Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Élections 2018

Rencontre entre candidats de Maurice-Richard et citoyens dans le Sault

Publié le 11/09/2018
par Christiane Dupont

Les candidats de la circonscription Maurice-Richard se sont prêtés au jeu de la rencontre individuelle avec les citoyens du Sault-au-Récollet. Ici, adossés aux vestiges des Moulins, on aperçoit, de g. à dr.: Frédéric Lapointe (PQ); Marie Montpetit (PLQ); Manon Gauthier (CAQ); Gilles Fournelle (PV); et Raphaël Rebelo (QS). (Photo: Courtoisie ACIV)

Une rencontre informelle entre candidats de la circonscription Maurice-Richard et riverains du Sault, organisée parle groupe Action citoyenne Île de la Visitation (ACIV), a eu lieu dimanche 9 septembre, sur la rue du Pont, non loin du parc-nature de l’Île-de-la-Visitation.

La rencontre, style 5@7, avait lieu entre 17 h et 19 h dans une ambiance plutôt décontractée.

Les cinq candidats invités par ACIV y ont participé: Marie Montpetit (PLQ), Frédéric Lapointe (PQ), Manon Gauthier (CQ), Gilles Fournelle (PV), et Raphaël Rebelo (QS).

Il ne s’agissait pas d’un débat entre candidats, ni d’une confrontation entre candidats et citoyens, mais plutôt d’une occasion pour les résidants du Sault, et par extension, des citoyens de la circonscription Maurice-Richard, de venir saluer les candidats, à tour de rôle, et de leur faire part de leurs questions et préoccupations, le cas échéant.

Au début, chaque candidat s’était vu attribuer un lieu de rencontre sur la rue du Pont; par la suite, les discussions se sont déroulées de façon plus informelle.

Selon Martin Desmarais, du groupe ACIV, outre les passants qui ne venaient pas pour ces rencontres mais pour profiter du lieu, entre 75 à 100  citoyens se sont présentés entre 17 h et 19 h.

Interviewé par journaldesvoisins.com, M. Desmarais soulignait:

«Cela c’est fait dans la bonne entente et la comprehension mutuelle. Et puis le lieu portait à la détente, sans compter que pour les équipes des candidats, elles-mêmes, ce fut une occasion de créer des liens avec leurs pairs qui vivent les mêmes tensions, mais dans une équipe différente. Je dirais que ça été aussi thérapeutique pour les candidats et que pour les équipes!», a poursuivi M. Desmarais.