Le trottoir nouvellement refait au coin des rues Prieur et Meunier (Photo : Éloi Fournier, JDV)

À proximité de l’école Saint-André-Apôtre, un nouveau trottoir ne protégera pas mieux les piétons. En effet, malgré les travaux réalisés à l’intersection des rues Prieur et Meunier, le trottoir a été reconstruit à l’identique. 

De manière générale, l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville vise à assurer la sécurité des piétons en ajoutant une saillie au trottoir lors d’une reconstruction. Or, ce ne sera pas le cas à proximité de l’école Saint-André-Apôtre, qui compte actuellement plus de 400 élèves. 

« Le projet en cours sur Meunier actuellement n’est pas une reconstruction [planifiée par l’arrondissement] », explique Jean-François Desgroseilliers, directeur de cabinet du bureau de la mairie et des élu(e)s de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. « Les travaux à cet endroit consistaient en une réhabilitation d’égout [par la Ville centre]. Ce type de travaux n’inclut pas nécessairement des travaux de trottoirs. » 

La saillie vise à rendre les piétons plus visibles pour les automobilistes en élargissant le trottoir à proximité d’une intersection. 

Rappelons que la rue Prieur compte deux dos d’âne à proximité de l’école Saint-André-Apôtre. La zone est tout de même assez achalandée lors des jours d’école, bien qu’un brigadier soit sur place pour assurer la sécurité des piétons. 

Les saillies de trottoir, une mesure nécessaire

Les saillies de trottoir apparaissent de plus en plus souvent aux intersections des rues d’Ahuntsic-Cartierville. Les automobilistes devront s’y habituer, car leur nombre ne cessera pas d’augmenter de sitôt. 

« Nos services ont bien reçu la consigne de revoir la géométrie et d’intégrer des saillies lorsqu’on reconstruit les rues », mentionne M. Desgroseilliers.  « Plus de 50 saillies seront construites cette année. » 

Une saillie de trottoir au coin des rues Fleury et Meunier (Photo: jdv – Éloi Fournier)

D’après une étude publiée en 2017 par la Direction régionale de la santé publique (DSP) de Montréal, les effets bénéfiques des saillies de trottoir ne font aucun doute. L’étude recensait une baisse de 23 % du nombre de piétons blessés à ces intersections entre 2000 et 2014, et une baisse de 54 % pour les occupants de véhicules. 

La conclusion du DSP ne faisait aucun doute:

« Les saillies de trottoirs et les dos d’âne allongés implantés dans le contexte montréalais sont efficaces pour réduire le nombre de piétons et d’automobilistes blessés aux intersections. » 

Les saillies de trottoir font également partie de la Vision zéro mise de l’avant par Montréal depuis quelques années. Celle-ci vise zéro mort et zéro blessé grave sur les routes. 

Une leçon à tirer

Les élus reconnaissent qu’il s’agit ici d’une occasion perdue, selon Jean-François Desgroseilliers. L’arrondissement s’engage à « voir [avec la Ville centre] s’il est possible de profiter de telles interventions pour faire des améliorations géométriques lorsque techniquement possible. » 

Après tout, pourquoi ne pas faire d’une pierre, deux coups? Les prochaines réhabilitations d’égout dans Ahuntsic-Cartierville pourraient donc contribuer à la construction de saillies de trottoir. Ainsi, les usagers de la route qui sont les plus vulnérables auraient la chance de bénéficier de davantage de protection. 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
mireille langevin
mireille langevin
4 Années

Comme les citoyens ne respectent pas l’interdiction de ne pas se garer aux coins des rues comme le demandent les règlements , c’est le seul moyen de de la faire respecter .Il y a des intersections comme celle de Bruchési/Fleury et autres où il est très dangereux de traverser en voiture car on ne voit pas si la voie est libre ou pas. Les gros camions Ford type F450 et autres, bloquent complètement la vision . La ville perd de l’argent en ne donnant pas assez de contraventions. Donc j’approuve l’installation de saillies , cela sera une aide pour éviter des accidents. Merci .

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Les HLM Saint-Sulpice ouvrent leur salon de barbier

Un salon de barbier communautaire, baptisé Le Spot, occupe désormais un local…

Les activités soulignant le Jour de la terre dans Ahuntsic-Cartierville

Le Jour de la terre 2024 donnera lieu à plusieurs activités pendant le…
Conseil d'arrondissement du 6 mai 2024.

Le conseil d’arrondissement du 6 mai en bref

Une certaine tension était palpable lors du dernier conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville qui…

Les nouvelles brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 11 mars

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de  nouvelles ou de…