Sur le quai de la station de métro Henri-Bourassa, à l’heure de pointe du matin…. (Photo: jdv Jean-Louis Aubut)

« Il y a effectivement 13 trains par période de pointe qui partent de la station Henri-Bourassa », affirmait, en octobre 2016, Amélie Régis, conseillère corporative aux Affaires publiques de la STM, en entrevue avec journaldesvoisin.com. » Votre média a voulu savoir si la situation est restée la même, trois ans plus tard.

Le représentant du jdv s’est donc rendu sur place, à la station de métro Henri-Bourassa, de 7 h à 9 h mercredi 6 février pour faire le point.

« Je voudrais juste mettre les choses en perspective, a déclaré, en entrevue au jdv ces jours-ci, Isabelle Alice Tremblay, conseillère  corporative aux Affaires publiques de la STM. Effectivement, quand on a ouvert les trois stations du métro de Montréal à Laval en 2007, il y avait, je crois, un train sur deux qui partait à vide de la station Henri-Bourassa en direction de la station Berri-UQAM.»

Selon elle, Il y a toujours des trains aux heures de pointe du matin et du soir qui arrivent vides et font le plein de passagers uniquement au métro Henri-Bourassa.

« Ce n’est peut-être pas un train sur deux; je ne sais pas exactement le nombre, mais on peut dire qu’il y en a », a ajouté Mme Tremblay.

Heures de pointe… quelles heures de pointe?

Le représentant du journaldesvoisins.com s’est donc rendu à la station de métro Henri-Bourassa tôt mercredi 6 février dernier et est donc resté sur place de 7h à 9h. afin de vérifier si les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville sont toujours aussi bien servis par le métro, tel que les autorités de la STM leur avaient promis à l’époque.

Entre 7h et 7h50, les trains bondés (avec passagers debouts) arrivent directement de Laval et passent à intervalles de trois ou quatre minutes. Pas de rame de métro vide pour les Ahuntsicois, entre 7 h et 7 h 50, heures pourtant identifiées également comme heures de pointe du matin.

Plusieurs des Lavallois eux-mêmes qui ont pris le métro de l’autre côté de la rivière des Prairies sortent des rames de métro à la station Henri-Bourassa, pour attendre la rame suivante, en espérant qu’elle sera vide, mais c’est une cause perdue, on le remarque sur la figure déçue de tous ceux qui sont sur le quai, en ce début de journée.

Soudain, les visages se crispent en entendant : « Interruption de service, en attente d’une autorisation du centre de contrôle. » Mais il n’en est rien, finalement. Soulagement des usagers…

En revanche, à la joie des passagers, à 8 heures, les premiers wagons vides arrivent à la station de métro Henri-Bourassa.

Mais pas avant.

Une passagère en attente d’un siège s’épanche auprès du représentant de notre média.

« Moi, je vous dis, c’est une habitude que d’arriver vers 8h15, je travaille au centre-ville, et je le prends tous les jours. En fait, il y en a un, parfois deux, qui s’arrêtent  vide, et ça, c’est vraiment agréable », raconte Alima Bouzerara de Ahuntsic-Cartierville.

Sept, au lieu de 13

En effet, journaldesvoisins.com note que, entre 8h et 8h40, les passagers sur le quai ont eu droit à sept rames de métro vides au lieu de 13, comme c’était le cas en 2016. Ces trains, vides, restent à quai à Henri-Bourassa un maximum de deux minutes en attendant de faire le plein de passagers.

Par ailleurs, au travers de ces rames de métro vides, quatorze rames bondées arrivent à Henri-Bourassa et ont déjà fait le plein dans les stations de métro de Laval.

Tableau réalisé par Jean-Louis Aubut.

À partir de 8h45 jusqu’à 9h les trains étaient complets, mais gardaient leurs intervalles réguliers. Finalement, une dernière rame  vide est passée sans s’arrêter, en direction de la station Sauvé…

Journaldesvoisins.com note, qu’en-dehors de ces heures de pointe [07 h 55 à 08 h 44], il n’y a pas de rame de métro vide qui part directement de la station Henri-Bourassa.

Orange : un retour épique

« À partir de Berri-Quam en direction de Montmorency, en fin d’après-midi, toujours aux heures de pointe, conclut Alima Bouzerara, cliente du réseau de la STM, c’est la catastrophe.  Allez-y à Berri-Uqam, c’est l’enfer. Depuis la rentrée, il n’y a plus suffisamment de trains. Ça va devenir comme à Tokyo, on va recruter des employés pour pousser les passagers et les forcer à rester à l’intérieur des wagons », a conclu cette cliente habituelle du métro.

Selon la porte-paroles de la STM, les différents médias rapportaient  une augmentation de l’achalandage d’à peu près cinq pour cent l’automne dernier. Il y a donc un peu plus de monde partout, disait la porte-paroles qui ajoutait que la STM a d’autres façons aussi d’assurer la fluidité et la sécurité, avec la présence plus prononcée d’employés dans le réseau, etc.

Réduction des engorgements?

« Je voudrais aussi vous dire qu’une partie du budget qu’on a annoncé l’automne dernier pour l’année 2019 sera alloué à la réduction des engorgements, poursuit-elle. La STM va offrir en semaine entre 7h à 22h30, enfin presque toute la journée, le service “cinq minutes maximum” sur les lignes orange et verte. On réduira les intervalles entre les trains, ce qui va améliorer le service. »

Donc, ce sont essentiellement les changements qui seront apportés au service général du métro de Montréal, dès mars 2019, selon la porte-paroles de la STM qui a ajouté :

« Il y aura plusieurs trains à vide aux heures de pointe entre 7h et 9h qui partiront de la station Henri-Bourassa. »

Actuellement, rappelons-le, depuis 2016, il y a une diminution de 50% des rames de métro vides à Henri-Bourassa, aux heures de pointe du matin, soit aucune avant 7 h 55, et aucune après 8 h 40. À suivre.

 

Total
7
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Les Brèves – Semaine du 20 septembre 2019

Un marché public d’automne à Ahuntsic-Cartierville!   Le 28 septembre prochain, de…

Le coin communautaire – Semaine du 20 septembre 2019

Soirée musicale pour la paix   Spectacle de différents groupes de musique…

Un permis de 50$ sera requis pour déposer sa neige sur le domaine public

Après les embûches suscitées par le déneigement privé sur le domaine public,…
Cyclovia 2019 sur la Promenade Fleury (Photo : jdv - Philippe Rachiele) Ahuntsic Cartierville Montréal

Belle réussite pour la première Cyclovia

De nombreux piétons, cyclistes, «trotinettistes», «planche à roulettistes», ont pris part à…