Bénévole depuis trois ans à l’Institut canadien pour les aveugles (INCA), la résidante d’Ahuntsic-Cartierville, Hélène Tessier, se porte à la défense du droit à la lecture et à l’information pour les personnes en perte de vision.

Au début du mois de juin, Hélène Tessier a sollicité une rencontre avec la députée d’Ahuntsic-Cartierville et ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly.

« L’objectif était de sensibiliser le bureau de Mme Joly à la cause », explique la travailleuse sociale à la retraite.

La démarche d’Hélène Tessier s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale lancée par l’INCA à l’occasion de la Semaine nationale de l’accessibilité, qui a eu lieu du 28 mai au 3 juin. L’organisme demande au gouvernement fédéral de trouver une stratégie à long terme, afin de combler le manque d’accessibilité aux livres audio, braille et texte électronique.

L’INCA est le principal organisme au Canada qui produit des livres accessibles. Celui-ci, qui doit constamment redemander des subventions pour continuer à offrir ce service, possède actuellement une bibliothèque de 80 000 livres, ce qui représente une infime partie des livres publiés au Canada.

« Il y a très peu de livres accessibles, pourtant avoir accès à ces ouvrages est un droit », souligne la gestionnaire principale des programmes et services de l’INCA, Julie-Anne Roy.

Elle rappelle que plus de trois millions de Canadiens ne sont pas en mesure de lire les imprimés conventionnels en raison d’un handicap et c’est pourquoi l’INCA souhaite que la production de livres accessibles soit prise en charge par le gouvernement.

Une rencontre satisfaisante

À la suite de sa demande, Hélène Tessier a eu l’occasion de rencontrer, mardi, la directrice du bureau de circonscription de Mélanie Joly, Véronique Papineau.

« La rencontre fut très intéressante », indique la bénévole, qui croit avoir atteint son objectif de sensibilisation.

« Mme Papineau a mentionné qu’elle ne manquerait pas d’expliquer à Mme Joly le rôle de l’INCA ainsi que sa demande », ajoute-t-elle.

Elle précise que Mme Papineau a également offert de suivre la demande qu’a fait l’INCA auprès de différents ministères. La rencontre a aussi permis à Hélène Tessier de cibler d’autres actions que l’INCA pourra potentiellement réaliser, afin de faire entendre sa demande.

De son côté, Véronique Papineau a confirmé à journaldesvoisins.com, quelques jours avant la rencontre, qu’elle discuterait avec Hélène Tessier au même titre que n’importe quel citoyen du comté qui souhaite obtenir de l’information et qu’elle ferait un rapport de la rencontre à la députée d’Ahuntsic-Cartierville.

Une bénévole d’expérience

À l’INCA, le travail bénévole d’Hélène Tessier est grandement apprécié.

« C’est une excellente travailleuse sociale », confie Julie-Anne Roy.

Au sein de l’organisme, la bénévole fait de la supervision d’intervenants psychosociaux.

« On discute des situations problématiques, de la manière de répondre aux gens et de les aider », explique Mme Tessier.

Par cet engagement social, la citoyenne souhaite transmettre ses connaissances, en plus de mettre à profit ses années d’expérience.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Enrochement barrage Simon-Sicard à Sophie-Barat PR (2)b

Simon-Sicard: cascade d’idées et barrage d’insatisfactions

La consultation publique en ligne menée récemment par Hydro-Québec concernant la suite…
insta_FROBERTDURAND_17022021-063911

Les photos de la semaine – Le soleil à l’honneur!

Photos d’actualités? Ou des photos qui font jaillir les beautés cachées du…

Le coin communautaire – Semaine du 7 mai 2021

Des nouvelles du CFSE ! La programmation avril-juillet 2021 des activités du…

Serres urbaines sur Louvain Est : transitoires, pas temporaires

Dès l’annonce le 11 février dernier du projet transitoire de création de…