Messages et pictogrammes pour sensibiliser piétons à la sécurité pour traverser les voies à la gare Bois-Franc où un adolescent avait perdu la vie (Photo : jdv - Philippe Rachiele) Ahuntsic Cartierville Montréal St-Laurent train REM
Messages pour sensibiliser piétons à la sécurité pour traverser les voies à la gare Bois-Franc où un adolescent avait perdu la vie (Photo : jdv – Philippe Rachiele)
La gare Bois-de-Boulogne non accessible du côté Est. (Photo: archives jdv)

Après un bras de fer ayant duré deux ans entre le Canadien Pacifique (CP) et la Ville de Montréal, l’Office de Transport du Canada (OTC) autorise trois des cinq passages à niveau (franchissements routiers à niveau pour l’usage des piétons, selon la décision de l’OTC) demandés par la Ville-Centre, dont un qui sera construit à la station Bois-de-Boulogne, côté Est, sur le boulevard Henri-Bourassa Ouest. La Ville-centre avait déposé, à cette fin, sa demande auprès de l’OTC le 31 mai 2017. Quelle forme prendront ces trois passages à niveau: mystère pour l’instant!

L’OTC a donc rendu sa décision. Il y aura une forme de passage à niveau pour piétons et cyclistes à la gare Bois-de-Boulogne, côté Est:

«Compte tenu de circonstances de ce cas, l’Office autorise la construction des franchissements routiers à niveau tels que ceux qui sont demandés par la Ville puisqu’ils sont adéquats et appropriés aux fins pour lesquelles ils sont destinés et mis en place. Toutefois, les franchissements routiers Ogilvy et Henri‑Bourassa devront être construits de façon à s’intégrer aux quais d’embarquement du RTM. L’Office détermine que la Ville est entièrement responsable des coûts de construction et d’entretien.»

D’après la mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, Ahuntsic-Cartierville désirait depuis 2015 un passage à niveau sécurisé pour piétons-vélos  à la gare Bois-de-Boulogne depuis le Plan particulier d’urbanisme (PPU), en fait.

« On est vraiment très heureux de la décision de l’Office de Transport du Canada », rajoute-t-elle.

En plus d’améliorer la mobilité du secteur, ce passage permettra également de bonifier l’accès à la gare sans que les piétons aient à faire de détours ou à traverser à des endroits non sécuritaires, selon Mme Thuillier.

« En ce moment, c’est impossible d’accéder à la gare Bois-de-Boulogne depuis le côté Est précise cette dernière. Il faut faire un immense détour, passer sous le viaduc, revenir par la rue, faire un petit tour et aller à la gare. »

Messages et pictogrammes pour sensibiliser piétons à la sécurité pour traverser les voies à la gare Bois-Franc où un adolescent avait perdu la vie (Photo : jdv - Philippe Rachiele) Ahuntsic Cartierville Montréal St-Laurent train REM
Panneaux de signalisation pour sensibiliser les piétons à la sécurité pour traverser les voies à la gare Bois-Franc où un adolescent avait perdu la vie (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

L’arrondissement ne pouvant travailler sans l’accord de l’OTC, et attendant la décision de l’organisme, le type d’infrastructures prévues n’avait pas encore été déterminé.

« Là, maintenant qu’on a le droit de le faire, on va se mettre sur la planche à dessin pour voir quel type d’aménagement pourrait être fait », affirme Mme Thuillier.

Pour sa part, l’organisme de transport actif Ahuncycle se dit satisfait de cette annonce, espérant que le passage sera assez large pour les poussettes ou les vélos avec une remorque.

« Passer directement c’est bien parce qu’il y a moins d’autos qui frôlent les vélos au lieu de faire un long détour par les boulevards ou les rues plus achalandées […] », pense Frédéric Bataille, porte-parole pour l’organisme.

Dans sa décision rendue publique le 21 juin dernier, l’Office de transport du Canada, l’OTC a déterminé que les frais de construction doivent être assumés par la Ville-Centre. Joint par courriel, l’Office a indiqué ne pas vouloir commenter sa décision.

«Poursuivre la bataille»

Par communiqué, la Ville de Montréal a déploré que seulement trois des cinq passages aient été autorisés. Les deux derniers passages demandés sur les rues Saint-Dominique (Plateau Mont-Royal) et Henri-Julien (Rosemont) devront donc être des sauts-de-mouton*.

Pour la mairesse Thuillier, c’est le travail des élus de Rosemont et du Plateau Mont-Royal qui a permis la construction du passage à niveau dans Ahuntsic-Cartierville.

« Dans l’arrondissement, celui qu’on voulait vraiment c’était celui sur Henri-Bourassa. Au niveau de la ville, ceux qui manquent sont ceux de Rosemont et du Plateau Mont-Royal. Ils sont plus achalandés qu’Ahuntsic-Cartierville, donc ça cause des problèmes. L’objectif, c’est de continuer la même bataille pour obtenir les deux supplémentaires. »

Ahuncycle rappelle que d’autres passages auraient pu être construits à Montréal, mais aussi le lien nord-sud sur la voie ferrée du CP traversant Ahuntsic.

« On va construire trois passages à niveau, mais il y en a des dizaines qui ont été mentionnées par les associations de piétons et cyclistes partout sur l’île de Montréal, explique M. Bataille. Ce n’est pas juste les passages à niveau qui sont demandés à Ahuntsic, avec le CP, on avait aussi voulu compléter la piste cyclable le long de la voie ferrée entre Oka et Saint-Hilaire. »

Essayant de faire progresser le dossier depuis maintenant 30 ans, Émilie Thuillier signale que plusieurs villes sont en demande pour faire cette piste cyclable près de la voie ferrée. 

« Dans l’arrondissement, on a été obligé de trouver des terrains privés ou publics pour faire la piste cyclable, souligne-t-elle. C’est pour que ça la piste cyclable prend tant de temps à être développée. C’est qu’il faut trouver d’autres terrains que l’emprise du CP. »

Au moment d’écrire ces lignes, le Canadien Pacifique n’avait pas retourné nos demandes d’entrevues.

Pour prendre connaissance du rapport de l’OTC, c’est ici.

*Selon Wikipédia, un saut-de-mouton, parfois appelé bifurcation à l’anglaise, est un dispositif ferroviaire constitué d’un pont, d’une tranchée ou d’un court tunnel permettant à une voie ferrée d’en croiser une autre en passant par-dessus ou par-dessous.

Total
40
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Une première rue partagée à venir dans Ahuntsic-Cartierville

Une première rue partagée sera créée dans Ahuntsic-Cartierville sur le boulevard Gouin,…

Variation importante de valeur des propriétés, notamment à Ahuntsic-Cartierville

Pas de panique même si l’on parle de hausse moyenne de 13,8%…

Que nous réservent les sondages ?

Depuis novembre 2018, une cinquantaine de sondages ont analysé les intentions de…

Les partis d’opposition prêts à affronter Mélanie Joly qui part avec une longueur d’avance

Le sort en est jeté: la campagne électorale vient d’être lancée en…