L’école Sophie-Barat (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Dans une lettre envoyée aux parents des élèves de l’école Sophie-Barat, le 5 février dernier, le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) a confirmé les détails du projet de réhabilitation de l’établissement. Cependant, plusieurs questions restent en suspens. 

Rappelons que peu de temps avant la rentrée scolaire, en août dernier, tous les élèves en secondaire 1 et 2 régulier de l’école Sophie-Barat avaient dû déménager vers l’école St. Dorothy, dans le quartier Saint-Michel. L’urgence des travaux était la raison d’un tel déplacement, l’aile A de l’école menaçant de s’écrouler à tout moment.

Et maintenant, le conseil des ministres vient d’autoriser le financement du projet de réhabilitation de l’école Sophie-Barat. Le coût estimé des travaux est de plus de 100 M$. Selon le CSSDM, le projet « permettra de restaurer le bâtiment principal dans son ensemble, incluant le mur d’enceinte, qui assurera sa pérennité durant plusieurs autres décennies. » Les travaux seront d’une durée de plus de six ans, selon la lettre envoyée par le centre de services.

Où iront les élèves? 

La situation est inquiétante pour les parents d’élèves qui fréquentent présentement l’école St. Dorothy. Comme l’entente entre le CSSDM et la Commission scolaire English-Montréal prend fin à l’été 2022, une solution devra être trouvée pour les années suivantes.

« La rentrée 2022 ne pourra pas se faire comme on nous l’avait annoncé à l’automne », nous a confié une personne près du dossier. « Le centre de services n’a pas de plan de match… Le projet d’agrandissement de l’école est mort dans l’œuf, et les autres sites ne sont pas disponibles. […] C’est une situation de détresse pour les parents. »

Certains travaux sont déjà en cours à l’école Sophie-Barat. (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Divers emplacements sont considérés par le CSSDM et le conseil d’établissement de l’école pour remplacer St. Dorothy et permettre aux élèves d’aller à l’école dans Ahuntsic pour les prochaines années.

Selon ce qu’a appris le JDV, un site sur le boulevard Henri-Bourassa Ouest (devant l’ancienne épicerie Loblaw) a été envisagé, mais le terrain n’est pas disponible car il appartient à la compagnie Construction Musto. Du côté du site Louvain Est, la Ville de Montréal a prévu d’autres projets.

Le CSSDM a tenté de trouver des locaux dans différentes écoles de l’arrondissement, mais sans succès. L’école Marie-Anne a notamment été écartée car elle ne compte pas de gymnase. Il y a donc une grande incertitude quant à la rentrée de l’automne 2022, une vingtaine de classes n’ayant nulle part où aller selon la situation actuelle.

Les modulaires ne seront pas installés

Dans une rencontre virtuelle avec les parents d’élèves, en septembre dernier, la présidente du conseil d’établissement de l’école, Annick Bouliane, avait mentionné que l’école souhaitait acheter 25 à 30 modulaires afin de permettre aux élèves de secondaire 1 et 2 régulier de revenir sur le terrain de l’école.

Or, le CSSDM a annoncé que cette idée ne serait pas retenue.

« D’abord, avec la fermeture de la cafétéria et de la bibliothèque, les espaces communs ne permettraient pas la saine cohabitation pour tous les élèves et membres du personnel », soutient le CSSDM dans sa lettre envoyée aux parents. « Bien que le gymnase demeure accessible, à lui seul il ne pourrait être suffisant pour accommoder les élèves aux périodes de dîner. »

Bien qu’il reste encore un an et demi, plusieurs points restent à clarifier d’ici la rentrée scolaire 2022. D’autres nouvelles suivront à ce sujet.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Benoit
Benoit
9 Mois

Combien d annee pour batir le stade olympique?

Vous pourriez aussi aimer ces articles

En direct de la Ferme de rue: Composer avec la chaleur

En juillet, il y a pas mal de choses qui se passent…

Des « zones de non-vaccination » dans Ahuntsic-Cartierville?

Alors que le rythme de la campagne de vaccination continue de ralentir,…

Capsule ornithologique: Gazouillis d’été

Juillet est arrivé, et bien que la météo joue au yo-yo, les…

Les défis du compostage

Dans les dernières semaines, plusieurs résidants d’Ahuntsic-Cartierville ont critiqué l’arrondissement sur les…