Marie-Claude Bruneau devant son bureau à l’espace Clickspace. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

Marie-Claude Bruneau lance sa société au cœur du secteur Chabanel, après 23 années d’inactivité professionnelle dues à une maladie très rare. Longtemps discriminée à cause de son handicap, c’est dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville qu’elle reprend le contrôle de sa vie et de sa carrière.

Au sein du District Central, une nouvelle société est en construction dans les locaux de l’espace de travail numérique Clickspace: Centre compta-plus, une entreprise qui vise à offrir des formations pour devenir secrétaire comptable.

Inspirée par les entreprises d’entraînement (EE) telles que Novitek à Montréal (où elle a elle-même été formée), Marie-Claude Bruneau veut assouplir le concept de formation en vue de le proposer aux personnes rencontrant des difficultés d’apprentissage ou d’adaptation. L’entreprise, encore en construction, accueillera à terme deux enseignants et proposera donc des formations à distance ou en présentiel adaptées aux besoins de chacun.

Atteinte de la mélorhéostose, une dysplasie osseuse sclérotique progressive, l’entrepreneure est en fauteuil roulant depuis six mois. Elle relate une discrimination qui l’a touchée toute sa vie et qui l’a poussée à créer sa propre société inclusive.

«J’ai passé de nombreuses entrevues, sans succès. [Mon handicap] ne passe pas: on est catégorisé comme quelqu’un qui va toujours être malade ou qui ne fera pas ses heures», confie-t-elle, témoignant que Clickspace constitue la première place où elle n’a vécu aucune discrimination ces dernières années.

Maladie orpheline

Marie-Claude Bruneau aura attendu plus de cinquante ans pour avoir un diagnostic qui puisse expliquer ses nombreuses douleurs, survenues dès l’enfance, qui l’ont empêchée d’assumer un quotidien de travail classique.

«Depuis que je suis toute petite, je savais qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Je tombais tout le temps, je devais me tenir aux murs [pour marcher]. J’ai vu des chiropraticiens, des physiothérapeutes, des médecins, des physiatres…c’était l’enfer!» raconte Marie-Claude. Elle ajoute avoir de nombreuses fois entendu à travers ces diagnostics que sa maladie «était dans [sa] tête».

La mélorhéostose reste un mystère pour la science. Cette maladie orpheline a une incidence de 0,9 par million d’habitants: seulement cinq Canadiens sont touchés par cette rare dysplasie osseuse. Les os des membres inférieurs subissent une raideur articulaire et une impotence fonctionnelle dès le plus jeune âge du patient, qui doit vivre en souffrance constante. Par ailleurs, la maladie n’apparaît que très tardivement sur les examens médicaux des personnes affectées.

Marie-Claude a enfin pu mettre un nom sur sa maladie, voilà un mois [NDLR: en avril 2023], alors qu’elle passe une radiographie qui trahit l’état de ses os. Elle reçoit enfin un traitement qui la soulage de la douleur pour la première fois depuis sa naissance: le Nabilone. Ces gélules de cannabis thérapeutique guérissent toutes les douleurs chroniques et ont aussi démontré un effet positif sur les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Le médicament a été récemment approuvé par Santé Canada.

Pour celle qui s’est sentie «abandonnée par le système de santé» et qui a notamment dû faire un emprunt de 4000 $ pour payer son fauteuil roulant, c’est le début d’un nouveau chapitre.

Marie-Claude Bruneau devant son bureau à l’espace Clickspace. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

Deuxième chance

Marie-Claude Bruneau a en effet manqué de jeter l’éponge face au manque de solution et elle n’a pas honte de le dire. En douleur constante et victime d’un stigma sévère et quotidien sur sa condition qui l’empêche de trouver du travail, elle tente de mettre fin à ses jours. Miraculée, elle passe ensuite près de dix mois enfermée, abattue et en dépression.

Enfin soulagée par son traitement, Marie-Claude se laisse désormais inspirer par les femmes qui l’entourent là où elle demeure, aux Maisons de l’Ancre, un organisme sans but lucratif (OSBL) situé à Montréal-Nord, qui vient en aide aux femmes en grande difficulté.

«Quand j’en vois qui ont des vies sacrément difficiles et qui se tiennent encore debout sans abandonner…, je prends une grande respiration», témoigne l’auto-entrepreneure. Elle souhaite donner, par ses formations adaptées, une deuxième chance aux personnes qui vivent les mêmes enjeux, afin de «se serrer les coudes et vivre dignement».

Ouverture prévue en 2023

Marie-Claude Bruneau travaille donc d’arrache-pied à construire sa société Centre compta-plus, pour laquelle des demandes de subventions provinciales sont en cours de dépôt.

Pour l’instant, elle paye tout de sa poche: «J’y crois tellement à ce projet-là. J’ai toujours voulu faire quelque chose pour les autres. Pour moi, c’est essentiel de ne pas dire qu’un handicapé, ça doit rester à la maison», sourit l’entrepreneure, qui reçoit déjà beaucoup d’intérêt pour ses formations de la part de ses voisines aux Maisons de l’Ancre.  

Marie-Claude Bruneau se réjouit d’avoir trouvé un second souffle à Clickspace, où elle apprécie l’ambiance de travail qu’elle trouve «extraordinairement motivante», et où elle peut se rendre facilement en 15 minutes en transport adapté. Elle s’imagine même vivre bientôt sur notre territoire, à Cartierville, afin d’être plus proche de ses nouveaux projets.

Rappelons que le Journal des voisins avait présenté le projet Clickspace au féminin le mois dernier.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Desjardins Chantal
Desjardins Chantal
10 Mois

Je félicite Marie Claude qui a un courage et de la determination a vouloir créer ce quelle veux avec toute l ambition et son amour de travailler et venir apporter des possibilités a des personnes ayant besoin de soutient .Marie Claude est Ingenieuse et remarquable.Je vois de la lumiere et elle a plein de talents .Elle m inspire la joie et est authentique.Bon départ et merci pour ce magnifique partage qui met en relief tout ce que Marie Claude entreprend.Merveilleux article.Merci!!

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Photoreportage: inauguration des nouveaux aménagements cyclables d’Ahuntsic-Cartierville

Samedi 14 octobre, l’organisme de mobilité durable Ahuncycle organisait une balade à…

Brève – Pause Famille honore ses bénévoles

Dans le cadre de la semaine de l’action des bénévoles, Pause Famille…

COMMUNIQUÉ : SPECTACLE DE LYDIA KÉPINSKI

Montréal, 25 avril 2023 – Avec l’orchestre symphonique de l’École secondaire Joseph-François-Perrault,…

L’actualité du mois de mars à Ahuntsic-Cartierville en photos

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois de mars…