La programmation cyclable 2022 a été dévoilée par la Ville de Montréal le 26 mai. Elle comporte quelques mètres de nouvelles pistes pour l’arrondissement. Une meilleure sécurisation des pistes Prieur et Sauriol est également au programme.

Les traits rouges, à l’intérieur des deux cercles bleus, nous permettent de voir les tronçons de nouvelles pistes cyclables sur Sauvé entre Berri et Lajeunesse ainsi que sur Marcelin-Wilson : ce sont les ajouts prévus au réseau cyclable d’Ahuntsic-Cartierville en 2022 (Carte : Google Maps, infographie Philippe Rachiele)

Sur Prieur et Sauriol, la plupart des intersections avec des artères seront munies de mailles de béton (îlots de protection) afin de mieux protéger les personnes à vélo.

Afin d’améliorer la sécurité des usagers du Réseau express vélo (REV), un projet pilote avec l’Agence de mobilité durable sera lancé. Il consistera à surveiller et à retirer les entraves dans le REV, incluant le remorquage si nécessaire. À la suite du projet pilote, les pistes cyclables du réseau secondaire pourraient également bénéficier des interventions de cette Agence.

La piste Prieur sur laquelle quelques mailles de béton seront installées pour une meilleure protection des utilisateurs. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

En-dehors d’ici…

Les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville à vélo pourront rejoindre sécuritairement le Jardin Botanique et le Sud-est de la Ville de Montréal. Dans ce but, une nouvelle piste sera installée chez nos voisins de Villeray le long de la 1re avenue, accessible au sud-est du parc Frédéric-Back.

Au total, pour la Ville de Montréal, 41 nouveaux projets ont été annoncés. Ils permettront de développer 20,5 km de nouvelles pistes cyclables et de mettre à niveau 15,3 km du réseau actuel dans 17 arrondissements et villes liés au coût de 17 M$.

Marianne Giguère, conseillère associée aux transports actifs à la Ville de Montréal, lors du dévoilement du plan vélo 2022. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

C’est sous le thème de l’équité territoriale que la programmation a été lancée avec de nouveaux liens cyclables dans des arrondissements excentrés. Fait à noter chez nos voisins de Villeray, il y aura un nouvel axe est/ouest de cinq kilomètres sur la rue Villeray ainsi que quelques autres ajouts pour permettre de relier de nombreux parcs.  Chez nos voisins de l’ouest, dans l’arrondissement de Saint-Laurent, il y aura une mise à niveau du réseau cyclable du boulevard Henri-Bourassa avec implantation d’un REV entre les rues Pitfield et Félix-Leclerc.

« Nous saluons la qualité des nouvelles infrastructures prévues », a déclaré Jean-François Rheault, PDG de Vélo Québec.

Jean-François Rheault, PDG de Vélo-Québec lors du dévoilement du plan vélo 2022. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Avec l’implantation de 20,5 km de nouvelles pistes cyclables en 2022, Jean-François Rheault souligne cependant que 40 ans de plus seront nécessaires avant que soit complété le Plan vélo de la Ville de Montréal qui permettrait d’offrir l’option du vélo à un grand nombre de Montréalais, au rythme où vont les choses.

« Il est essentiel de comprendre qu’on ne crée pas des pistes cyclables pour les cyclistes (existants), mais pour donner l’option du vélo aux gens qui ne le choisissent pas (encore). »

Il ajoute qu’il ne faudrait pas oublier de permettre l’accès aux vélos aux stations du futur Réseau électrique métropolitain (REM). (NDLR : il y aura deux stations du REM dans Ahuntsic-Cartierville, soit les stations Du Ruisseau et Bois-Franc).

Dans la foulée du rapport du GIEC concernant les gaz à effets de serre, le PDG de Vélo-Québec rappelle que le vélo est une solution facile à implanter dans ce but et qu’il est important d’être ambitieux et de poursuivre le travail.

« Les annonces réalisées aujourd’hui ne sont pas à la hauteur des efforts qui doivent être consentis pour augmenter la part modale du vélo à Montréal et lutter efficacement contre les changements climatiques », a réagi pour sa part l’Association pour la mobilité active d’Ahuntsic-Cartierville (AMAAC), dans un communiqué.

L’AMAAC trouve cependant positive l’annonce de la sécurisation des pistes Prieur et Sauriol, mais se désole que ces pistes n’aient toujours pas été prolongées jusqu’à l’est de l’arrondissement en 2021, comme il était prévu. De plus, l’organisme de mobilité active déplore le fait que les pistes sur Louvain Est et Saint-Hubert ne soient pas sécurisées, et que rien ne soit prévu pour accéder aux gares du REM, ni au District Central.

 

 

 

 

 

 


Vous avez apprécié cet article? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Avis publics – Semaine du 25 février 2022

Cette page est une courtoisie du Journaldesvoisins.com pour le bénéfice de ses…

Le coin communautaire – Semaine du 22 avril 2022

Pour aider à l’accueil de réfugiés à Ahuntsic-Cartierville Méga-bazar avec encan silencieux…

TOP 10 des textes du Journal des voisins en 2022

Tout au long de l’année 2022, vous avez été nombreux à vous…
Logo de l'outil-O-thèque, cette bibliothèque d'outils prêtés gratuitement à la population - Crédit : gracieuseté

L’outil-O-thèque, pas juste des outils… des costumes d’Halloween, aussi!

Le Journaldesvoisins.com (JDV) avait couvert en septembre 2021 l’ouverture de l’outil-O-thèque à…