Sur cette illustration, la gare Bois-Franc (trait vert) est entourée en rouge. On voit que la ligne orange du métro –qui arrête à Cote-Vertu_- ne se rend pas à la gare Bois-Franc, même s’il ne manque pas grand chose pour s’y rendre…

La conseillère de ville du district Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou, a proposé, lors du conseil d’arrondissement du 11 novembre dernier, une résolution réclamant le prolongement de la ligne orange du métro à partir de la station Côte-Vertu vers la gare Bois-Franc. Une proposition qui a été appuyée unanimement par ses collègues élus de l’arrondissement.

Ce projet de prolongement de la ligne orange fait l’objet d’annonces et d’études depuis 30 ans. À Bordeaux-Cartierville, c’est l’un des sujets qui revient le plus souvent lors des échanges de la conseillère avec les gens de son district.

Du soutien des élues

Mme Giannou veut que ce projet ne soit pas simplement discuté, mais réalisé.

« Avec cette résolution, je demande à la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qu’elle priorise cette discussion avec le gouvernement du Québec. »

La conseillère de ville de Cartierville, Effie Giannou. (Photo: Philippe Rachiele, jdv)

La conseillère de ville de Bordeaux-Cartierville dit avoir discuté du projet avec la députée provinciale de Saint-Laurent, Marwah Rizqy, la députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly, et la députée provinciale d’Acadie, Christine St-Pierre. Toutes sont entièrement d’accord avec elle.

« Si les trois paliers de gouvernement travaillent ensemble et que tous parlent clairement de l’importance du projet, les choses pourraient s’accélérer », estime Effie Giannou.

Avec l’arrivée du REM

L’implantation d’une station de métro à la gare Bois-Franc semble d’autant plus nécessaire et urgente avec l’arrivée du Réseau Express Métropolitain (REM). Mme Giannou voudrait que les deux projets se réalisent simultanément.

« Il y aura fort probablement encore plus de personnes à la gare Bois-Franc pour prendre le train », croit Mme Giannou.

Le projet permettrait de desservir à la fois les usagers du REM, les résidants du secteur Bois-Franc et ceux du secteur Cartierville.

Un accès plus facile

Le projet rendrait plus simple l’accès au centre-ville pour les gens du Nord et de l’Ouest de l’île. Il faciliterait aussi les transferts d’un mode de transport à l’autre. Présentement, aucune station de la branche ouest de la ligne orange du métro de Montréal n’est relié à une station du REM.

« Pour l’instant, pour se rendre à Henri-Bourassa ou à Côte-Vertu, il faut très souvent prendre un minimum de deux bus à partir de Bordeaux-Cartierville », témoigne la conseillère du district.

L’objectif du projet serait également de rendre l’Ouest de l’île plus accessible.

La conseillère de Bordeaux-Cartierville dit vouloir développer l’artère commerciale Gouin Ouest. Une station de métro à Bois-Franc permettrait d’en faire une destination locale de magasinage et de restauration plus populaire. Elle croit que cela aiderait autant les résidents que les commerçants.

Autres considérations

Le prolongement du métro serait aussi un moyen d’alléger la circulation qui peut être assez lourde. Entre 500 000 à 1 000 000 de véhicules circulent sur les axes du pôle de l’Ouest.

Il est également à considérer que les arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville et de Saint-Laurent collaborent actuellement à l’aménagement d’un quartier TOD (Transit-Oriented Development) visant la création d’un milieu de vie complet autour de la gare Bois-Franc, un argument supplémentaire en faveur de l’implantation d’une station de métro.

Effie Giannou croit d’autant plus en ce projet qu’il ne lui apparaît pas trop compliqué. L’extension du métro à partir de la station Côte-Vertu vers la gare Bois-Franc ne serait que de 2,2 km.

