À 22 h 50 hier soir, un appel a été fait au 911 pour signaler des coups de feu tirés sur la rue Meilleur, près de la rue Sauvé. Sur place, les policiers ont constaté le décès d’un homme de 48 ans.

Caroline Chèvrefils, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), déclare que l’homme, qui n’est pas connu des milieux policiers, a succombé à ses blessures au haut du corps :

« Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, ils ont localisé une victime au sol qui était blessée par balle au haut du corps. Malheureusement, son décès a été constaté sur les lieux. »

Selon les premières informations recueillies par la police, au moins un suspect aurait fait feu sur la victime. Toutefois, aucun motif n’est présentement connu et aucune arrestation n’a été faite pour le moment.

La scène de crime est présentement protégée par le SPVM qui poursuit ses analyses.

Il s’agit du 17e meurtre de l’année à Montréal. Un peu plus tôt dans la soirée, un autre homicide a eu lieu, cette fois-ci, dans l’arrondissement de Saint-Laurent. Selon le SPVM, il n’y aurait cependant pas de lien entre les deux événements.

 

Mise à jour à 18 h

Selon LaPresse, les deux homicides seraient fort probablement liés et les victimes auraient été choisies au hasard.

L’homme de 48 ans, assassiné sur la rue Meilleur, se nomme Mohammed Salah Belhaj. Selon TVA Nouvelles, ce dernier se dirigeait vers son lieu de travail avant de se faire tirer en pleine tête. M. Salah Belhaj était un agent d’intervention à l’Hôpital en santé mentale Albert-Prévost, situé sur le boulevard Gouin Ouest, à Cartierville.

Emilie Jacob, porte-parole du CIUSSS du Nord-de-l’île-de-Montréal, qui gère l’institut où il travaillait, a confié par courriel au JDV :

« Nous sommes troublés d’apprendre le décès dans des circonstances tragiques de M. Mohamed Salah Belhaj, agent d’intervention de l’Hôpital en santé mentale Albert-Prévost. Nous souhaitons offrir nos plus sincères condoléances à ses proches. Du support sera également offert à ses collègues pour traverser cette épreuve. »

Quant à l’homme assassiné dans Saint-Laurent, il s’agit d’André Fernand Lemieux. Ce dernier est le père de David Lemieux, un ancien champion du monde à la boxe qui a grandi dans Ahuntsic-Cartierville.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Des avions qui dérangent et nuisent à la santé

Dans les dernières semaines, il est fort probable que certains résidants de…

Un résidant d’Ahuntsic finaliste aux Prix Hubert-Reeves

Le chimiste et résidant d’Ahuntsic, Jean Bouchard, est finaliste aux prochains prix…

Le coin communautaire – Semaine du 26 novembre 2021

Les violences envers les femmes, c’est l’affaire de tou.te.s. Marche et hommage…

Noël ou le combat des lumières

Dans une maison de Saint-Sulpice, un matin de décembre. Brrr, il fait…