Il est très agréable de se promener sur la rue Fleury Ouest pour faire ses achats, aller manger un morceau ou, ces jours-ci, emporter son casse-croûte et le savourer chez soi. Il y a par contre un désagrément que l’on peut souvent apercevoir : un gros tas de déchets situé dans la ruelle de l’immeuble résidentiel du 35, Fleury Ouest à côté d’un restaurant de sushis. Un problème qui semble persister…

Plainte d’un résidant

L’année dernière, en octobre 2019, Sylvain Bruneau, un résidant de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, transmettait une plainte à la Ville pour signaler cette infraction en pleine rue commerciale, dans la ruelle à côté du 35 Fleury Ouest. Il qualifie l’endroit de dépotoir où s’amassent continuellement de nombreux déchets.

On lui a indiqué qu’un inspecteur passerait, qu’on y mettrait un panneau pour rappeler de ne rien jeter à cet emplacement. Il affirme que rien n’a été fait depuis.

Michèle Blais, chargée de communication à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, affirme que cette requête a été traitée, tout a été nettoyé et que depuis l’arrondissement n’a reçu aucune autre plainte relative à cette adresse (ou ruelle).

Les déchets n’ont pourtant jamais disparu.

Déchets à côté du 35 Fleury Ouest. (Photo: Sylvain Bruneau)

Renouvellement de la plainte

Plus récemment, fin septembre 2020, une plainte a été faite de nouveau par un autre résidant.

La conseillère Nathalie Goulet a expliqué que les propriétaires des lieux avaient été rencontrés mais qu’il était difficile sans caméra de prendre sur le fait les gens qui vont porter leurs déchets à cet endroit.

Michèle Blais indique que comme le problème semble récurrent et que le JDV l’a porté à son attention, l’équipe d’inspecteurs de l’arrondissement assurera une surveillance à cet endroit.

Provenance des déchets

Isabelle Massey, membre de l’équipe de coordination du quartier Fleury Ouest, explique que ce sont des résidants habitant dans les immeubles à logements qui déménagent et qui disposent des déchets de manière sauvage. Les déménagements sont fréquents dans ces logements. Les déchets n’ont, selon elle, rien à voir avec les commerçants de la rue.

Elle observe que les déchets sont souvent déposés lors de journées où il n’y a pas de collecte de déchets. Cela fait en sorte qu’ils restent là.

Aussi, comme les déchets sont jetés sur les terrains résidentiels privés, les équipes d’éboueurs ne peuvent les ramasser.

« Il ne faudrait pas sortir les déchets en dehors des jours de collecte et lorsqu’on les sort le jour de la collecte, il faudrait les mettre sur le terrain public pour qu’ils puissent être ramassés », encourage-t-elle.

Jours de collecte

Le problème, c’est que certains locataires et propriétaires des environs semblent ignorer –à dessein ou non– les consignes de collecte.

À cet endroit, pour les huit logements et moins, la collecte des ordures ménagères a lieu le vendredi. Pour les neuf logements et plus, la collecte a lieu le mardi et le vendredi. Le dépôt des ordures ménagères s’effectue devant l’adresse civique entre 5 h et 7 h, les jours de collecte.

La collecte des résidus de construction, de rénovation et de démolition (CRD) et de déchets dits encombrants se fait le mercredi. Les heures de dépôt sont entre 19 h la veille et 7 h le jour de la collecte.

Les encombrants rembourrés, ou qui sont recouverts de tissus (sofa, sommier, matelas, tapis…) doivent être déposés avec les ordures ménagères, ils sont ramassés lors de cette collecte.

Appel au 311

Autrement, chaque fois que l’on voit des déchets, comme c’est souvent le cas à cet endroit, il faut appeler au 311.

« Il est important que le public contacte le 311 pour s’assurer d’obtenir un suivi (numéro de requête) ou le signaler en ligne, c’est simple, rapide et efficace. Avec le nouveau site web montreal.ca, la population peut en quelques clics avoir accès à une foule de services ou signaler un manque de propreté », indique Michèle Blais de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Isabelle Massé affirme qu’à la suite des appels au 311, la Ville envoie quelqu’un pour ramasser les déchets mais que de nouveaux déchets reviennent toujours.

Besoin d’une solution

Le résidant Sylvain Bruneau croit que « la tolérance a ses limites et que la Ville dans un tel contexte devrait frapper fort et vite… !!!! ».

Il propose qu’on installe tout le long de cet endroit du mobilier urbain, comme une immense saillie en ciment avec des vivaces, en plus de pancartes indiquant de ne rien y jeter, pour éviter le dépôt excessif de déchets.

Il espère qu’il y aura, à court-terme, une action en ce sens, sinon l’entrée sur Fleury Ouest pour les Montréalais qui viennent faire une virée dans le quartier et qui arrivent du boulevard St-Laurent, notamment, ne paie pas de mine.

Depuis, le dépôt sauvage a été nettoyé et les ordures ramassées, comme en fait foi cette photo récente.

Endroit du dépôt sauvage d'ordres sur Fleury Ouest, non loin du boulevard St-Laurent.
(Photo: jdv P. Rachiele)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Riverains privés de leur ruelle: la Ville doit exproprier, selon un expert

Une injonction a été expédiée au nouveau propriétaire de la ruelle située…

La vaccination contre la COVID dans Ahuntsic-Cartierville avance à petits pas

Environ 1000 personnes âgées hébergées dans des milieux de vies et de…
Un tracteur remplit un camion de chargement de neige

Aucune contravention pour les dépôts de neige non conformes

Journaldesvoisins.com s’est informé auprès de l’arrondissement afin de savoir combien de citoyens ont…
image_6483441 collision hogue prieur photo josée bellemare

Un délit de fuite cristallise la mobilisation contre le transit rue Hogue

Une collision entre un enfant de quatre ans qui roulait à vélo…