Coronavirus_Pixabay_avec droits

La baisse du nombre de cas se poursuit dans Ahuntsic-Cartierville comme au Québec, bien que le bilan des décès continue de monter et que les hospitalisations aux soins intensifs se maintiennent.

L’état de situation hebdomadaire publié par la Direction régionale de la santé publique de Montréal (DRSP) fait état d’une baisse marquée du nombre de nouveaux cas et du taux d’incidence qui est redescendu sous la barre de 200 cas par 100 000 habitants la semaine dernière avec 229 nouveaux cas déclarés.

Les cas en baisse, mais des secteurs encore chauds

Ahuntsic-Cartierville demeure dans le peloton de tête des arrondissements les plus touchés dans les deux dernières semaines, mais la DRSP observe que la progression de l’épidémie y a nettement reculé par rapport aux deux semaines précédentes.

Pour la première fois depuis des semaines, Bordeaux-Cartierville ne figure pas sur la liste des secteurs qui ont les taux d’incidence les plus élevés à Montréal, où l’on retrouve encore Ahuntsic (12 cas, 228,79 cas/100 000 habitants) et Saint-Sulpice (27 cas, 218,18 cas/100 000).

Selon des données fournies au JDV par la DRSP, Bordeaux-Cartierville demeure cependant un secteur plus chaud que la moyenne. Le taux de positivité de 8,9 % y est en effet considérablement plus élevé que dans le reste de l’arrondissement, où il s’est établi à 7,4 %. À titre de comparaison, le taux de positivité moyen à Montréal était de 6,9 %.

Une vague de décès qui continue, malgré des hospitalisations en baisse

Pour la troisième fois consécutive depuis le début de l’année, plus de 10 nouveaux décès ont également été rapportés dans la dernière semaine dans l’arrondissement. Au total, c’est plus de 50 personnes domiciliées à Ahuntsic-Cartierville qui sont décédées depuis le début de l’année, soit plus de 10 % de l’ensemble des décès survenus dans l’arrondissement depuis le début de la pandémie qui sont survenus dans les cinq dernières semaines.

Plusieurs de ces décès sont survenus dans des milieux de vie et de soins pour aînés. Des éclosions sont toujours en cours dans des CHSLD et des RPA d’Ahuntsic-Cartierville, dont notamment à la résidence Christ-Roi et la résidence Saint-Denis d’Ahuntsic qui sont considérées comme étant en situation critique, selon l’état de situation quotidien de cas et des décès publiés par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Si le nombre d’hospitalisations a pour sa part connu un léger recul depuis la semaine dernière, avec un total de 85 patients COVID dans les centres hospitaliers de l’arrondissement en date du 3 février, le nombre de personnes alitées aux soins intensifs oscille autour de 20 par jour. Il y a donc proportionnellement plus d’hospitalisations aux soins intensifs, ce qui pourrait malheureusement se traduire par encore d’autres décès dans les prochains jours.

Forte progression de l’éclosion à la prison Bordeaux

Le nombre de cas continue de se multiplier de façon exponentielle à l’établissement de détention de Montréal où une éclosion est en cours depuis la fin décembre. Selon les chiffres mis à jour vendredi par le ministère de la Sécurité publique, 77 personnes incarcérées sont maintenant atteintes et 17 employés ont été contaminés.

Entre le 26 janvier et le 2 février 2020, 58 tests de dépistage ont été réalisés auprès de la population carcérale. Le MSP a refusé d’indiquer combien de secteurs ont été placés en isolement et combien de personnes incarcérées sont actuellement confinées à leur cellule.

« Le nombre de secteurs placés en confinement préventif en lien avec l’éclosion en cours à l’Établissement de détention de Montréal varie en fonction de l’évolution de la situation », se contente de dire la porte-parole du MSP, Marie-Josée Montminy.

La semaine dernière, Radio-Canada rapportait que 225 détenus, soit environ le quart des personnes incarcérées dans la prison, étaient déjà en confinement.

Cas en hausse dans les écoles

Pendant ce temps, le nombre de cas continue de progresser dans les écoles d’Ahunstic-Cartierville. Le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) rapportait, en date du 2 février, 43 cas confirmés et 11 cas chez le personnel des écoles publiques francophones de l’arrondissement, ainsi qu’une quinzaine de classes en quarantaine.

