Photo: Jules Couturier, jdv

Près de l’angle de la rue Masson et de la 7e avenue dans l’arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie, il est maintenant possible, depuis la première fin de semaine de septembre, d’admirer une grande murale aux couleurs vives. C’est le portrait du jeune Ahuntsicois Ariel Jeffrey Kouakou, porté disparu depuis le 12 mars 2018.

La fresque a été peinte par l’artiste d’origine colombienne Julian Palma Luque dans le cadre du festival Canette de ruelles, un festival d’art public organisé par des artistes de Rosemont-La-Petite-Patrie. C’est pourquoi la murale se trouve dans cet arrondissement plutôt qu’à Ahuntsic-Cartierville, le lieu de résidence d’Ariel et de sa famille.

Le festival, qui se tenait du 31 août au 2 septembre 2019, se donne comme mission de promouvoir la liberté artistique tout en permettant aux résidants de découvrir l’univers du graffiti et des murales. Durant trois jours, une trentaine d’artistes urbains et graffeurs, provenant principalement de la région de Montréal, ont réalisé plusieurs murales dans les ruelles du quartier.

Cadeau d’espoir

Julian Palma Luque y était invité et avait la permission de peindre ce qu’il voulait. Sensible à la disparition du jeune Ariel, lui-même père d’un enfant du même âge, l’artiste voulait offrir un cadeau d’espoir aux parents du jeune garçon, d’où les couleurs vives de son œuvre.

« J’ai contacté le père d’Ariel pour avoir son aval avant de réaliser son portrait. Il était content, il a compris mon intention. C’était très émotif pour moi et pour lui aussi. Nous sommes amis depuis », explique l’artiste.

Réflexion sur la mémoire

Julian Palma Luque perçoit son œuvre comme une réflexion sur la mémoire. Il ne veut pas que cette disparition devienne un événement du passé, vite oublié. Pour lui, c’est toujours dans le présent.

« L’art permet de garder certaines choses dans le présent et non pas seulement dans le passé », conclut-il.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Vous pourriez aussi aimer ces articles

« Promenades prolétaires » créée pour CAF en nomination aux Prix OPUS 2019

Un événement couru d’Ahuntsic-Cartierville depuis plusieurs étés a –c’est le cas de…

Les Brèves

Ahuntsic-Cartierville tout en musique avec CAF

La musique résonne aux quatre coins d’Ahuntsic Cartierville depuis le 11 août,…

Un artiste d’ici conscient des difficultés que vit la planète

L’auteur-compositeur-interprète Francis D, de son nom d’artiste, s’est posé à Ahuntsic l’été…