Portrait du chanteur de K-Pop Wonho réalisé par un artiste fan. Exemple d’oeuvre qui sera exposée au parcours Gouin.

Une exposition internationale regroupant une centaine d’artistes originaires d’une vingtaine de pays se tiendra le 21 mars prochain de 15h à 20h dans la salle d’exposition du Parcours Gouin. L’organisatrice de cet événement : Marianne Locas-Ouimet, une élève de 15 ans de l’école secondaire Sophie-Barat. Le thème : un chanteur de K-Pop, style de musique sud-coréen ultra populaire qui trouve un grand écho auprès des adolescents. Journaldesvoisins.com s’est entretenu avec l’organisatrice de l’événement pour comprendre l’engouement autour de ce chanteur à qui une exposition entière est dédiée et les circonstances qui ont mené au désir de la jeune fille d’organiser ce projet.

L’idée de ce projet a commencé à germer en novembre 2019 dans la tête de Marianne, jeune artiste visuelle passionnée par la culture asiatique, reconnue pour son engagement social et présidente du comité étudiant de son école.

Genèse

Le 31 octobre, l’idole de Marianne, le chanteur sud-coréen Wonho, membre du groupe de K-Pop Monsta X, a quitté le groupe dont il faisait partie après avoir été l’objet de rumeurs concernant des dettes qu’il aurait accumulées auprès d’une autre personnalité publique sud-coréenne. L’histoire a pris de l’ampleur, révélant d’autres rumeurs possiblement compromettantes sur son passé, notamment un passage dans un centre de détention juvénile et la consommation de marijuana en 2013. Pour ne pas entacher l’image de son groupe et nuire à ses activités, le chanteur a décidé de le quitter. Une situation qui démontre à un public international à quel point la société coréenne est stricte.

La nouvelle a créé une onde de choc chez les fans de Wonho et de son groupe Monsta X dès le lendemain. Et les fans de K-Pop sont très fidèles et investis, formant de grandes communautés. Sur les réseaux sociaux, Instagram et Twitter, les hashtags en soutien au chanteur se sont multipliés et ont rallié une tonne d’adeptes, occupant le top des classements de tendances mondiales durant tout le week-end suivant l’annonce du départ. Les fans ont assiégé l’immeuble du label, lancé une pétition récoltant des centaines de milliers de signatures en deux jours à peine et même fait installer un panneau d’affichage sur Times Square à New York réclamant le retour du chanteur au sein du groupe.

Rallier les fans

Inquiète et indignée par le sort réservé à son idole, la jeune Ahuntsicoise Marianne Locas-Ouimet fait partie de ces fans passionnés.

Photo: Courtoisie Marianne Locas-Ouimet

« Wonho a toujours été là pour nous, pour nous supporter, pour apporter de la joie dans nos vies, à travers sa musique et sa personnalité joyeuse. C’est quelqu’un de chaleureux qui pouvait égayer nos journées », confie-t-elle.

La jeune fille a cherché une idée de projet qui traduirait l’ampleur de son admiration pour son idole et qui aiderait aussi les autres fans, tout aussi tristes et paniqués qu’elle, à se soutenir mutuellement.

Sur les réseaux sociaux, Marianne a lancé un appel de projet à d’autres membres de la communauté d’adeptes dont elle fait partie. Son but : recruter des artistes pour organiser une collaboration grâce à laquelle ils réaliseraient tous un dessin sur un même thème. L’idée du projet est de représenter Wonho à travers les cinq années durant lesquelles il a été membre du groupe Monsta X grâce aux dessins de tous les artistes participants.

Quelque 120 artistes de partout dans le monde se sont montrés intéressés au projet. Les dessins ont tous été publiés sur les réseaux sociaux. Ils sont reliés par le hashtag #Wonhoforeverthroughtime.

Un événement chaleureux

Mais Marianne voulait pousser le projet encore plus loin. C’est ainsi qu’elle a décidé d’organiser une exposition qui pourrait faire découvrir ces artistes de partout dans le monde avec qui elle a développé des liens d’amitié.

L’événement qui aura lieu dans la salle d’exposition du Parcours Gouin se veut chaleureux et accueillant, un véritable lieu d’échange entre les fans.

« Tout le monde est soudé dans notre communauté, il y a beaucoup d’entraide. Je tenais à recréer cet esprit dans mon exposition. »

Les visiteurs auront le choix entre une entrée générale (2 $), un café et un biscuit (5 $) ou un repas avec sushis coréens et une boisson à l’aloès (10 $).

La jeune fille est confiante de voir un bon nombre de personnes à son exposition.

« Il y a beaucoup de fans de K-Pop à Montréal. On forme une grande communauté. »

Elle-même artiste, elle a déjà vendu certains de ses dessins à des membres de cette communauté.

Elle s’attend aussi à voir des amateurs de culture asiatique, des passants du parcours Gouin, des amis et des membres de sa famille.

L’élève de Sophie-Barat a reçu une subvention du Carrefour jeunesse emploi pour la réalisation de son projet. On lui donne de l’argent pour couvrir ses dépenses, notamment l’impression des dessins qui coûte cher. Elle a aussi dû payer quelqu’un pour traduire les contrats qu’elle a envoyés à chacun des 120 artistes. Certains dessins seront en vente lors de cet événement inédit dans le quartier.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

2 commentaires

Les commentaires sont désactivés pour cet article.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin communautaire – Semaine du 27 mars 2020

Alliance culturelle : communiqué du 25 mars 2020  au sujet de la COVID-19…

Bagarre avec blessé sur Henri-Bourassa

Un homme de 20 ans a été blessé par arme blanche au…

Budget participatif: un samedi matin avec des citoyens engagés

Autre étape du budget participatif: samedi 21 septembre, tôt, une cinquantaine de…

COVID-19 : Points de presse, 26 mars – 1629 cas confirmés – «Allez faire du bénévolat!»

Alors que les cas de COVID-19 ont franchi la barre des 500…