Un mois après la rentrée hivernale, la situation dans les écoles du territoire est donc quantitativement pire qu’à l’avant-dernière semaine de classe cet automne. En effet, le CSSDM rapportait, au 9 décembre, 40 cas chez des élèves et 10 chez le personnel et 13 classes en isolement.

Selon les données de la collecte nationale quotidienne du ministère de l’Éducation, des cas sont rapportés dans le trois quarts des écoles publiques francophones d’Ahuntsic-Cartierville, tandis qu’une seule des quatre écoles de la English Montreal School Board située dans l’arrondissement est touchée par la COVID. Environ la moitié des écoles privées du quartier ont également des cas.

« Petit déconfinement » à compter de lundi

C’est dans ce contexte que le premier ministre François Legault a annoncé en début de semaine que si la semaine de relâche aura bel et bien lieu le mois prochain, il faudra éviter de mélanger les bulles familiales.

« On arrive à la conclusion que, oui, on peut faire un petit déconfinement, mais il faut y aller d’une façon très graduelle », a déclaré le premier ministre en conférence de presse mardi.

Le gouvernement lâche du lest en permettant, à compter de lundi, la réouverture des commerces non essentiels, des bibliothèques et des musées en zone rouge, mais maintient en place jusqu’à nouvel ordre le couvre-feu, la fermeture des salles à manger de restaurants, des cinémas et des salles de spectacle, ainsi que l’interdiction des rassemblements privés.

« La bataille n’est pas finie, on s’en va dans la bonne direction, mais il y a encore beaucoup, beaucoup d’efforts à faire, entre autres pour venir aider nos infirmières, puis nos soignants », a prévenu François Legault, qui se montre inquiet de l’impact à moyen terme de la pression des derniers mois sur le système de santé et son personnel.

Il appréhende « encore des mois très difficiles pour le personnel soignant » qui, après un an à faire face à la pandémie, devra mettre les bouchées doubles pour rattraper le retard accumulé en raison du délestage, notamment en matière de chirurgie.

Le Centre intégré universitaire de Santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord de l’île de Montréal estime qu’il pourra reprendre dès la semaine prochaine environ 75 % des activités chirurgicales dans les hôpitaux de Jean-Talon et Fleury, mais seulement 65 % des opérations à Sacré-Cœur qui est l’hôpital COVID désigné sur son territoire.

« Le délestage n’a pas eu beaucoup d’impact sur les cliniques externes, car nous avons trouvé des moyens pour réorganiser les soins », indique toutefois Séléna Champagne, conseillère aux relations médias et aux affaires publiques CIUSSS.

La porte-parole précise qu’environ 90 % des cliniques externes dans les centres hospitaliers ont pu être maintenues à ce jour.

Depuis le début de la pandémie, près de 1000 travailleurs de la santé qui habitent Ahuntsic-Cartierville ont été atteints de la COVID, dont plus du quart on été infectés depuis la mi-décembre, selon les données fournies au JDV par la DRSP de Montréal. Le CIUSSS rapporte pour sa part qu’il y a actuellement 46 membres du personnel infectés.

Bien que le Québec se prépare à la vaccination de masse, la campagne est pour ainsi dire à l’arrêt depuis une semaine, la livraison de nouvelles doses de vaccins contre la COVID-19 se faisant attendre au pays.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Lancement de la saison à la Ferme de rue : heureux, les deux mains dans la terre

Devant le Rona de la rue Sauvé à Ahuntsic, une vingtaine de…

COVID-19 : Visualisation de données sur la deuxième vague dans Ahuntsic-Cartierville + Éclosion à Fleury

Alors que le gouvernement du Québec s’apprête à instaurer un nouveau confinement,…

Des signes de détresse à la prison de Bordeaux

Alors que le bureau du coroner complétait aujourd’hui ses audiences publiques sur…

Net ralentissement des nouveaux cas de COVID dans Ahuntsic-Cartierville

Les nouveaux cas de COVID-19 sont en baisse à Montréal depuis la…