Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Travaux au parc Nicolas-Viel: les citoyens consultés

Publié le 28/06/2018
par Guillaume Cyr

Vue du sentier principal du parc Nicolas-Viel (Photo: P. Rachiele)

Une fois de plus, les résidants ont été consultés récemment. Cette fois-ci, la rencontre concernait le parc Nicolas-Viel. C’est le 20 juin qu’une trentaine de riverains du parc sont venus rencontrer les élus responsables et des représentants du groupe Rousseau Lefebvre, à la Maison de la culture. Cette consultation fait suite aux démarches entamées par l’arrondissement en vue d’entreprendre d’éventuels travaux de réfection du parc, comme l’avait annoncé journaldesvoisins.com en mars dernier

L’heure n’était pas encore aux propositions en ce 20 juin, mais bien aux constatations.

Mylène Chartrand, chargée de projets pour la firme d’architectes paysagistes du Groupe Rousseau Lefebvre, présentait aux citoyens la liste des travaux les plus importants susceptibles d’être réalisés au parc Nicolas-Viel, au cours des prochains mois. Une trentaine d’entre eux étaient présents à cette première consultation organisée par l’arrondissement, le 20 juin dernier, à la Maison de la culture pour transmettre, à leur tour, leurs inquiétudes et leurs souhaits quant à ce parc emblématique d’Ahuntsic Ouest.

Dès le début de la rencontre, les responsables de l’arrondissement ont dévoilé cinq priorités essentielles pour assurer une stabilité au parc :

  • Changer le système d’éclairage pour le LED qui est actuellement désuet et « en fin de vie », selon Mme Chartrand. Il y a aussi plusieurs filages au-dessus de la patinoire dont la chargée de projets « ne comprend même pas l’utilité »;
  • Jugé problématique, le réseau de sentiers piéton et piste cyclable doit être amélioré. Mme Chartrand constate que ces sentiers sont en piètre état et se croisent par moment. L’avant du chalet peut être aussi dangereux pour les piétons. « La sortie donne directement sur la piste cyclable », selon cette dernière.
  • L’amélioration des aires de jeux, pour adultes et pour enfants, qui se font vieillissants;
  • La stabilisation de la berge;
  • La restauration du monument Nicolas-Viel compte aussi au nombre des priorités. (Mise à jour, 11 h 45: Renseignements pris auprès de l’arrondissement, le jdv apprend que  la stèle au parc Nicolas-Viel a été installée par la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB). Cette dernière est, depuis ce temps, responsable de son entretien et ce monument ne fait pas partie de la collection du Bureau d’art public de la Ville de Montréal. L’arrondissement demandera-t-il à la SSJB de veiller à la remise à neuf du monument? Cela n’est pas précisé).

Cela étant dit, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville doit nécessairement contacter la société Hydro-Québec avant de commencer les travaux sur la stabilisation de la berge, puisque la berge fait partie de ce que l’on nomme l’emprise d’Hydro-Québec.

Cohabitation piéton-vélo

L’enjeu cohabitation-vélo a été central tout au long de la soirée et certains citoyens en ont fait leur cheval de bataille. Plusieurs avenues possibles ont été énoncées par les résidants voisins du parc: Contourner la piste cyclable derrière le chalet, interchanger les deux voies, amener la piste cyclable sur le bord de la berge, ou même sortir la piste cyclable du parc.

« La piste cyclable qui passe devant le chalet doit être repensée. Elle coupe la voie aux piétons, résume Mme Chartrand. C’est problématique et dangereux.»

La piste est couramment utilisée par des camions de service de la Ville et la piste est grandement endommagée, côté  St-Laurent près du stationnement.

Un résidant de longue date du quartier a également voulu faire une remarque au sujet de la piste cyclable.

« Les gens (NDLR, en vélo) qui vont travailler sont très pressés et ça peut être assez dangereux avec les deux voies [piétons et cyclistes] côte à côte », évoque-t-il.

Requêtes citoyennes

Un autre résidant qui s’est présenté au au micro pour poser une question, fait part d’ un problème non soulevé par la l’arrondissement :

« Il n’y a pas de sources d’eau dans le parc. Deux sources d’eau seraient bien, surtout avec les terrains de tennis ».

Après vérifications par le jdv, il y a bien une fontaine à entre le boulevard Gouin et le chalet,  et une autre à l’intérieur du chalet.

Habitant la rue avoisinant le stationnement du parc, sur le boulevard St-Laurent, ce même résidant indique qu’il y a un problème pour l’occupation du stationnement, car n’importe qui peut s’en prévaloir, peu importe qu’il réside à proximité ou non :

« On paie un stationnement tout inclus l’hiver, en plus d’être déneigé », explique-t-il.

Il mentionne aussi qu’il n’y a aucune poubelle dans le stationnement pour ramasser les déchets des passants, ce qui laisse place aux plastiques et nourritures sur le sol. En revanche, il y a d’autres poubelles ailleurs dans le parc.

Devrait-on avoir plus d’arbres et réduire la dimension du stationnement, a demandé  la chargée de projets ? C’est une éventualité. Cependant, la façon de réaménager le stationnement afin de diminuer les ilots de chaleur doit être conforme aux normes de la Ville quant à  la plantation des arbres.

Un citoyen ne souhaite pas voir le parc pour enfants être changé radicalement.

« Le parc est très bien ainsi. On vient tout juste de changer l’aire de jeux pour enfants et elle est parfaite. On l’avait déjà changé il y a une dizaine d’années », lance-t-il au micro.

(Mise à jour, 11 h 46: Renseignements pris auprès de l’arrondissement, l’aire de jeux pour enfants du parc Nicolas-Viel date de 2004. Il n’y a pas eu de changements majeurs ou particuliers à cette aire de jeux, mais il y a eu des réparations de pièces de modules de jeux et de la peinture sur les bancs. Bref, un entretien normal. )

De son côté, un résidant éclaire la salle sur une problématique que la Ville n’avait pas encore mentionnée, concernant les lumières du parc :

« Les lumières dans le parc sont fonctionnelles 24 heures sur 24. »

En terminant la présentation, la chargée de projets évoque aussi la possibilité que des fouilles soient faites sur le terrain du parc.

« Il pourrait y avoir une étude sur le potentiel archéologique. Des fouilles pourront possiblement avoir lieu. »

Après avoir pris pris connaissance de l’ensemble des commentaires, la Ville organisera une deuxième rencontre pour faire part aux citoyens des futures propositions de réaménagement du parc Nicolas-Viel.

Au terme de la rencontre, Mme Chartrand a invité les citoyens à faire parvenir leurs suggestions à l’adresse courriel suivante: consultation_ac@ville.montreal.qc.ca

Pour ceux qui désirent plus d’informations, le document est maintenant disponible sur le site de l’arrondissement.