La directrice générale de la DRSP de Montréal, la docteure Mylène Drouin, en conférence de presse ce matin. (Photo: JDV S. Van Vliet)

Alors que le nombre de cas de COVID-19 continue d’augmenter de façon importante dans l’arrondissement, les hospitalisations ont explosé depuis la semaine dernière et des éclosions continuent de progresser dans les milieux de vie et de soins pour aînés.

Avec plus de 1000 cas rapportés dans les deux dernières semaines, l’arrondissement figure dans le peloton de tête des arrondissements les plus durement touchés par la pandémie. Avec plus de 300 nouveaux cas entre le 29 décembre et le 11 janvier, le secteur de Bordeaux-Cartierville reste quant à lui l’un des principaux «quartiers chauds» de la métropole, note la directrice régionale de la santé publique de Montréal, la docteure Mylène Drouin.

Des « niveaux records » de cas

À l’occasion d’une conférence de presse mercredi, en compagnie de la PDG du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal et représentante du réseau de la santé montréalais et de la mairesse Valérie Plante, la Dr Drouin a fait le point sur la situation épidémiologique à Montréal.

« On a vu vraiment une progression constante de nos taux d’incidence depuis la mi-décembre qui nous amène vraiment à des niveaux records en termes de nombre de nouveaux cas, même par rapport à la première vague », observe la directrice de la santé publique.

Cette tendance s’observe très clairement dans Ahuntsic-Cartierville, comme en attestent les données publiées par la Direction régionale de la santé publique et colligées par le JDV.

Le plus récent état de situation de la DRSP rapporte 483 nouveaux cas pour un taux d’incidence de près de 360 cas par 100 000 habitants dans l’arrondissement durant la semaine du 5 au 11 janvier. Dans certains secteurs de voisinage, ces taux sont encore plus élevés, comme dans Bordeaux-Cartierville où l’on fait état de 160 nouveaux cas, soit 405,58 cas/100 000 pour la même période.

L’Ouest de l’arrondissement est frappé beaucoup plus fort que l’Est, indiquent des données fournies au JDV par la DRSP. En effet, le taux de positivité s’élève à 16,10 % dans Bordeaux-Cartierville tandis qu’il est de 10,5 % dans Ahuntsic. Il se situe à 12 % à Montréal.

L’importance du dépistage

Ces données font dire aux autorités de santé qu’il est plus important que jamais d’aller se faire dépister dès l’apparition de symptômes.

« Les taux de positivité chez les gens qui ont des symptômes, c’est un sur quatre qui est positif. Dans les quartiers que je vous ai nommés chauds, c’est une personne sur deux. Donc, si vous avez des symptômes, vous devez aller vous faire dépister rapidement», insiste la Dr. Drouin.

Elle note que le délai entre l’apparition des symptômes et le prélèvement tend à augmenter. Il s’élève à 2,7 jours en moyenne.

« C’est souvent la période où vous êtes le plus contagieux », souligne-t-elle en implorant les personnes qui présentent des symptômes à se faire dépister sans attendre et à éviter tout contact en attendant leurs résultats du test.

Situation « extrêmement préoccupante » dans le réseau de la santé

La hausse marquée des cas des dernières semaines se traduit par une forte hausse des hospitalisations.

« La situation dans les hôpitaux est extrêmement préoccupante », signale Sonia Bélanger.

Au total, 744 personnes atteintes de la COVID-19 étaient hospitalisées à Montréal en date d’hier, dont 117 aux soins intensifs. Ce nombre est en augmentation marquée depuis le retour des fêtes.

La même tendance est à l’œuvre au CIUSSS du Nord de l’île, où il y avait 100 personnes hospitalisées en date du 12 janvier, dont 18 aux soins intensifs, une augmentation de 45 % et de 64 % respectivement par rapport à la semaine dernière.

Une douzaine de lits de soins intensifs supplémentaires doivent s’ajouter prochainement au CIUSSS du Nord qui devra également mettre à disposition 110 lits de débordement dans l’éventualité où le nombre d’hospitalisations liées à la COVID dans les hôpitaux montréalais venait à dépasser la capacité actuelle de 1000 lits.

Les lits supplémentaires seront « ajoutés au fur et à mesure dans nos trois centres hospitaliers, en fonction des besoins et des capacités des installations », indique Marie-Hélène Giguère, porte-parole du CIUSSS.

Le CIUSSS n’était pas en mesure d’indiquer combien de chirurgies ou de rendez-vous se voient reportés en raison du délestage en cours.