La résolution de la conseillère de ville demande à ce que le projet soit lancé rapidement. Le dossier reste à suivre.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

3 commentaires
  1. L’avenir est toujours pavé de bonnes intentions …

    La réalisation d’un tel projet serait effectivement une bonne chose. J’en conviens. L’article ci-joint fait d’ailleurs un assez bon résumé du dossier. Encore faudrait-il que cela finisse effectivement par devenir autre chose que juste un vœu pieu, après toutes ces années passées à en parler. D’entendre des politiciens et des politiciennes dire qu’ils et elles sont d’accord, est une chose. Que cela finisse par devenir réalité en est souvent une autre. Il faudrait notamment que le Fédéral en arrive enfin à mettre de côté son exigence pour toujours tout contrôler, en matière de projets d’infrastructures, ce qui semble bien malheureusement être encore une constante du côté libéral, à Ottawa.
    C’est d’ailleurs ce qui fait que bon nombre de dossiers, dépendant pour une bonne part du financement du Fédéral, stagnent.
    C’est comme pour cet autre dossier portant sur la nécessité d’allonger les prestations d’assurance-maladie, dans les cas de maladies graves, tels les cancers, et dont on parlait encore beaucoup hier. Les libéraux promettent cela depuis 2015 et rien ne bouge à date. Hier encore, les libéraux fédéraux promettaient d’enfin bouger (pour une Nième fois), sans se commettre par contre (et une fois de plus) sur une date. Comme on dit parfois : ” nous le croirons quand nous le verrons ! ”
    Pour revenir à ce dossier de prolongement de la ligne de métro, madame Joly en avait fait effectivement, lors des dernières élections, une de ses promesses. On verra bien où cela nous mènera.
    Comme le dit le proverbe, ” chat échaudé craint l’eau froide “.

    André Parizeau, porte-parole du Bloc québécois dans Ahuntsic-Cartierville

  2. J’habite à Ville Saint-Laurent depuis une dizaine d’année. J’ai vu la ville aggrandir ces dernières années, avec le Nouveau-Saint-Laurent et le quartier Bois-Franc. Il y a beaucoup de condos et de maisons de ville qui se sont construites. On peut clairement voir une augmentation du traffic. Entre les intersections sur Henri-Bourassa et Marcel-Laurin, c’est l’enfer. Il y a beaucoup d’automobilistes. J’ai une voiture moi-même et je prend également le métro. La station Côte-Vertu a beaucoup trop d’usagers. Lorsque j’attend l’autobus, il y a trop de gens. Parfois, je peux même pas embarquer dans le bus et ce, plusieurs autobus de suite, en raison qu’il y a trop de gens. C’est un projet qui contribuera énormement à la fluidité dans le quartier de VSL et Cartierville. Il faut simplement faire un tour lors des heures de pointes dans le coin de HB et Marcel-Laurin. Je supporte ce projet et j’espère que le gouvernement va intervenir et va accepter ce projet. Si le gouvernement veut réduire le nombre d’automobilistes qui montent en flèche, il nous faut un train. C’est une priorité et c’est une décision facile, surtout avec le garage de métro Azur sur Marcel-Laurin, près de Poirier. Ceci va coûter cher bien évidemmment, mais c’est un investissement qui va valoir de la peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles
Le sens unique a été modifié vers le nord sur la rue Clark entre Prieur et Henri-Bourassa (Photo : jdv - Philippe Rachiele)

Nouveau sens unique sur Clark : résidants heureux, automobilistes frustrés

Depuis la mi-octobre, les automobilistes ne peuvent plus emprunter la rue Clark…

Testez vos connaissances des Actualités de la semaine!

Le quiz du journaldesvoisins.com revient pour une quatrième semaine! Pour s’amuser et tester…
parcomètre stationnement

Parcomètres : Pourquoi ici, mais pas là?

  Le stationnement : un sujet qui soulève les passions. Au conseil…

Un ménage du printemps qui s’impose

Tout comme l’équipe du journaldesvoisins.com, vous avez sûrement remarqué une grande quantité…