La partie sud du parc Marcelin-Wilson. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

Les amateurs de soccer ont eu l’occasion de faire un véritable plaidoyer pour un terrain de jeux aux normes à aménager au parc Marcelin-Wilson. Reste que l’on ne s’attend pas à ce que le parc serve uniquement les sportifs.

La soirée d’information du 8 décembre, consacrée aux aménagements à venir au parc Marcelin-Wilson, aura été un moment couru même si elle se tenait en ligne uniquement. Une quarantaine de personnes y ont assisté sur un peu plus de 80 qui se sont inscrites.

Le parc doit connaître une cure de jouvence à partir de 2024. L’arrondissement en est à la phase de collecte des avis, commentaires et suggestions des citoyens et plus particulièrement des usagers.

La rencontre était consacrée à une rétroaction qui a présenté une idée préliminaire des aménagements possibles. Cette étape intervient après les consultations de l’été 2021 qui ont permis de collecter 180 commentaires et interroger 145 jeunes de 12 à 25 ans.

Les représentants des pratiquants du soccer étaient en force pour demander un terrain de jeu à 11. Actuellement un vieux terrain existe près de l’école secondaire Évangéline dans la partie nord du parc. Il est inutilisable. Par ailleurs, un autre stade pour du soccer à sept existe aussi. Il a été rénové en 2020.

« On trouve que le terrain de soccer est devenu primordial. Juste nous, comme organisation dans ce petit secteur, nous sommes passés de 640 inscrits à 800. Nous étions 860 cet été, sans compter les inscrits pour l’hiver », a indiqué Abdelatif Aït Latrach de l’Association de soccer les Braves d’Ahuntsic.

Il est convaincu que le nombre devrait augmenter alors que l’on enregistre un intérêt grandissant pour ce sport et que la prochaine coupe du monde de soccer organisée conjointement par les États-Unis, le Mexique et le Canada créera plus d’engouement.

La situation est d’autant plus difficile que le seul autre terrain disponible dans le secteur, celui du parc Louisbourg, ne suffit plus.

Le nouveau terrain devrait se trouver pas trop loin de l’aréna Marcelin-Wilson qui dispose de douches.

« La Fédération de soccer du Québec et la Fédération régionale de Concordia exigent aujourd’hui de nous certaines conditions pour le sport élite », a renchéri un membre de l’autre association de soccer de l’arrondissement, la Fédération sportive Salaberry.

Aménagements secteur centre parc Marcelin-Wilson
Propositions pour la partie centrale du parc Marcelin-Wilson. (Plan : courtoisie de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville).

Sports et autres usages

Il y en avait aussi qui défendaient la cause du basketball puisque le terrain disponible est très sollicité.

« Je crois qu’il faut encourager le fait que les jeunes bougent, qu’ils viennent faire du basketball et de voir le parc aussi plein. C’est un honneur et je crois alors que les fonctionnaires et les décideurs de cette ville doivent en avoir conscience et aussi peut-être agir en fonction de cela », a plaidé Mamadou Camara, coach de basketball.

Il faut ajouter aussi l’aréna, le terrain de baseball, les courts de tennis, le skatepark et la piscine pour comprendre que les installations sportives sont nombreuses dans ce parc.

Toutefois, cet espace vert qui longe le boulevard de l’Acadie sur plus d’un kilomètre et croise le boulevard Henri-Bourassa Ouest est situé au cœur d’Ahuntsic-Cartierville, adjacent à trois districts, Ahuntsic, Saint-Sulpice et Bordeaux-Cartierville.

Il est aussi au milieu de secteurs densément peuplés, que ce soit les condos et les logements sociaux de Place l’Acadie, sur le boulevard de l’Acadie, les maisons unifamiliales et les multiplex dans les autres rues adjacentes. De nombreuses familles des environs en ont fait leur parc de quartier.

« Je suis un peu déçu parce qu’il y a des éléments qui avaient été nommés lors des consultations que je ne retrouve pas. On parlait de mixité », a tenu à dire Alain Leblond, directeur de l’organisme Loisir l’Acadie.

Il déplorait le fait qu’on focalisait sur les installations sportives.

« Le parc devient entièrement sportif alors que l’on sait qu’il y a de plus en plus une belle mixité avec le volet culturel et il n’y a pas d’autres endroits pour tenir des événements », a-t-il souligné.

Il a demandé aussi à ce qu’il y ait accès à de l’électricité plus facilement à certains endroits, là où on peut organiser des événements.

La demande s’est faite insistante aussi pour améliorer les jeux d’eau, ajouter des abreuvoirs, installer un meilleur éclairage et assurer plus de sécurité aux usagers du parc Marcelin-Wilson.

Après l’intervention des fonctionnaires, la séance a été suivie par Emilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement, et également par les conseillères Effie Giannou de Bordeaux-Cartierville, Julie Roy, de Saint-Sulpice, et Nathalie Goulet, d’Ahuntsic.

Faire un don au JDV

Tout don fait au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

Faire un don au Journaldesvoisins.com, c'est investir dans un journalisme de qualité et de proximité. Votre média contribue ainsi à nourrir le sentiment d'appartenance à la communauté d'Ahuntsic-Cartierville! Merci de nous lire et de nous soutenir!


$
Montant total
 
Nom et adresse
Informations sur le don
 
  

Vous avez apprécié cet article ? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information sur des faits avérés, qui soit vraie, vérifiable et d’intérêt public.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Toponymie : deux noms de femmes pour de nouveaux lieux

Un parc urbain et une nouvelle rue prendront respectivement des noms de…

Plan vélo mollo dans Ahuntsic-Cartierville en 2022

La programmation cyclable 2022 a été dévoilée par la Ville de Montréal…

Le ramadan, un mois de solidarité à Cartierville

Les musulmans célèbrent aujourd’hui l’Aïd-el-Fitr, la fête de la fin du ramadan.…
Feuilles mortes sous la neige

La saga du ramassage des feuilles à l’automne

Il y a encore des tas de feuilles mortes à ramasser à…