Jeudi 7 mai: élèves de Sophie-Barat allant chercher leurs effets personnels lors de la pandémie de la COVID-19 (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Lors de sa conférence de presse, jeudi après-midi, le premier ministre François Legault a annoncé que l’ouverture des écoles primaires et des garderies serait repoussée d’une semaine dans la région de Montréal. La raison: un manque de personnel dans les hôpitaux. Par ailleurs, les élèves des écoles secondaires, dont Sophie-Barat, sont passés par leur école cette semaine pour récupérer leurs effets personnels.

Écoliers du primaire et tout-petits fréquentant une garderie de la région de Montréal attendront une semaine de plus que prévu pour retourner à leur routine d’avant pandémie. Québec a annoncé la réouverture de ces services seulement pour l lundi 25 mai. Pendant ce temps, pour une dernière fois avant des mois… ou même pour toujours dans le cas des élèves de cinquième secondaire, les adolescents d’un peu partout dans Ahuntsic-Cartierville passent par leur école afin de récupérer ce qui leur appartient. 

Bien que ce soit un moment chargé d’émotion pour certains, le tout doit se faire selon un protocole précis pour pouvoir respecter les consignes données par la santé publique. 

Retour sécuritaire

À l’école Sophie-Barat, plusieurs précautions ont été mises en place pour permettre aux élèves de retourner dans l’établissement en toute sécurité. La lettre envoyée aux élèves détaille ces mesures: 

« Chaque élève doit se présenter seul dans la cour d’école et faire la file devant l’entrée habituelle des élèves, en gardant 2 mètres de distance. Les élèves seront accueillis par un membre du personnel de l’école. Pour faciliter l’opération, des lignes ont été peintes sur le sol devant le pavillon principal et dans la cour de l’annexe. »

Une trentaine de membres du personnel de l’école s’y sont rendus pour l’occasion. Ceux-ci ont comme tâche principale de s’assurer du respect des mesures mises en place par la santé publique. 

Une élève du deuxième cycle du secondaire à l’école Sophie-Barat a transmis le témoignage suivant au jdv:

«Nous avons pu commencer à récupérer notre matériel scolaire. Je suis allée ce matin et tout s’est bien déroulé, il n’y avait pas beaucoup de monde et cela a été très rapide. »

Secondaire: pas de bal – Moins accueillant au primaire?

Une fois leur ultime passage par l’école effectué, les élèves devront continuer à étudier à la maison pour consolider leurs apprentissages. Cependant, ce ne sera pas une chose facile compte tenu du climat actuel. 

Dans le cas des élèves de cinquième secondaire, les adieux sont encore plus difficiles; ils n’auront pas de bal pour se dire au revoir de belle façon. 

La situation ne sera pas nécessairement plus facile pour les élèves du primaire. Bien qu’ils puissent retourner à l’école pour un mois (selon la situation actuelle), la distanciation obligatoire entre eux rendra l’école moins accueillante qu’à l’habitude.

Vous avez apprécié cet article ? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information sur des faits avérés, qui soit vraie, vérifiable et d’intérêt public.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Covid-19: De moins en moins d’hospitalisations dans le nord de Montréal

Alors que le nombre de gens atteints de la COVID-19 ne cesse…
Détail de l'arrière de l'école Sophie-Barat (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

École Sophie-Barat: sélection des entreprises pour travaux majeurs

  Le 23 septembre, Sabine Posso, directrice de l’École Sophie-Barat, annonçait par…

COVID-19 : les masques encore obligatoires dans les bus et métros

À quelques heures de la fin de l’obligation du masque dans les…
CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci masques covid-19 Photo Philippe Rachiele (11)

COVID-19 : la fin du masque, mais pas la fin de la pandémie

Les baisses des hospitalisations observées et une propagation moins répandue confirment la…