Le CLIC a accueilli son nouveau directeur général, Réginald Pierre (au centre sur la photo), au Centre culturel et communautaire de Cartierville (le 4C). (Photo: courtoisie CLIC)

Le Conseil local des intervenants communautaires de Cartierville (CLIC) de Bordeaux-Cartierville a accueilli ce mois-ci son nouveau directeur général, Réginald Pierre. Le Journal des voisins s’est entretenu avec la nouvelle figure du CLIC.

Journal des voisins (JDV): Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Réginald Pierre (RP): En quelques mots, je suis une personne qui aime être proche des gens. Toute ma vie tournait autour de l’entraide de mes concitoyens et des résidents de Montréal, du Québec et du Canada. Je suis diplômé en science politique, concentration relation internationale. J’ai une maîtrise en administration publique profil gestionnaire.

Pour ce qui est de mes engagements et de ma participation citoyenne, en 2017, j’ai été récipiendaire de la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour mérite exceptionnel du Québec. Et en 2019, j’ai été récipiendaire de la Médaille du Souverain pour les bénévoles décernée par le Gouverneur général du Canada.

JDV: Qu’est-ce que l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville représente pour vous?

RP: Pour presque une vingtaine d’années à Montréal, j’ai été coordonnateur de soccer à l’association ASTMP [Association de Soccer Saint-Michel Pompei]. Ça m’a amené à découvrir pas mal de quartiers comme Ahuntsic, Bordeaux-Cartierville. Je me rappelle ma première journée, je m’en venais au bureau rencontrer le conseil d’administration et je passais à côté du Parc de Louisbourg, – je riais à l’intérieur de moi – ça m’a rappelé des souvenirs quand je venais jouer avec les jeunes de l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension. Je me suis dit la vie est tellement drôle, regarde aujourd’hui, je vais travailler dans Bordeaux-Cartierville. Pour moi, ça va être une continuité. Même dans mon ancienne vie aussi, pendant presque 4-5 ans, ma famille habitait dans Ahuntsic, juste en arrière de l’épicerie Adonis, entre l’Acadie et Sauvé.

JDV: Pourquoi avez-vous choisi le CLIC de Bordeaux-Cartierville?

RP: La mission du CLIC m’interpellait. Le CLIC est une mosaïque de services pour les résidents et ses voisins. La diversité est là, j’aime ça la diversité. J’aime travailler au niveau de proximité et être à l’écoute. Quand j’étais attaché politique ou par la suite conseiller politique, j’étais responsable de toutes les demandes de nos concitoyens qui avait des situations. J’ai aussi choisi Bordeaux-Cartierville parce que l’environnement est vraiment sain.

JDV: Que comptez-vous apporter au CLIC?

RP: Une synergie, une bonne gouvernance et une communication stratégique pour mobiliser les citoyens de Bordeaux-Cartierville. Mon objectif est de créer une sorte de synergie à l’intérieur de ces organismes, de promouvoir le vivre-ensemble et de mieux servir et promouvoir l’ensemble des services existants.

JDV: Et concernant le 4C?

RP: Le 4C [Centre culturel et communautaire de Cartierville] offre des services hors pair, c’est vraiment exceptionnel. Maintenant il faut partager les informations, il faut aller chercher les résidents du quartier pour les faire venir. Pour moi, le 4C c’est comme la Maison des citoyens. C’est un très bon coup et je tiens à féliciter la Ville qui fait un très bon travail dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Pour moi, ça sera une occasion d’organiser des événements, des ateliers pour rassembler les différents organismes communautaires. Je pense qu’en allant chercher des organismes qui ne sont pas membres, on peut faire pas mal de choses pour l’ensemble de la communauté de Bordeaux-Cartierville. Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.

JDV: Quels sont les enjeux communs pour les organismes communautaires de l’arrondissement?

RP: C’est sûr et certain qu’avant il y avait un problème au sujet du logement; ça existe encore. Un autre enjeu est que sans le financement on ne peut pas fonctionner. Je compte, avec l’ensemble des organismes communautaires qui sont membres de la table [de quartier], créer un rapport de force en matière de financement et solliciter certains cabinets ou ministères.

Le Conseil local des intervenants communautaires de Bordeaux-Cartierville (CLIC) est une Table de quartier [soit une «table locale de concertation en développement social»] qui regroupe 87 organismes communautaires, élus, résidents et entreprises travaillant sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville. Ils œuvrent pour une amélioration des conditions de vie des citoyennes et citoyens. Le CLIC travaille sur les enjeux d’éducation, d’aménagement urbain, d’environnement, de logement, de sécurité et de vie sociale et communautaire. Il est l’un des 32 membres de la Coalition montréalaise des Tables de quartier (CMTQ).



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Camping, cinéma, concerts… juillet sera animé à Ahuntsic-Cartierville

Le mois de juillet s’annonce pluvieux, mais pas question de rester sous…

Le Petit Flore fête son 30e anniversaire

Une institution dans le quartier Ahuntsic, le café Le Petit Flore, a…

Photoreportage: Fête nationale du Québec à Ahuntsic

La Fête nationale du Québec  était de retour dans Ahuntsic-Cartierville le 23…

Dossier itinérance – Les invisibles: être une femme dans la rue

Les femmes itinérantes sont nombreuses à Montréal, mais elles échappent souvent à…