Un tracteur remplit un camion de chargement de neige
Le déneigement occasionne d’importants coûts pour l’arrondissement. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

Journaldesvoisins.com s’est informé auprès de l’arrondissement afin de savoir combien de citoyens ont dû payer une amende pour avoir déposé la neige de leur terrain dans la rue illégalement.

Toutefois, selon Annie Brouillette, chargée de communication pour l’arrondissement, personne n’a reçu de contravention pour une telle infraction, que ce soit l’année dernière ou cet hiver.

« Les actions de nos inspecteurs ont mené à la correction de la situation et à l’obtention de permis. Cette année seulement, plus de 150 dossiers de contravention se sont conformés et ont obtenu un permis. »

Selon Mme Brouillette, les inspecteurs de l’arrondissement donnent toujours un avertissement lorsqu’une infraction est notée, ce qui explique le nombre très peu élévé (voire inexistant) de contraventions.

« Lors de la prochaine tempête, s’il n’y a pas eu de demande de permis et que la personne continue à sortir la neige sur le domaine public, elle sera passible d’une amende », ajoute Annie Brouillette.

Exemple de dépôt de neige sur le domaine public (Photo : archives jdv)

Le permis de déneigement sur le domaine public avait été rendu obligatoire par l’arrondissement en prévision de l’hiver 2019-2020 en raison des coûts engendrés par le déneigement.

Il était déjà interdit pour les propriétaires de déposer leur neige dans la rue auparavant, mais la pratique était tellement répandue que l’arrondissement avait décidé de la légaliser à travers l’obtention d’un permis. Avant le début de l’hiver, l’arrondissement avait déjà récolté plus de 109 000 $ avec la vente de permis de déneigement sur le domaine public.

Cinq inspecteurs

Sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville, cinq inspecteurs s’assurent à temps plein du respect du règlement sur la neige.

« Ils font du terrain. Ils ont une liste des rues prioritaires à surveiller, ensuite les plaintes et patrouilles des rues de l’arrondissement. Ils travaillent également le soir et la fin de semaine », explique Annie Brouillette.

Les inspecteurs ne se déplacent donc pas seulement sur appel, mais les plaintes font partie de leurs priorités. Cependant, le JDV peut confirmer qu’aucune plainte n’a mené à une contravention jusqu’à maintenant!


 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Milenat
Milenat
3 Années

Sujet hautement intéressant
Mais
Cet article est difficile à comprendre, au sens où il y a des contradictions ou imprécisions
Le permis est-il ou non requis ?
Mes voisins ont des déneigeurs privés qui accumulent leur neige dans la rue

Vous pourriez aussi aimer ces articles
Réfugiés, Maison miracle

Une «Maison miracle» pour sauver des réfugiés de l’itinérance à Ahuntsic

La Maison miracle Lajeunesse est un immeuble qui offrira 12 logements aux…

La Journée internationale des droits des femmes à Ahuntsic, une marche significative

La marche organisée dans le cadre de la Journée internationale des droits…

Voir le reportage sur les Rendez-vous citoyens consacrés au patrimoine bâti

Mercredi dernier, le 1er mai, le JDV ouvrait sa nouvelle saison des…

L’actualité du mois de mars à Ahuntsic-Cartierville en photos

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois de mars…