Quelques mois après la création d’un comité du patrimoine et de la toponymie à Ahuntsic-Cartierville (CCLPT), la Ville-centre annonçait dernièrement la tenue d’une consultation sur le patrimoine public à Montréal. Pour point commun, les deux initiatives souhaitent actualiser et améliorer les pratiques d’intervention en matière de protection du patrimoine montréalais.

Dans un article de novembre dernier, journaldesvoisins.com présentait les grandes lignes du CCLPT dont l’initiative venait au départ de la conseillère du district du Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé. Cette dernière a accueilli favorablement l’annonce d’une consultation montréalaise, y voyant une initiative allant dans le sens de l’intérêt grandissant des citoyens pour la préservation de leur patrimoine.

« Le fait que des arrondissements mettent sur pied des comités de patrimoine et que la Ville Centre appelle à une consultation, cela témoigne d’un changement de la perception des citoyens dans le développement de la Ville », affirme Mme Pagé.

La consultation s’inspire du Projet de plan d’action en patrimoine 2017-2022 qui met l’emphase sur la place et le rôle des citoyens dans la préservation du patrimoine urbain.

Resserrer les liens

C’est en réponse à une demande des citoyens et des arrondissements qu’a été organisée cette consultation. Pour Lorraine Pagé, ce sera l’occasion de resserrer les liens entre les arrondissements et la Ville-centre.

«Suite à la consultation et à l’élaboration du plan d’action par la Ville-centre, les arrondissements pourront s’inspirer de ce qui existe. Dans le plan d’action qui est assigné à la consultation, on parle notamment d’une mesure pour la mise en valeur du Sault-au-Recollet. Si la Ville conçoit des ressources pour une telle mesure, alors ça va être encore plus intéressant pour Ahuntsic-Cartierville de travailler avec la Ville-centre », souligne-t-elle.

L’affaire de tous

Le projet du Plan d’action en patrimoine 2017-2022 recommande un accès plus facile à l’information ainsi qu’une meilleure diffusion des connaissances destinées aux citoyens. En outre, il s’agit de faire participer la communauté au sens large dans la mise en valeur de l’identité des Montréalais à travers la sauvegarde du patrimoine urbain de la métropole.

« La notion de patrimoine a évolué. Elle n’est plus seulement associée à des objets à conserver, mais elle s’étend aux milieux de vie. Le Plan d’action en patrimoine s’ancre dans cette nouvelle réalité sociétale où le patrimoine est l’affaire de tous », peut-on y lire.

C’est aussi une préoccupation forte qui explique la mise en place d’un comité du patrimoine à Ahuntsic-Cartierville. Mme Pagé note qu’il n’est pas toujours facile pour un propriétaire de savoir quoi faire pour restaurer un bien patrimonial. À cet égard, la réalité à Ahuntsic-Cartierville n’est pas bien différente de celle des autres arrondissements de l’île.

« À Ahuntsic-Cartierville et à Montréal de manière générale, il y a tellement d’éléments du patrimoine qui sont présents. Parfois nous n’avons pas les outils nécessaires pour bien informer les gens. Par exemple, quand on demande à des gens de restaurer un bâtiment, le propriétaire n’a parfois aucune idée de ce à quoi la maison ressemblait avant. Il y a donc plein d’outils à développer pour mieux informer et aider les gens», affirme Mme Pagé.

D’ailleurs, les citoyens présents à la consultation pourront poser leurs questions et intervenir pour exiger la protection de certains lieux ou édifices de leurs quartiers.

Un processus en trois étapes

L’horaire intégral de la consultation a récemment été rendu public sur le site de la Ville de Montréal.

Une première séance d’information qui devait normalement avoir lieu le 15 mars a finalement été reportée à une date indéterminée à cause de la tempête de la veille.

Les 1er, 4 et 9 mai prochain, les citoyens souhaitant soumettre un mémoire ou émettre une opinion sont invités à venir s’exprimer lors d’une audience publique prévue à cet effet.

Enfin, une dernière rencontre aura lieu le 8 juin pour adopter les recommandations issues de la consultation.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Shoebox, 9644 rue Basile-Routhier, presque façadisme - Crédit photo Jacques Lebleu - courtoisie

Faire face au façadisme en patrimoine bâti

Rue Basile-Routhier, Jacques Lebleu, résidant d’Ahuntsic-Cartieville, se trouve nez à nez face…

Le mag de décembre, un p’tit cadeau!

Même s’il fait déjà froid (bien qu’on annonce un bref redoux demain,…

Le JDV veut avoir votre avis!

Le JDV lance un sondage pour mieux connaître son lectorat. Répondez au…

Le coin des commerçants – Semaine du 29 avril 2022

Ailleurs dans l’arrondissement Espiègle et nouveau! Las d’attendre après d’autres pour revitaliser…