cette somme, 6000 $ ont été consacrés à l’animation d’ateliers d’écriture auprès de personnes immigrantes, l’harmonisation des textes, la publication, le lancement et la diffusion de cette œuvre, tandis que le solde de 4 000 $ a été alloué à un projet pour les classes d’accueil (développement d’une collection, embauche d’animatrices pour les classes d’accueil du primaire) ainsi que pour des activités réalisées auprès d’adultes en alpha-francisation», précise un communiqué de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

L’entente de partenariat entre le ministère de l’Immigration, de l’Inclusion et de la Diversité et la Ville de Montréal a également contribué à la réalisation de ce projet en permettant la présence d’une agente de liaison à titre de coordonnatrice du projet.