« On reste autour de 50 % de nos activités normales, certains jours un peu moins », fait savoir la porte-parole du CIUSSS.

Un comité évalue chaque jour le programme opératoire de la journée pour déterminer ce qui peut être maintenu et ce qui doit être reporté, explique-t-elle. Les chirurgies oncologiques et les chirurgies les plus urgentes sont maintenues, tandis que certaines chirurgies d’un jour continuent d’être réalisées à la clinique Rockland.

Gérer les éclosions

La pression dans le réseau de la santé est par ailleurs accentuée par les éclosions qui continuent de se multiplier.

« Celles qui nous préoccupent le plus actuellement ce sont celles, en hausse, dans le milieu de la santé », signale la Dr. Drouin.

Les éclosions dans des établissements du milieu de la santé comptent pour près de la moitié des quelque 300 éclosions actives dans la métropole. Le rapport sur les éclosions actives de la DRSP fait état de six éclosions en centre hospitalier dans les hôpitaux du CIUSSS du Nord.

Le CIUSSS confirme être encore aux prises avec une éclosion à l’unité de chirurgie de l’hôpital Fleury.

« Le contrôle d’une éclosion en milieu de soins est beaucoup plus difficile que dans une école ou dans une garderie ou dans un milieu de travail. Ça peut prendre des semaines et des semaines avant d’endiguer vraiment l’ensemble de l’éclosion », note encore la Dr. Drouin.

La Santé publique se dit par ailleurs particulièrement préoccupée par les éclosions dans les CHSLD et RPA. La DRSP dénombre 72 éclosions jugées importantes, avec plus de 10 cas.

« La situation s’est détériorée en CHSLD durant la période des fêtes », constate Sonia Bélanger.

Le JDV a répertorié plusieurs éclosions importantes dans des milieux de vie et de soins pour aînés sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville. Celle au Pavillon des bâtisseurs est maintenant terminée, mais d’autres ont continué à prendre de l’ampleur dans les derniers jours, notamment au CHSLD Cartierville, où certains résidents ont été infectés dans les jours qui ont suivi la fin de la campagne de vaccination dans l’établissement.

« Bien que le vaccin soit arrivé, la transmission communautaire est encore bien présente. Le vaccin n’empêche pas d’attraper le virus ni de le transmettre. Si nos résidents attrapent le virus, nous devons quand même les déplacer en zone chaude pour limiter la contagion », explique Séléna Champagne, relationniste au CIUSSS.

4500 doses de vaccin administrées

Mince lueur d’espoir au bout du tunnel, la campagne de vaccination progresse à Montréal ou environ 30 000 personnes ont été vaccinées depuis la mi-décembre. Sur le territoire du CIUSSS du Nord, c’est un peu plus de 4500 doses de vaccins qui avaient été administrées en date du 11 janvier. Environ la moitié des vaccins ont été inoculés à des résidents dans les milieux d’hébergement et de soins pour personnes âgées et l’autre moitié a permis de vacciner quelque 2600 membres du personnel de la santé.

Le CIUSSS indique que 80 employés et médecins dans ses installations étaient atteints par la COVID. À Montréal, c’est environ 1000 personnes qui ne peuvent pas travailler dans le réseau de la santé soit parce qu’elles sont atteintes ou parce qu’elles sont en attente de résultats de tests.

« C’est une pression », admet Sonia Bélanger.

Selon les données fournies au JDV par la DRSP, le nombre total de travailleurs de la santé d’Ahuntsic-Cartierville infectés par la COVID depuis le début de la pandémie s’élève à 908. Entre le 15 décembre et le 2 janvier, 116 travailleurs de la santé ont été infectés, tandis qu’on rapportait 62 cas actifs chez des travailleurs de la santé d’Ahuntsic-Cartierville entre le 3 et le 9 janvier.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Marie Lavigne
Marie Lavigne
10 Mois

Vos articles sont toujours très pertinents et très informatif.
Merci et félicitations!

Vous pourriez aussi aimer ces articles
Caserne Bois de B

Revue de l’année 2020: pour finir l’année en beauté, sourions un brin!

Comme c’est de coutume depuis quelques années, le JDV vous présente quelques…

Lancement de la Station Youville : un nouvel « Espace Citoyen » est né!

Des dizaines de résidants du secteur Youville ont répondu présent, samedi après-midi,…
Illustration de l oeil américain

Capsule ornithologique – Lecture d’hiver

Précisons tout de suite; le titre indique seulement la période pendant laquelle…

COVID-19: Le nombre de cas s’accélère toujours à Montréal

Malgré les avancées sur le plan de la vaccination au Québec, le…