Les travaux à l’angle de la rue Grande-Allée et du boulevard Henri-Bourassa. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

Le boulevard Henri-Bourassa se fait construire, entre le boulevard Pitfield et l’avenue Félix-Leclerc, un premier tronçon du nouveau Réseau Express Vélo (REV) afin d’améliorer l’accessibilité pour les piétons et les cyclistes.

Ce réaménagement coûtera 8,3 M$, dont 5,2 M$ provenant de budgets de la Ville-Centre. Le projet s’étalera sur une période de trois ans à partir de cette année afin de construire de nouveaux trottoirs, une voie pour les cyclistes, un passage piéton et une plantation d’arbres et de végétaux. Cet aménagement est nécessaire, aux yeux de la Ville-Centre, puisqu’il a pour but d’améliorer l’accessibilité et la sécurité des utilisateurs, en plus d’aider à la lutte des îlots de chaleur.

Un REV en couleurs

Le boulevard Henri-Bourassa sera reconstruit sur une longueur de 1,5 km ainsi que les structures souterraines pour améliorer le système d’égout. L’aménagement du premier tronçon du REV a débuté dans l’arrondissement Saint-Laurent. Ce projet ne coûtera rien à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville étant donné qu’il relève de la Ville-Centre.

« Le projet d’un nouveau REV permet de relier l’ouest et l’est sans toujours passer par le boulevard Gouin, déclare Emilie Thuillier. Cette piste cyclable est du 20e siècle parce qu’elle est bidirectionnelle et les gens du sud sont tannés de faire un détour vers le nord pour aller faire du vélo [dans l’axe est-ouest]. »

Si la mise en œuvre de la totalité du REV s’échelonnera encore sur plusieurs années, la création du tronçon sur Henri-Bourassa représente une nouvelle phase de développement d’un réseau structurant pour le vélo dans le Nord de la métropole. En plus de créer un nouveau lien est-ouest, les aménagements sur le boulevard Henri-Bourassa permettront d’avoir plus de verdure et d’arbres et de pouvoir réaménager la tuyauterie souterraine.

Henri-Bourassa, le centre du transport

Projet Montréal avait promis durant la dernière campagne électorale un projet de Métrobus qui relierait Montréal-Nord et Saint-Laurent en passant par Cartierville, mais le parti n’avait pas précisé le temps que cela prendrait. La mairesse affirme que le boulevard Henri-Bourassa est priorisé par sa capacité à centraliser le transport en commun par son métro et son vaste réseau d’autobus.

« C’est une des colonnes vertébrales du transport collectif, parce que c’est l’un des plus gros corridors de transport collectif à Montréal, explique Mme Thuillier. Il y a assurément de l’amélioration à apporter et c’est avec des projets comme le REV et le Métrobus que l’on va pouvoir améliorer le transport sur Henri-Bourassa. »

Selon Effie Giannou, conseillère dans Bordeaux-Cartierville et représentante d’Ensemble Montréal dans Ahuntsic-Cartierville, le projet semble intéressant, mais elle pense que le projet de véloroute, qui relierait la station Bois-Franc du nouveau Réseau express métropolitain (REM) à une piste cyclable, permettrait de faciliter le transport. À cause des importants problèmes de transport dans le secteur, elle affirme qu’il est beaucoup plus urgent d’agir dans la gestion des chantiers entourant ce projet de véloroute.

« Les commerçants nous supplient de mieux gérer les chantiers, qui s’étalent sur plusieurs mois et qui affectent la circulation dans notre quartier, affirme Mme Giannou. C’est important de consulter la population pour connaître ses besoins, entre autres ceux de Bordeaux-Cartierville. »

La traverse pour piétons et cyclistes existante à la gare Bois-Franc avant les travaux pour le REM (Photo : Archives – JDV)

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

De la verdure en souvenir du tramway

Et si on transformait des voies de circulation en parc linéaire? C’est…

ADM (presque) muet devant le bruit des avions

Aéroports de Montréal (ADM) émet un couvre-feu sur la circulation des gros…

Ahuncycle propose trois plans pour la sécurité routière et le transport actif

Le groupe de citoyens Ahuncycle, toujours engagé pour le transport actif –…

Le Sault profite de la subvention du ministère de la Culture pour les immeubles patrimoniaux

Il y a quelques semaines, la ministre de la Culture et des…