Ahuncycle a remporté une mention honorable pour le prix Guidon d’OR dont le trophée est conçu par Karim Nesta, militant de Vélorution Montréal. (Photo: courtoisie Vélorution Montréal)

Le lobby cycliste Ahuncycle a finalement remporté une mention honorable au Gala des pignons rebelles organisé par Vélorution Montréal, samedi dernier.

Le Journal des voisins vous faisait part des gagnants, hier. Voici plus de détails sur ceux qui se trouvent dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Le prix du Guidon d’OR vise à reconnaître une personne ou une organisation «dont le leadership et l’engagement ont tracé la voie pour une communauté vélorutionnaire». 

«C’est toujours agréable de voir ses efforts récompensés», souligne Frédéric Bataille, porte-parole d’Ahuncycle, lauréat d’une mention honorable pour ce prix. «Je pense que les militants ont notamment apprécié les fiches projets que nous avons préparées à l’intention des autres arrondissements de Montréal.»

Ces fiches décrivent la manière de procéder pour organiser des manifestions comme le CycleArt, le Rallye-vélo et Bienvélo.

Le CycleArt incite la population à peindre la chaussée pour s’approprier la rue. Le Rallye-vélo permet de découvrir un quartier en pédalant avec le concours de divers organismes sur le territoire. Bienvélo forme de nouveaux arrivants au vélo, offre des cours de réparation de vélo (de base) et donne une monture aux participants, favorisant ainsi leurs déplacements en ville.

Balades mani-festives

Masse Critique Montréal a remporté le Guidon d’OR. Cet organisme tient des balades «mani-festives» tous les derniers vendredis du mois dans différents secteurs de Montréal.

Par la force du nombre, ceux qui fréquentent ces rassemblements lancent un message aux autorités et à la population, dans le but de revendiquer des aménagements permettant des déplacements sécuritaires à vélo. En fait, il s’agit d’un mouvement international, Critical Mass ayant démarré à San Francisco en 1992.

 

Des participants heureux lors de la Masse Critique à Montréal de septembre 2023. (Photo: Séverine Le Page, JDV)

Des masses critiques se tiennent désormais dans plus de 325 villes en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Asie et en Australie, fonctionnant sous le principe «de coïncidence organisée». Les cyclistes en début de peloton décident spontanément de l’itinéraire et certains sont décidés par vote populaire en ligne. À Montréal, la prochaine sortie est prévue le 29 décembre, à 17 h.

La Cordonnerie Kelly a remporté le Prix DinosOR pour avoir blâmé une piste cyclable inexistante pour la fermeture de ce commerce. (Photo: Courtoisie, Vélorution Montréal)
La cordonnerie Kelly a remporté le Prix DinosOR pour avoir blâmé une piste cyclable inexistante pour la fermeture de ce commerce. (Photo: courtoisie, Vélorution Montréal)

Cordonnerie Kelly, Prix DinosOR

La cordonnerie Kelly a remporté le Prix DinosOR, qui souligne l’entité qui, par son attachement obstiné aux vieilles façons de penser et son opposition farouche aux progrès cyclistes, incarne une résistance archaïque au changement et à l’évolution des transports.

Éric Bussière, propriétaire de la cordonnerie, a publiquement blâmé la transformation éventuelle du boulevard Henri-Bourassa, qui comprend un futur tronçon du Réseau express vélo (REV), pour la fermeture de son commerce, début décembre. La raison de cette fermeture a été soulignée par le Journal de Montréal et a fait beaucoup parler dans Ahuntsic-Cartierville.

Le Prix VélORution a été remis à l’Organisme Souliers et vélos fantômes. (Photo: courtoisie, Vélorution Montréal)
Le Prix VélORution a été remis à l’organisme Souliers et vélos fantômes. (Photo: courtoisie, Vélorution Montréal)

Souliers et vélos fantômes

L’organisme Souliers et vélos fantômes Québec, qui compte plusieurs personnes d’Ahuntsic-Cartierville parmi ses membres et organisateurs, a remporté le trophée VélORution. Ce regroupement installe et entretient des vélos peints en blanc sur le territoire montréalais depuis 2013 ainsi que des souliers depuis cet automne (2023), afin de commémorer les cyclistes et piéton-ne-s happés mortellement sur les voies publiques.

Souliers blancs installés le 12 septembre 2023 pour rendre hommage aux 645 piétons tués au Québec depuis le 12 septembre 2013. (Photo: D. Morissette, courtoisie SVFQ)

«On parlait depuis des années de souligner les réussites et les défis rencontrés par la communauté cycliste montréalaise, déclare un des organisateurs du gala, Mathieu Murphy-Perron. Nous avons donc décidé de le faire avec une approche loufoque et théâtrale, inspirée du défunt organisme Monde à Bicyclette.»

Les organisateurs espèrent faire de leur gala un événement annuel.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Gala des prix de Vélorution MTL: Ahuncycle reçoit une mention honorable

Samedi dernier (16 décembre), Vélorution MTL organisait son Gala des pignons rebelles.…

Bruit: le REM va-t-il gâcher la qualité de vie dans Cartierville?

Les gens qui habitent tout près du Réseau express métropolitain (REM) se…

Ahuntsic-Cartierville: le royaume du char

Ahuntsic-Cartierville est le royaume de l’automobile. L’auto individuelle est le moyen de…

Le Journal des petits voisins en BD: une fable vieille comme le monde

Dans cette bande dessinée, le Journal des petits voisins vous conte, sur…