Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Un incendie ravage un triplex sur Lajeunesse

Publié le 05/07/2019
par Joran Collet

L’immeuble incendié, rue Lajeunesse (Photo: jdv P. Rachiele)

Il n’aura fallu que quelques minutes, lundi soir, pour qu’un triplex de la rue Lajeunesse, soit ravagé par un important incendie. Plus de peur que de mal, mais plusieurs résidants se retrouvent toutefois à la rue pour un certain temps. En outre, l’Auberge du dragon rouge, restaurant médiéval adjacent en sous-sol, a subi également d’importants dommages dus à l’eau aspergée par les pompiers.

C’est vers 21 heures, lundi, qu’un incendie s’est déclaré au troisième étage d’un triplex de la rue Lajeunesse près de la rue Émile-Journault. Si les flammes ont pu être contrôlées, le feu aura eu le temps de faire d’importants dégâts au triplex. L’arrière du bâtiment est complètement ouvert, le toit et les planchers du dernier étage ont disparu.

Durant la nuit, 125 pompiers s’attelaient à éteindre le brasier pour un total de 30 camions de pompiers.

Si le pire a pu être évité, une personne a toutefois dû être prise en charge par Urgence-Santé après avoir été incommodée par la fumée.

La cause exacte de l’incendie n’est toujours pas connue au moment d’écrire ces lignes.

Les spéculations foisonnaient dans le voisinage au lendemain de l’incendie. Selon un voisin, une prise électrique défectueuse serait en cause ou encore une cigarette, mais le service de Sécurité incendie de Montréal n’était pas en mesure de nous donner plus de détails pour le moment puisqu’une enquête est toujours en cours.

Plusieurs personnes relocalisées

Dès le lendemain, les locataires, propriétaires et agents d’assurance parcouraient les ruines inspectant les lieux et l’étendue des dégâts.

Si, à première vue, les voisins de l’immeuble incendié ne notaient pas de dommages causés par les flammes, l’un des locataires indiquait que beaucoup d’eau s’était infiltrée dans les murs et au sous-sol des deux bâtisses adjacentes.

Rencontré sur place, un voisin de l’immeuble incendié a souligné au journaldesvoisins.com que l’ensemble de l’immeuble adjacent était maintenant évacué. Ils devront attendre le «ok» avant de pouvoir réintégrer leur logement.

Le lendemain, les voisins rassemblaient quelques affaires avant de rejoindre leurs logements temporaires.

Aucun d’eux n’avait reçu d’indication quant à une date possible de retour.

L’Auberge du dragon rouge devra quant à elle rester fermée jusqu’au 14 juillet selon une publication Facebook. Le restaurant, bien qu’épargné par les flammes a lui aussi aussi subit des dégâts avec l’eau qui s’est infiltrée dans la bâtisse nécessitant la fermeture temporaire de l’établissement.

Une intervention efficace

Si les voisins se disaient frustrés de la situation, ils ont toutefois tenu à souligner le travail des premiers répondants et, notamment, leur rapidité d’action.

Les pompiers s’étaient assurés de rassembler, sur une table protégée d’une bâche, les biens de valeur qui aurait pu être affectés par l’eau.

Les deux bénévoles de la Croix-Rouge ont aussi pris en charge les personnes affectées par l’incident. Tous ont pu trouver un hébergement temporaire auprès de proches, selon Cindy Levasseur, conseillère en communication à la Croix rouge. Si une famille de trois personnes a eu besoin de l’aide d’urgence vestimentaire et alimentaire, aucun n’a eu besoin du service d’hébergement d’urgence.

Il n’était pas possible de connaître le nombre exact de résidants relocalisés à la suite de l’incendie.

La Croix-Rouge a toutefois fourni des trousses d’urgence qui incluaient savon, brosses à dents et divers accessoires permettant de venir en aide aux sinistrés durant les premières 72 heures.

En tant que service auxiliaire de la Ville, la Croix-Rouge et ses bénévoles s’assurent d’aider les sinistrés pendant les 72 premières heures. Il peut arriver que ce délai soit prolongé si l’évaluation du dossier montre qu’une aide supplémentaire est nécessaire.

Arrière de l’édifice (Photo : jdv – Philippe Rachiele)