(Photos : Philippe Rachiele, JDV)

C’est la première fois en 36 ans que l’arrondissement doit effectuer un chargement de neige si tôt dans l’année pour dégager les rues. Le chargement de la neige actuellement en cours dans les rues d’Ahuntsic-Cartierville se fait de façon plus lente qu’à l’habitude, en raison sans doute de l’arrivée précoce de la neige, générant une frustration certaine chez quelques citoyens. Journaldesvoisins.com a cherché à comprendre les raisons de ce délai.

Des équipements à usages multiples

La mairesse de de l’arrondissement, Émilie Thuillier, explique qu’en dehors de l’hiver, les équipements qui servent au déneigement sont utilisés à d’autres fins, autant par les entrepreneurs privés que par la ville. Ils peuvent notamment servir pour la construction, les travaux dans les parcs, la plantation d’arbres, etc.

En général, au cours des années précédentes, une période de temps était accordée pour apporter les modifications aux équipements et les mettre en mode déneigement. Cette année, l’arrivée hâtive de la neige n’a pas permis cette transition.

En outre, autant les entrepreneurs que les arrondissements ne disposaient pas de la totalité de leurs équipements parce que certains étaient encore utilisés pour d’autres corvées municipales.

Feuilles et file d’attente

Peut-être s’agit-il d’une conséquence des changements climatiques, mais toujours est-il que la première neige arrive de plus en plus rapprochée après la tombée des feuilles. À Ahuntsic-Cartierville, comme il y a beaucoup d’arbres, il y a beaucoup de feuilles.

Émilie Thuillier se souvient que l’année dernière, l’arrondissement a ramassé la première bordée de neige avec des feuilles et l’a déversé dans les chutes à neige. L’amas de feuilles très compactées a rendu le processus très difficile à la station d’épuration des eaux usées.

Cette année, pour éviter d’avoir des problèmes à la station, tous les arrondissements ont été avisés de ne pas utiliser les chutes à neige, du moins pour le moment.

Les territoires qui déversaient normalement leurs chargements de neige dans les chutes à neige ont été redirigés vers la carrière Francon dans le quartier Saint-Michel. Cette concentration au même lieu a fait en sorte que les camions pleins de neige devaient attendre plus longtemps que prévu pour la déverser et qu’il y avait une file d’attente.

Des interdictions qui ne servent pas

Des pancartes oranges d’interdiction de stationnement ont été placés sur le bord des rues pour permettre le déneigement, mais le retard des camions a fait en sorte que le déneigement n’a pas été fait au moment indiqué, causant de la frustration aux automobilistes qui perdent inutilement des places de stationnement.

Les consignes d’interdiction de stationnement ont depuis été levées.

La mairesse Émilie Thuillier assure qu’Ahuntsic-Cartierville est dans la moyenne montréalaise en ce qui a trait au temps de ramassage de la neige. Patience, donc, c’est l’hiver au Québec.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Mobilité durable: l’AMAAC présente un rapport sur la mobilité active à l’arrondissement 

L’Association pour la mobilité active d’Ahuntsic-Cartierville (AMAAC) a présenté à l’arrondissement un…
Les trois candidates à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, Chantal Huot (à gauche), Émilie Thuillier (au centre) et Kassandre Chéry Théodat (à droite). (photomontage JDV)

[Vidéo] Quel plan pour la mobilité?

Alors que la campagne électorale entame son dernier droit avant les élections…

Débat à Bois-de-Boulogne : tirs croisés entre les candidates à la mairie

Le débat organisé vendredi au Collègue Bois-de-Boulogne a donné lieu à des…
Roger Roy brigadier durant 25 ans pour le Collège Sainte-Marcelline

Une retraite bien méritée pour le brigadier Roy, 90 ans

C’était la fête devant le Collège Sainte-Marcelline. Pensez donc! Le brigadier Roger…