Pierre-Amaury Poulot, fondateur du studio de design Out of nowhere, pose avec des pièces réalisées par la cheffe d’atelier Celina Harati. Le campus de design investira les locaux du studio dès l’automne 2023. (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Le studio Out of nowhere lance un campus de design à l’automne, destiné à la relève des designers textiles. Les créatifs débutants pourront y trouver des ressources pour mettre sur pied leur marque et, à terme, la commercialiser.

Une dizaine de débutants en design de mode seront sélectionnés pour participer à Montréalisation 001, un campus de design textile. Le projet est porté par le studio de design Out of nowhere, situé dans le secteur Chabanel du District Central, et le distributeur Montréalisation, dont l’ouverture est prévue à l’été 2024.

Durant plusieurs mois, les designers textiles seront ainsi accompagnés gratuitement sur le développement de leur marque. Selon leur niveau d’apprentissage, ils pourront suivre des formations avec des professionnels du métier. Ils seront aussi aiguillés sur la direction artistique de leur capsule (une collection de quelques pièces), en vue de rendre leur produit rentable.

À terme, chaque designer produira sa dite capsule, composée de cinq vêtements faits localement. Les designers soumettront alors leurs créations à un jury de professionnels de l’industrie textile, lors d’un défilé prévu en 2024.

De plus, ils bénéficieront d’un écosystème d’affaires composé de distributeurs et d’acheteurs. Leur marque, portée par le studio Out of nowhere, fera donc l’objet d’une commercialisation (dont le studio prendra un pourcentage) et même d’une potentielle exportation à l’international.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 septembre. Les candidats intéressés ont toutefois officieusement jusqu’à la fin du mois pour faire briller leur candidature. Le nombre de places est limité et la sélection sera réalisée au début du mois d’octobre. Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Lier les acteurs de l’industrie

Pour Pierre-Amaury Poulot, fondateur du studio de design Out of nowhere, l’industrie textile de Chabanel est en train de «redorer son image» grâce aux nombreux acteurs qui y arrivent ou y reviennent. Pour sa part, c’est à titre de designer textile qu’il découvre le quartier et son histoire voilà quelques années. En 2022, il ouvre son studio de design et décide de s’attaquer aux manques de l’industrie.

Le studio Out of nowhere s’impose désormais comme le lien entre les différents acteurs de l’industrie textile. Spécialisé en gestion des jeunes créatifs (qu’ils soient graphistes, photographes ou designers industriels), le studio vient en effet traduire les besoins de chacun pour créer une synergie.

«Les artisans ne sont pas des entrepreneurs et vice versa. Le studio a ainsi pour mission de faire le pont pour qu’ils puissent se comprendre et collaborer», précise Pierre-Amaury Poulot, témoignant vouloir porter cette nouvelle génération de designers vers leur succès.

Le studio vise donc à convaincre les grandes entreprises d’investir dans les petites marques locales. Il fait valoir les productions en circuit court et encourage à préserver les ressources sur le territoire. Cette mission s’établit par l’accompagnement des jeunes designers dans la construction de leur marque et surtout son histoire: un élément essentiel pour convaincre les acheteurs d’investir dans une main-d’œuvre plus onéreuse que celle de la mode éphémère (fast fashion).

Faire rayonner le savoir-faire local

Les jeunes designers n’ont pas toujours conscience de l’industrie locale ni n’ont les bonnes informations pour s’y inscrire. Pierre-Amaury Poulot cite par exemple l’une des entreprises de fil les plus anciennes située à deux pas, dans le secteur Chabanel.

«Les gens oublient qu’ils sont juste là et qu’il est possible de se fournir chez eux. La différence de prix n’est pas si grande, pourtant cela fait vivre le quartier!» explique-t-il.

En outre, l’industrie textile fait face à un conflit générationnel. Les acteurs les plus anciens peuvent parfois bouder la jeunesse qui manque d’expertise. Le studio Out of nowhere donne alors toutes les clés en main à cette dernière afin qu’elle adopte le bon langage et augmente sa crédibilité.

L’accompagnement engendre parfois aussi quelques retours à la réalité, comme la spécialisation. «Tous les étudiants en école de mode veulent devenir designer, mais il n’y a pas de place pour tout le monde. Alors qu’un bon patronniste, là, c’est une valeur ajoutée!» assure Pierre-Amaury Poulot. Il rappelle que malgré ses rêves, un jeune créatif peut se retrouver confronté à une réalité tout autre sur le terrain.

À l’instar du métier de cordonnier, les métiers du textile cherchent leur relève, mais surtout une sauvegarde de leur savoir-faire. Les jeunes, dotés de la bonne mentalité et des bons outils, ont donc toutes leurs chances de réussir dans le secteur Chabanel, selon Pierre-Amaury Poulot.

Montréalisation 001 est le premier projet collectif du studio Out of nowhere et du distributeur Montréalisation. Les dix candidats sélectionnés feront également l’objet d’une documentation de leur processus créatif. Une dizaine d’épisodes, diffusés sur la plateforme Youtube en 2024, en relateront.

MISE À JOUR:

Le studio Out of nowhere participera à l’activité En mode surcyclage de Concertation Montréal au centre commercial Alexis Nihon du 19 au 21 septembre. Cet événement se déroule durant la Semaine de la mode de Montréal, qui aura lieu du 18 au 24 septembre 2023. Consultez la programmation par quartier, notamment à Ahuntsic-Cartierville dans le secteur Chabanel.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Amine photo livre

Guerre civile en Algérie: Amine Esseghir porte la voix des muselés dans son livre Revenir entier

Amine Esseghir, journaliste au sein de la rédaction du Journal des voisins,…
Gradins de la salle de la Maison de la culture Ahuntsic

Des fauteuils plus modernes et plus accessibles à la Maison de la culture Ahuntsic

La salle de la Maison de la culture Ahuntsic sera dotée de…

Où célébrer la Fête nationale du Québec à Ahuntsic-Cartierville?

J-4 avant la Fête nationale du Québec. À Ahuntsic-Cartierville, comme partout dans…

La première foire interculturelle de Bordeaux-Cartierville, un vif succès

La Foire interculturelle de Bordeaux-Cartierville qui s’est tenue samedi dernier, 24 février,…