Raton laveur se dirigeant vers un appartement qui a une chatière, pour aller manger de la nourriture à chats. (Photo: Anne Marie Parent, JDV)

Les ratons laveurs, très présents dans Ahuntsic, ont plus d’un tour dans leur sac lorsqu’il s’agit de trouver de la nourriture. Ils peuvent même entrer dans les résidences, la nuit, en empruntant les chatières!

Ce texte de la chronique Urbanimaux a été publié dans la version imprimée du Journal des voisins, le Mag papier de décembre 2023-janvier 2024, à la page 30. Son autrice, Brigitte Lévesque, est la fondatrice du Réseau d’entraide pour les animaux d’Ahuntsic-Cartierville (REAAC).

Parlez-en à Lilian Gourbin qui habite dans un logement de la rue Saint-Hubert, près du boulevard Crémazie.

Il était trois heures du matin la première fois que l’Ahuntsicois a vu un raton laveur à l’intérieur de chez lui. Des bruits inhabituels l’avaient réveillé et incité à se lever pour vérifier si tout allait bien. À son grand étonnement, l’animal sauvage était dans la cuisine en train de manger des croquettes dans le bol de son chat Léon qui lui, était sorti en balade nocturne.

Le raton laveur était entré en passant par la chatière, une ouverture située au pied de la porte pour laisser aller et revenir Léon à sa guise. «Il n’a pas peur de l’homme. Il ne bouge pas si on tape du pied ou des mains, même à 50 centimètres», a constaté Lilian, qui ne s’est pas affolé en apercevant le mammifère.

Pour que l’animal parte, il a attrapé une chaise qu’il a frappée contre le sol. Le raton laveur s’est alors déplacé lentement jusqu’à la chatière, puis est finalement sorti. Lilian ne voulait pas la verrouiller parce que son chat était dehors. Pourtant, au bout de 10 minutes, le raton laveur était de retour dans la cuisine!

Chatière «intelligente»

Il existe une solution de rechange à la chatière traditionnelle. Il s’agit d’un appareil qui fonctionne avec la technologie des puces électroniques d’identification insérées sous la peau des animaux de compagnie. Le numéro de cette micropuce peut être enregistré dans la chatière «intelligente» pour que le loquet de la porte se déverrouille automatiquement lors du passage du chat.

Pour plusieurs, il s’agit de la solution parfaite, mais pour Lilian Gourbin, l’expérience n’a pas été satisfaisante. La chatière ne lisait pas toujours la micropuce de Léon. «Je n’avais peut-être pas acheté le bon modèle», conclut-il. 

Raton laveur mangeant des croquettes pour chats. (Photo: saisie d’écran tirée d’une vidéo de Lilian Gourbin)

Comment les éloigner?

Selon le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs du Québec, il est possible d’éloigner les animaux importuns en changeant certaines habitudes. Par exemple, en évitant de nourrir les animaux domestiques à l’extérieur. Si vous devez nourrir des chats errants, faites-le préférablement pendant de très courtes périodes et durant le jour. 

Autre conseil: empêchez l’accès à vos ordures ménagères en les plaçant dans des poubelles hermétiques en métal. [NDLR: les ratons laveurs ont des mains bien habiles pour ouvrir les bacs de compost.]

Quant à Lilian, il espère avoir réussi à chasser pour de bon les ratons laveurs qui revenaient dorénavant à plusieurs dans sa cuisine. Il dit avoir concocté un répulsif efficace à base d’eau et de cannelle après avoir effectué des recherches sur internet. 

Et si jamais ils reviennent? «Je vais réessayer la cannelle», assure-t-il.

Ratons laveurs montant chez Lilian pour aller manger chez lui en entrant par la chatière. (Photo: Anne Marie Parent, JDV)

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un couple d’Ahuntsic relève le défi zéro déchet

À Montréal, 63 foyers ont accepté de relever un défi surprenant en…

Dans la tête du prof – Plaidoyer pour une école incarnée

La pandémie a été marquée par l’enseignement en ligne. Plutôt que de faire…

Vert… un avenir possible – Le projet de la sobriété dans un monde capitaliste

Depuis plus d’un an déjà, le projet de Collectivité ZeN (zéro émission…

Le coin des p’tits voisins – Bricolage d’une fusée pour l’Action de grâce

  «Bricole une fusée qui décolle… avec Paul», intitulait notre collaboratrice Lucie…